Journal de bord

samedi 18 mai 2013

La vie en bleu

IMG 9984

IMG 9988

IMG 5065b

IMG 5076b

Je viens de me rendre compte que les murs de mon bureau étaient bleu cyanotype.

1. Le 18 mai 2013,
Franck

Ah tiens le logo en vert, ça faisait longtemps il me semble ! Rapport à une actualité récente de l’autre côté de la mare ?

2. Le 18 mai 2013,
Laurent Gloaguen

En fait, la couleur est assez aléatoire.

3. Le 18 mai 2013,
padawan

En fait, la couleur est assez aléatoire.

Tiens, je croyais que c’était un contraire le résultat d’un algorithme bien précis ! ;-)

4. Le 18 mai 2013,
Laurent Gloaguen

Ce n’est pas purement aléatoire (le hasard existe-t-il…), c’est en fait très précis et reproductible, mais ce n’est absolument pas porteur de sens… :-)

5. Le 19 mai 2013,
Franck

Ce qui m’étonne le plus, ici, est que tu aies dévoilé (une partie de) ce mystère qui perdurait depuis longtemps !

6. Le 19 mai 2013,
Kozlika

Deux prises ? Gourmand !

Et sinon, dis-moi, tu as rangé ton bureau exprès pour faire la photo, avoue ?

7. Le 19 mai 2013,
Laurent Gloaguen

J’avoue :-)

8. Le 19 mai 2013,
waltos

“(le hasard existe-t-il…)”

oui, mais uniquement en physique quantique…

sinon - pour en revenir au sujet - ce bleu a beau être beau, il me rend triste.

m’enfin, de gustibus coloribusque …

9. Le 19 mai 2013,
BFD

Les plinthes peintes de la même couleur que les parois, c’est pas un peu toooooooooo much ?

10. Le 29 mai 2013,
manu

Très jolie couleur en tous cas :)

Blah ? Touitter !

Le silure

Réminiscences de vacances.

[…] Une fois posé que l’Inconnu du lac est un très grand film, un bloc sidérant de cinéma, de réel et de modernité sans doute promis à un devenir classique, il faut ajouter ce détail qui n’est pas rien : c’est aussi un très rare chef-d’œuvre pédé du cinéma français. Car curieusement, notre cinématographie, féconde en cinéastes homosexuels, ne compte que peu de grands films qui soient aussi des marqueurs profonds de la culture homo, à l’exception du fondateur, sublime et très ancien Chant d’amour, de Jean Genet. De ce point de vue, l’Inconnu du lac rejoint O Fantasma du Portugais Rodrigues ou Scorpio Rising de l’Américain Anger. Il brûle d’un extraordinaire feu que l’on a des scrupules à qualifier de queer-gay-camp, faute de mieux. À rebours de tous les clichés, le peuple homo de Guiraudie palpite de vie et de vérité. On dirait des faunes dans un jardin de nature antique. Vieux, jeunes, ronds, trop bronzés ou pas assez, ils sont tous beaux, même les moches, et ils sont souvent drôles ou cocasses et toujours touchants. On regrette juste que, faute de compétition officielle, Spielberg n’ai pas eu lui aussi la chance de les admirer.

Libération, Olivier Séguret : “Nature et découverts”.

Frank, le personnage principal, a beaucoup à voir avec l’enfance.

Ici, je voulais moins afficher ce rapport à l’enfance et tenter de devenir sérieux, adulte. Mais visiblement, même quand j’essaie de me débarrasser de cette question pour passer à autre chose l’enfance revient toujours, peut-être parce que le monde homosexuel a à voir avec l’enfance, avec l’adolescence, avec la peur de mourir, de vieillir. Moi aussi j’ai ce rapport enfantin à la sexualité : une sexualité facile, libérée de toute pression, de la reproduction, de la conjugalité. Je suis très frivole, j’aime rencontrer des nouveaux partenaires, mais c’est un peu la tendance générale. Dans ces lieux de drague, il y a un côté très joueur, très cour de récréation, la fidélité n’est pas de mise : on se la montre, on se la touche, on se la suce… On « bricole » comme disent certains. Et si ça ne marche pas, c’est pas très grave. On ne se met pas la pression. Mais ça ne se passe pas partout comme ça. Après la libération sexuelle des années 1970, on se sent aujourd’hui dans une perpétuelle assignation à baiser, dans une obligation à jouir.

Dossier de presse (PDF).

Christophe Paou

1. Le 18 mai 2013,
niceorimmorally

C’est très très bien le cinéma de Guiraudie. Et depuis assez longtemps. Ce serait bien qu’il ait enfin une reconnaissance un peu large.

2. Le 19 mai 2013,
BFD

Il y aurait beaucoup à écrire sur la moustache si dimanche n’était pas un jour de paresse. On verra lundi.

3. Le 19 mai 2013,
Laurent Gloaguen

Le retour de l’Ossobuco.

4. Le 20 mai 2013,
BFD

Zut moi qu’espérais passer incognito… encore raté.

Blah ? Touitter !

France, le pays des gros cons

Relations de bon voisinage

Le Roncier : “Relations de bon voisinage”.

Grosse conne

Tu voudrais ça comme voisine ?

#MerdeInFrance

1. Le 18 mai 2013,
Hoedic

On appréciera le code HTML de la dernière photo :

src=”http://embruns.net/images/grosse-conne.jpg” width=”800” height=”605” alt=”Grosse conne” title=”Atterrante grosse conne à terre”

Il faut croire que cette madame représente beaucoup de monde…

2. Le 19 mai 2013,
Christophe D.

Je déteste ces sondages car ils flattent justement les « gros cons » tout en stigmatisant ceux qui soutiennent la cause (cf. le titre de ton article). Des racistes et homophobes qui doivent se trouver flatter de constater par ces chiffres qu’ils sont nombreux à avoir les mêmes idées ; tandis que moi, je rase les murs du 93 en espérant ne pas être considéré comme le raciste local.

3. Le 19 mai 2013,
Anonyme

Faut pas croire tout ce qu’on lit dans les journaux : The cartography of bullshit

4. Le 19 mai 2013,
BFD

Heureusement, le 31 mai, il y a la Fête des voisins, pour mettre un peu de lubrifiant dans les rapports entre les gens. Slate fait beaucoup dans le sondage psychosociologique à 3 balles, c’est un signe de daubification en cours, je suis désolé de dire ça même si Vincent Glad est bien mignon, d’ailleurs y travaille-t-il encore ? Peut-on parler de travail ? Ce qui caractérise le contrat de travail, c’est le lien de subordination. N’était-il pas que pigiste ? Va savoir.

Rue89 est devenue une daube claire et définitive. Cela prouve bien que l’internet n’a rien produit de vraiment original à lire (sinon les commentaires des internautes) et qu’il n’est que la continuation de l’imprimerie par d’autres moyens.

Blah ? Touitter !

Pause publicité

Kraft Zesty Italian Salad Dressing.

1. Le 18 mai 2013,
Krysalia

whew… ils ont bien compris qui fait généralement les courses dans le ménage :D. et elle est vendue avec le monsieur la sauce ? comment ça non ? pfff….

Blah ? Touitter !