Journal de bord

mardi 21 février 2012

Parlons séries télé

J’ai découvert hier soir le premier épisode de Game of Thrones, une série de HBO. J’en avais entendu dire du bien, aussi, la déception fut à la hauteur des attentes.

Après un départ musclé et sanglant, l’histoire tarde à démarrer, les dialogues sont souvent insipides, des scènes paraissent inutiles, et l’ennui s’installe rapidement. La lassitude aidant, on s’attarde à vraiment regarder les images qui bougent pour s’occuper l’esprit. Et c’est là qu’on décèle plein de trucs qui ne vont pas. Et quand le regard est ainsi devenu aiguisé à voir les failles de la production, il n’est juste plus possible de revenir s’intéresser à la laborieuse narration.

En hiver, dans une forêt enneigée, les chevaux émettent de grandes quantités de vapeur se condensant dans l’air froid, et là… rien. Tu observes les chevaux, tu détailles le visage des comédiens, et tout indique qu’il fait au moins 20° C. Ça ruine juste la scène.

L’histoire est “visuellement” censée se passer dans une sorte de Moyen-âge. Dans ces époques, la chandelle était utilisée avec parcimonie, sa version bas de gamme (et malodorante) était à base de graisse animale (suif) et cet usage venait en concurrence avec l’alimentation humaine souvent frappée de disette, la version pour nobles gens était en cire d’abeilles, n’empuantissait pas l’air, mais coûtait la peau des couilles. Alors, non, on ne mettait pas 500 bougies pour éclairer un genre de cave voûtée. De même manière, on ne mettait pas 300 bougies dans une chambre à coucher au risque de périr asphyxié après avoir été ruiné. (J’ai vérifié dans les crédits, Valérie Damidot n’est pourtant pas consultante pour la déco…)

Ensuite, on te traîne dans un pays plus chaud, dans un genre de palais, avec des balustrades et des bancs de style Renaissance, des détails baroques, et… des hauts volets à persiennes aux fenêtres. Bref, un décor de palazzo méditerranéen. Je croyais qu’on était au Moyen-âge.

Puis, il y a cette scène risible et vulgaire de bacchanale sur la plage… La lumière et le ciel ne sont même pas raccords de plan en plan. On a qu’une envie, que la blondasse typée Cicciolina se fasse troncher par la grosse brute pour abréger le supplice. Ce qui inévitablement arrive, nous sommes chez HBO quand même…

À aucun moment, je n’ai ressenti un début d’attachement pour l’un des personnages, c’est juste une galerie confuse d’où rien ne ressort.

La seule scène qui a éveillé mon intérêt fut la dernière avec une amusante défenestration d’enfant. Bref, j’ai ri. Pour le reste, ne me demandez pas de raconter l’histoire, je doute qu’il y en ait vraiment une.

J’ai exprimé mon désagrément sur Twitter et je me suis vu traité d’inculte. Gneuh ? Ah, ce doit être finalement cela, il doit falloir une immense culture pour apprécier ce show télé.

La dernière série que j’ai trouvé nulle, c’était The Tudors, un sotf-porn pseudo-historique assez cheap (où le cahier des charges des scénaristes devait être de mépriser totalement la vérité historique au profit du placement d’un maximum de scène de cul).

Mon dernier coup de cœur, c’est BoardWalk Empire (Steve Buscemi est juste génial, c’est le grand rôle de sa carrière).

1. Le 21 février 2012,
William Réjault

Euh pardon mais c’est pas censé se passer au Moyen-Age, c’est de l’Heroic Fantasy. Pour le reste, on aime ou on aime pas, hein. Je te conseille : United States of Tara et Smash

2. Le 21 février 2012,
Laurent Gloaguen

J’ai pas trop aimé United States of Tara, bien que la performance d’actrice soit à saluer. Smash, je ne sais pas, peut-être que le côté sucré Broadway pourrait me plaire.

Pour le reste, je sais bien que c’est de l’Heroic Fantasy (suis pas débile hein), cela n’empêche pas de créer des univers visuellement cohérents.

3. Le 21 février 2012,
Karl, La Grange

J’ai essayé de regarder la série

4. Le 21 février 2012,
François

C’est marrant parce Boardwalk Empire est très chiante aussi si on la juge sur un épisode ;)

Beaucoup de séries modernes du câble sont chiantes sur le début d’une saison avant que l’histoire n’avance, parce que les premiers épisodes ne sont traités que comme une exposition. Je lisais justement un article sur la question.

