Journal de bord

religions > islam

Contradiction

« Nous condamnons l’homosexualité, mais nous ne voulons pas être homophobes. »

Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, cité par Yagg.

Hmmm, ça n’a pas l’air facile d’être musulman…

Je condamne l’Islam, mais je ne veux pas être islamophobe.

Allah est grand

[…] The black box captured the sounds of a sustained assault on the cockpit over the next six minutes. Ziad Jarrah, who was flying the plane, told another hijacker to block the door as he rolled the aeroplane to the left and right.

Eight seconds before 10am, he pitched the nose up and down as he tried to shake off the revolt amid sounds of ongoing fighting. At 26 seconds after 10, a passenger is heard shouting: “In the cockpit! If we don’t, we’ll die,” followed shortly afterwards by another yelling “Roll it!”

This is widely believed to have referred to an attempt to smash open the cockpit door with a service trolley.

At 10.01, Jarrah repeats “Allah is the Greatest!” before asking another hijacker: “Is that it? Shall we put it down?”

His ally replied: “Yes pull it down”.

Jarrah rolled the plane onto its back, with shouts of “Allah is the Greatest” continuing in the cockpit.

The counter-attack could still be heard as the Flight 93 plunged downwards, crashing just after 10.03 into an empty field in Pennsylvania, 20 minutes’ flight time from Washington.

The Telegraph, Philip Sherwell: “Voices from the doomed planes”.

Juste pour se souvenir à quoi peut mener la religion. Ça vaut autant pour les musulmans que pour les juifs et les chrétiens.

Tuer (et se tuer en l’occurrence) pour Dieu, un truc qui n’existe pas plus que le père Noël, nous atteignons des sommets d’aberration.

Le pire, c’est que ces gens “religieux” sont autorisés à se marier, à se reproduire et à élever des enfants. Et ainsi, par lavage précoce de cerveau sur de jeunes esprits en construction, à perpétuer ces cultes haineux et obscurantistes, pétris de mythes et légendes ridicules.

Le combat à venir sera donc la lutte contre le mariage religieux qui est une évidente manifestation de dégénérescence de l’esprit et de l’humanité.

Je suggère aux organismes de protection de l’enfance de saisir les enfants dans les manifs de Civitas afin d’assurer leur protection et intégrité autant physique qu’intellectuelle. Il est inadmissible que nos sociétés modernes acceptent que des enfants grandissent dans de tels milieux sectaires, coercitifs, débilitants et violents. Il s’agit d’un véritable scandale public.

Nous devrons proposer ces pauvres enfants, ces victimes innocentes, avec un grand bénéfice pour la société et en les soustrayant aux habituelles concupiscences de membres du clergé frustrés, à des couples gays ou lesbiens, où ils seront élevés dans l’amour du prochain et la tolérance, dans un environnement intellectuellement sain.

NON AU MARIAGE RELIGIEUX.

Je milite également pour que la religion soit reconnue par l’OMS comme, ce qu’elle est dans les faits, une maladie mentale à soigner pour l’avenir pacifique de l’humanité.

Chèvres violées et violeuses

Ça m’étonnait aussi que les musulmans ne fassent pas dans la surenchère de la connerie avec les cathos…

Ainsi, des représentants de la religion autorisant la polygamie s’inquiètent que le mariage gay puisse légitimer la zoophilie et la polyandrie.

Une petite parenthèse en parlant de zoophilie… au Maroc :

“In the rural areas, masturbation, as much as zoophilia, remains the instrument most used in a male youth’s apprenticeship in sexuality.”

The International Encyclopedia of Sexuality.

Qui c’est qui trinque ? Les chèvres.

Quel est le pays champion du monde sur la recherche “goat sex” ? Le Pakistan.

Sachez que moi, je suis très inquiet du sort réservé aux chèvres dans les pays musulmans.

En parlant de chèvres, saviez-vous que le viol homosexuel faisait partie de leurs pratiques ?