Pour la différence de style entre les différentes parties du monde, c’est assez cohérent avec l’Heroic Fantasy pour le coup…

5. Le 21 février 2012,
Joachim

Alors ouai, le premier épisode ne m’avait pas laissé trop de souvenirs, mais la suite m’avait plutôt emballé. Il s’avère que je suis féru d’heroic fantasy, et surtout que je n’ai pas basé mon avis sur le premier épisode. Si je basais mon avais sur le pilot des séries “de qualité”, je n’aurais pas regardé The Wire, Boardwalk Empire, Treme ou Mad Men ; si je m’étais arrêté aux anachronismes j’aurais sûrement pas regardé plus d’une demi-heure de Downton Abbey…

Mon régime télévisuel ne serait que Portlandia et Black Books. Il y a toujours une interprétation de l’histoire, qu’elle soit réelle ou fictive. Si tu choisis de passer outre et que tu laisses les gens te raconter des histoires, tu pourras en tirer plus de plaisir — à condition que lesdits gens soient de bons conteurs.

6. Le 21 février 2012,
Laurent Gloaguen

@François : Le pilote de BE superbement réalisé par Martin Scorsese fait 73 mn (au lieu de 53 pour un épisode normal) et prend le temps d’exposer parfaitement la situation et les personnages. Il a en fait toutes les qualités d’un long métrage qui pourrait vivre de façon autonome. Je ne l’ai pas du tout trouvé ennuyant. Je n’ai vraiment pas le sentiment que le pilote de Game of Thrones m’ait expliqué beaucoup de choses.

Pour les anachronismes et absences de cohérence stylistique, si vous me dites que c’est propre à l’Heroic Fantasy… C’est que je ne dois juste pas aimer l’Heroic Fantasy.

7. Le 21 février 2012,
Laurent Gloaguen

@Joachim : j’ai l’écho de plusieurs personnes (twitter) qui me disent que le pilote de Game of Thrones est “nul”, “laborieux”, “chiant”, mais que la suite est meilleure. Je vais peut-être tenter un autre épisode.

8. Le 21 février 2012,
Mox Folder

Quand tu en viens a compter le nombre de bougie c’est vraiment que tu t’es fais chier… moi j’ai adoré. Sinon je conseille Homeland.

9. Le 21 février 2012,
Joachim

Laurent : c’est vrai, il n’est pas spécialement incroyable, comme toi j’ai vraiment accroché à la chute du gamin… mais la suite m’a bien plu et j’ai lu les cinq livres. Après, c’est de l’heroic fantasy plutôt hardcore, avec (spoiler) de la magie et des dragons, mais c’est l’aspect politique, les manigances et le pouvoir qui sont les plus intéressants. Et les scènes de violence et de sexe, bien sûr.

Et en parenthèse, pour ce qui est des différences entre les styles à une même époque (un coin qui a l’air vraiment moyen-âgeux et l’autre qui est très renaissance… est-ce que ce n’était pas le cas en Europe? Est-ce que la renaissance a frappé toute l’Europe au même moment? ou bien est-ce que certaines régions, par exemple les royaumes nordiques, ont eu un retard culturel? Regarde la culture mauresque en Espagne et, au même moment, l’âge Viking en Scandinavie. Les technologies, savoirs et styles étaient différents, il y avait des échanges entre ces deux cultures… Il me semble qu’on peut laisser à Games of Thrones un certain bénéfice du doute.

10. Le 21 février 2012,
Thierry

Carrément hors sujet, car j’aime énormément Game of Thrones, ses personnages, sa photo (Aaaahhh la scène dans le cachot vers la fin de la saison, carrément superbe photo des deux personnages), mais je voulais te signaler une petite bourde pas jolie jolie, surtout dans la phrase où elle apparaît :

J’ai exprimer mon désagrément sur Twitter et je me suis vu traité d’inculte

11. Le 21 février 2012,
Guillermito

Les gens regardent encore la télé ? Je crois que je deviens anachronique.

12. Le 21 février 2012,
Eric D.

C’est comme toute adaptation, ceux qui sont fan des livres ne voient pas la série ou le film en lui-même, mais en complément de l’imaginaire qu’on s’est fait à la lecture : on “redécouvre” de type “ah, voilà le mur”, “oh, voilà la scène de meutre”.

Je suppose qu’il en va très différemment si tu as lu le livre avant ou si tu as découvert l’univers ainsi. Les attentes ne sont simplement pas les mêmes.

Après effectivement, je seconde quelques commentaires : c’est de la med-fan, pas du moyen âge. Si tu en es à chercher le réalisme architectural vis à vis du moyen âge, tu risques de bloquer sur le fait d’avoir un mur de glace de dizaines de mètres de haut, d’une femme qui met au monde des dragons en sautant dans un bûcher, ou de personnages qui peuvent prendre la conscience d’un animal. À côté de ça, compter le nombre de bougies ou le fait que l’intérieur fasse plus renaissance devient presque réaliste :)

Il y a de la magie, et on créé un univers de toute pièce. Ce n’est pas une fiction historique. Bon, ça ne rend pas la série “bonne” pour autant et ça ne change rien au souffle des chevaux ceci dit.

Perso j’ai bien aimé, mais justement plus pour me rappeler l’univers et retrouver ce que j’avais en tête. Probable que je n’aurai pas accroché sinon. Ceci dit, j’ai surtout adoré le générique (oui, je suis sérieux)

13. Le 21 février 2012,
Martine

Pas aimé du tout Game of Thrones non plus. Mais bon, le Heroic Fantasy m’ennuie, alors ce n’est pas étonnant. Je n’ai pas du tout aimé le pilote de Luck sur HBO. Ennuyant, personnages pas du tout attachants ou attirants, et tout le monde marmonne. Décevant. Je seconde Mox Folder pour Homeland. C’est excellent. Et je dois te rendre tes DVDs de Band of Brothers. On ne se voit pas assez souvent!

On vient de me prêter Downton Abbey. Bien curieuse de découvrir cet univers dont j’entends tellement parler!

14. Le 21 février 2012,
Laurent Gloaguen

J’ai un peu le sentiment que si l’on voyait une vieille Lada passer dans un plan, il y aurait encore des fan-boys pour me dire : beuh, t’as rien compris, c’est normal, c’est de l’heroic-fantasy. :-)

Par exemple, ce décor, employé dans Game of Thrones :

http://en.wikipedia.org/wiki/File:Malta-Mdina-Gate.jpg

ne passe tout simplement pas pour moi, il n’appartient pas à l’idée que je me fais de l’univers Donjons et Dragons. Je ne crois pas dire une grosse bêtise en disant que l’Heroic Fantasy est d’ordinaire dans un temps d’inspiration médiévale. Les décors de Game of Thrones pour la partie où il fait chaud sont très anachroniques, enfin, pour quiconque à un brin de culture en matière d’architecture. Désolé, l’architecture française du XVIIIe, je reconnais ça au premier coup d’œil.

J’en arrive donc à la conclusion que ce n’est pas que le fait je sois inculte, comme certains disent, qui m’interdise d’apprécier pleinement cette série, c’est, au contraire, que je suis trop cultivé.

:-)

15. Le 21 février 2012,
Laurent Gloaguen

@Eric D. : je ne compte pas les bougies quand on me raconte une histoire intéressante. Quand c’est chiant, on s’attache au détail, c’est le sens de ma critique.

J’ai beaucoup aimé la trilogie filmée du “Seigneur des anneaux” sans avoir jamais lu les livres. Là, j’ai un peu le sentiment qu’il faut avoir lu les livres, comme tu le dis.

“Il y a de la magie, et on créé un univers de toute pièce.” Oui, je suis bien d’accord, mais ça n’empêche pas de créer des univers qui fonctionnent, qui soient cohérents, ce qui implique de respecter des règles, des codes.

Enfin, le générique est en effet très joli (un côté Escher), il a même reçu un Grammy (“Outstanding Main Title Design”).

16. Le 21 février 2012,
Karl, La Grange
17. Le 21 février 2012,
Dodinette

J’adore ce genre de billets. Par contre tu pourrais quand même faire attention à ton utilisation du mot “juste”. Si j’ai bien compté, 2 fois sur 3 tu te plantes. “Steve Buscemi est juste génial” c’est de l’anglais. “Ça tue juste la scène” aussi. Tu aurais pu dire (voix de Guy Bertrand) “Steve Buscemi est tout simplement génial” ou “Ça tue la scène, c’est tout”. En revanche, “c’est juste une galerie confuse d’où rien ne ressort”, ça c’est correct. (fin de la voix) :)

18. Le 21 février 2012,
Laurent Gloaguen

Oh, superbe, Karl !