Adrien Brody has lost his passion for goat farming after a disturbing gay rape episode. The movie star reveals his ex-girlfriend talked him into buying goats as pets when he bought a New York state farm, but he was conned into buying two males when he asked for females.

And Brody quickly realized that one of the goats was gay and the other was terrified. He explains, “The more well-endowed goat took a liking to the other one and I swear it was traumatic. There was a lot of crying and goat noises and I felt incredibly guilty and I didn’t know what to do. I had homosexual goats.

AceShowbiz, 2010 : “Adrien Brody Incredibly Disturbed by His Homosexual Goat”.

Mais, revenons à nos moutons, il faudra que l’on m’explique pourquoi la polygamie, c’est bien, et la polyandrie, c’est mal. La logique religieuse m’échappe souvent.

Bon, je vais prendre une douche, je sens la biquette négligée là.

Le Point sans gêne

Cet Islam sans gêne

J’attends avec impatience la future couverture “Ce christianisme sans gêne” (et quand on voit l’actuelle intrusion des cathos dans le débat politique, il y a de quoi dire…), et mieux encore “Ce judaïsme sans gêne”…

J’imagine que cette “Une” se veut choquante. Elle l’est.

Rédemption textile

Diam’s est satisfaite de sa nouvelle vie et la religion lui a apporté des réponses tant attendues et espérées. Elle a comblé son marasme psychologique et l’a aidée à trouver sa place. Et concernant le voile ? : « J’ai lu qu’il était préférable à la femme de rester discrète, pudique (…) Lorsque j’ai lu le verset sur le voile, dans le Coran, je me suis dit que je n’irai pas forcément jusque-là », s’en est-t-elle expliqué. Avant d’ajouter : « Mais un jour je marchais sur la plage et je me suis dit : Mélanie, tu reconnais que Dieu est le créateur du ciel, du soleil et de la pluie. Il te demande ça et tu chipotes. Allez on va essayer ».

Le Figaro, Aurélia Vertaldi : “Diam’s : « Je porte le voile par discrétion et pudeur »”.

Djihâd dans ton cul

Les mulsumans chiites (que l’on trouve principalement en Iran, Irak et au Bahreïn) aiment bien se foutre de la gueule des musulmans wahhabites (ultraorthodoxes, dominants en Arabie Saoudite). Les sunnites (le courant majoritaire, 85% des mulsumans) rient à la fois des chiites et des wahhabites. Les wahhabites, quant à eux, n’ont pas trop le sens de l’humour.

Afin de rire des wahhabites saoudiens, de nombreuses blagues, plus ou moins insultantes à leur égard, circulent sur Internet dont celle-ci :

Il est dit que le terroriste qui s’est fait exploser pour tenter d’assassiner le prince Muhammad bin Nayef s’était introduit des capsules d’explosif dans son anus comme des suppositoires.

Il est dit aussi, mais Dieu seul sait vraiment, que le wanabee terroriste wahhabite avait consulté un cheikh avant sa tentative :

« Je me suis présenté au cheikh Abu al-Dema al-Qasab : “Respecté cheikh, que Dieu vous offre le martyr et des vierges au Paradis.” Et je lui ai raconté que je voulais faire le djihâd pour avoir des vierges.

Le cheikh m’a informé d’un tout nouveau moyen de mener des opérations martyr, il s’agit de s’introduire des explosifs dans le rectum. Et pour s’entraîner pour cette nouvelle méthode de djihâd, on doit accepter de se faire sodomiser pendant un temps pour élargir son anus, afin de pouvoir y faire pénétrer les explosifs.

Ma question a été alors : “Que Dieu vous protège, mais est-il permis d’offrir mon anus à mes frères moudjahidin si l’intention est pure et le but de s’entraîner pour le djihâd ?”

Alors, le cheikh m’a dit : “En principe, la sodomie est strictement interdite. Mais le djihâd est prioritaire, c’est le pinacle de l’Islam. Alors si ce sommet ne peut être atteint que par la sodomie, il n’y a pas de problème. La jurisprudence dit que la nécessité peut outrepasser l’interdit. Et que si le seul chemin pour accomplir son devoir passe par une certaine chose, alors cette chose devient elle-même un devoir, et il n’y a pas plus grand devoir que le djihâd.”