19. Le 21 février 2012,
Laurent Gloaguen

@Dodinette : Tiens, j’ai juste retrouvé ta photo, elle est juste géniale :

http://www.eatliver.com/img/2008/3528.jpg

20. Le 22 février 2012,
Matt

@Laurent: Dodinette est une “grammar nazi”, mais tu es un peu “decor nazi” pour le coup.

Et moi aussi, je me suis fait chier sur le prochain episode, je comprenais rien, trop de personnages, tous freres et soeurs, cousin, cousine, mais j’ai continue et c’est tres tres bien. Peu ou pas de magie, plutot ambiance fantastique que magique, ca renforce les intrigues politiques qui sont excellentes et tout l’interet de la serie. Rien a voir avec le Seigneur des Anneaux qui est une epopee Homerienne, Games of Thrones, c’est plutot “Le Prince” de Machiavel.

21. Le 22 février 2012,
Laurent Gloaguen

J’admets, je suis un peu Décor Nazi…

22. Le 22 février 2012,
Raveline

Tu es effectivement nettement plus cuistre qu’inculte. Surtout, cette série a tellement, mais alors tellement de défauts (effectivement très “Tudor”, ou pour le coup les erreurs historiques sont impardonnables) que je n’en serais venu à l’architecture que beaucoup, beaucoup plus tard (bon, sauf ces stupides fenêtres).

Par ailleurs, qu’est-ce qui est arrivé aux mots “obsessionnel”, “obsédé”, “maniaque”, “inconditionnel”, “intransigeant” pour qu’on utilise “nazi” tout le temps ? (Le premier qui me sort l’anglais est prié d’ouvrir un dictionnaire et y trouver, entre autres et nombreux exemples, le mot “stickler”). Ca existe les “nazi nazi” qui exigent qu’on emploi le terme dans son sens exact ?

23. Le 22 février 2012,
Nicolas B.

Un “semantic nazi” tu veux dire ? (Un genre condamné par les “paradox nazis”)

24. Le 23 février 2012,
Magdae

Clair que les attentes n’ont pas du tout été comblées par la série. 2 épisodes et puis s’en va pour ma part.. C’est dommage, surtout venant de HBO ^^

25. Le 23 février 2012,
lolosquared

Kaboul Kitchen est très rigolo …

26. Le 24 février 2012,
Maxime

Le Top 50 des expressions pro les plus exaspérantes du moment

  1. « juste » = comme dans « C’est JUSTE exaspérant ! »
27. Le 24 février 2012,
Laurent Gloaguen

Bon, là, vous me faites juste chier hein…

28. Le 24 février 2012,
Krysalia

les requêtes google pour accéder à ce blog ne vont pas manquer de piquant ces temps ci dites donc Ö

29. Le 25 février 2012,
Jean

J’aime beaucoup moin aussi le Bonjour Paris de Funny Face. Où l’on entend qu’Audrey Hepburn était parfaitement francophone. Merci Karl.

30. Le 26 février 2012,
lolosquared

Kaboul kitchen, c’est juste trop bien.

31. Le 5 mars 2012,
celui

Game of Thrones by the Simpsons

Sinon, hier, j’ai découvert Sherlock par Steven Moffat.

Blah ?

Première nuit, mal baisée

J’apprends chez Maïa que les femmes sont presque toujours condamnées à être mal baisées le premier soir, c’est à dire à ne pas y connaître l’orgasme.

Encore une raison, si besoin était, de me féliciter d’être un homme. Et de mieux comprendre, si cela était nécessaire, qu’une femme, c’est quand même super-compliqué.

Et quitte à être une femme, autant être une lesbienne, ta partenaire sait normalement comment la machinerie fonctionne.

Cela dit, autant si tu es une mécanique délicate, aussi aléatoire qu’absconse (une femelle) que si tu es un machin rustique pas trop sophistiqué dans son fonctionnement (un mâle), tu es toujours tributaire de tomber sur un bon baiseur pour que le banal devienne extraordinaire. Je sais, d’expérience, que le bon baiseur est chose rare, voire très rare.

1. Le 22 février 2012,
xave

Euh … Pour le coup des homos qui savent comment la machine fonctionne, je me souviens d’un article qui racontait qu’ils avaient testé en double aveugle la pipe par un homo et une hétéro. Double double aveugle, même, puisque du côté du “receveur”, il y avait aussi les deux. Et l’un comme l’autre avaient jugé qu’une des deux expériences était largement supérieure à l’autre : la nana.

(D’un autre côté, ça peut fonctionner pour les lesbiennes, parce qu’à mon avis, c’est pas tellement “l’autre sexe” qui est bourrin et qui n’y connaît pas grand chose en délicatesse, c’est les mecs (je parle ici d’une règle générale bourrée d’exceptions, mais on ne me fera pas croire qu’on peut se réunir à des milliers pour gueuler sur des poilus en maillot qui courent après une baballe et ne pas avoir une tendance à être bourrin.))

2. Le 22 février 2012,
Maxime

@xave : tu as des références ? Parce qu’il me semble justement qu’une étude de ce genre avait prouvé l’inverse, à savoir que les gays sont plus doués pour la fellation que les femmes.

(et accessoirement, je me demande où les scientifiques sont allés chercher leurs “cobayes”).

3. Le 22 février 2012,
xave

Scientifiques, scientifiques, faut pas pousser quand même. Ils sont autant scientifiques que les tests de Cosmo sont de la psychanalyse. Mais tout de même, voilà : http://www.vice.com/read/gays-v12n1

(Et j’espère qu’on ne surveille pas mes recherches Google au boulot. :p)

4. Le 22 février 2012,
Laurent Gloaguen

Ah, oui, une vraie étude scientifique… Échantillon : un suceur, une suceuse, respectivement une actrice du porno et un poète français.

5. Le 22 février 2012,
ossobuco

C’est pas pour dire, mais je vois dans l’article de GQ une illustration supplémentaire de ce penchant hélas trop humaine de vouloir à tout prix mettre le nez dans le cul des gens, autrefois pour leur expliquer au nom de la Religion où sont le Bien et le Mal , aujourd’hui au nom d’une fausse science ce qu’ils font bien ou mal, comme si c’était trop compliqué de vivre et laisser vivre, et que pisser de la copie était une nécessité absolue. Pas étonnant à la fins que lesdits gens finissent par vous péter à la gueule, et c’est bien fait.

6. Le 22 février 2012,
xave

Ben quoi ? Un poète français, c’est pas un peu la quintessence du pédé ?

7. Le 22 février 2012,
Laurent Gloaguen

Je dis qu’il faut renouveler l’expérience avec Xave comme cobaye.

8. Le 22 février 2012,
xave

Oh, moi, tu sais, les poètes …

9. Le 22 février 2012,
OlivierJ

Quel timing, le 15 février paraissait cet article : “Sexe: mon manifeste pour le mal baiser” http://www.slate.fr/story/49767/manifeste-sexe-rate .

10. Le 23 février 2012,
Martine

Déjà l’expression “se faire baiser” ou “être baisé”, pour parler de la sexualité féminine, c’est nul. C’est passif. On dirait que la femme subit toujours au lieu d’y prendre plaisir, de participer, d’initier. Et pour le premier soir, y’a pas de règle. Question de chimie entre deux personnes, d’intensité du moment, d’assurance du côté de la femme qui sait comment se placer pour que ça fonctionne pour elle (et qui ne prend pas simplement son plaisir en faisant plaisir à l’autre).

11. Le 23 février 2012,
Nicolas

« J’apprends chez Maïa […] »

Oxymore.

12. Le 24 février 2012,
Daniel Glazman

anecdote authentique à ce sujet en bas de l’article http://www.glazman.org/weblog/dotclear/index.php?post/2006/01/03/1463-en-vrac

13. Le 24 février 2012,
anita

Euh… si je puis me permettre, faire équivaloir pas d’orgasme et mal baisée… c’est une vision de mec. Mais t’as raison, les femmes c’est parfois un poil plus subtil que l’idée que s’en font les mecs. ( euh pendant que j’y suis, subtil≠compliqué, hein!) des bises et … des embruns

Blah ?

25 Years Later

The Bay Area Reporter: “Castro AIDS quilt display elicits tears, gratitude”.

The Names Project — AIDS Memorial Quilt.

So many men. So little time. So many friends gone.

1. Le 24 février 2012,
william

Comme à chaque fois que je vois des images du Names Project, je chiale. So much love and empowerment.

2. Le 24 février 2012,
Karl, La Grange

Blah ?