“Après s’être fait sodomiser, il faut prier Dieu et lui demander le pardon, et soit certain, mon fils, que le jour du jugement, Dieu récompense le moudjahid suivant ses intentions, et ton intention, Dieu le veut, c’est la victoire de l’Islam”. »

Cette plaisanterie a été reprise au premier degré par un prédicateur chiite, Abdallah al-Khallaf, sans doute pour démontrer combien les wahhabites étaient des enculés un peu cons, sur une télé chiite émettant par satellite de Londres.

Cela aurait pu en rester là si un obscur think tank américain n’était pas tombé sur cette vidéo (où Abdallah al-Khallaf lit avec sérieux sur un écran d’ordinateur la blague trouvée sur un forum web) et s’était mis à prétendre que Abdullah al-Asiri avait vraiment reçu le conseil de la part d’un cheikh de se faire sodomiser par ses camarades pour servir le djihad.

L’agence QMI de Québécor Média, qui reprend les allégations du think-tank, s’est posé très sérieusement la question “Sodomie, une nouvelle méthode d’entraînement au djihad ?”. Sun News (canal d’info anglophone de Québécor) en a même fait un sujet télévisé.

L’info de QMI/Sun News a ensuite été reprise par le Huffington Post, et a fait tache d’huile un peu partout.

C’est dire le niveau d’info qu’on a du monde arabe…

QMI/OTTAWA 2012/07/12 - Being sodomized is acceptable in Islam if the goal is to carry out jihad, according to a cleric on a new video making the rounds online.

In a video posted on YouTube last month, and as reported by the New York-based think-tank Gatestone Institute more recently, cleric Abu al-Dema al-Qasab’s instructions include details on how to carry out a successful suicide bombing mission by hiding explosives in the bomber’s anus.

“However, to undertake this jihadi approach you must agree to be sodomized for a while to widen your anus so it can hold the explosives,” al-Dema al-Qasab tells followers in the video.

There is no indication where or when the video was recorded, but appears by the screen to have been aired on Fadak TV, a Shia-based satellite television station. The background of al-Dema al-Qasab is also unknown.

Author Raymond Ibrahim, who wrote the article for Gatestone, denies claims the video is a hoax intended to insult Islam.

The Gatestone Institute’s homepage indicates it specializes in international policy and the Middle East.

Sodomy is forbidden in Islam but according to al-Dema al-Qasab’s video, everything is permissible if the objective is in the best interests of the jihad.

[Du grand n’importe quoi journalistique. Déjà, ce n’est pas le cheick al-Dema al-Qasabqui apparait sur cette vidéo (et pour cause, c’est un personnage de fiction), c’est Abdallah al-Khallaf de Fadak TV… Le reste est à l’avenant…]

[On notera par ailleurs, que dans l’Islam shiite, la sodomie n’est pas interdite si elle est hétérosexuelle, selon l’ayatollah Ali Sistani. Ce qui donne la blague “Si t’encules un âne, assure-toi que c’est une femelle”.]

La religion des pédés

Et comme tous les ans. Pendant un mois. De la pointe de l’Aube jusqu’au coucher du Soleil. Je m’abstiens de boire, manger, médire, séduire, … Le Moi-Musulman prend le pas sur le Moi-Homo. Une sorte de Musulman-Pride à l’intérieur de mon corps qui durerait plusieurs semaines. Comme si j’étais plus Homo que Musulman pendant onze mois et que cela s’inverserait avec le Ramadan.

Dans les faits, pas totalement. Je n’ai jamais voulu que l’une des mes personnalités tue l’autre. J’ai toujours souhaité conserver les deux. Etre Homo ET Musulman. Un fait d’ailleurs condamné des deux côtés. Et contrairement, à ce que l’on pourrait croire, plus souvent critiqué du côté homo. Comme si l’Athéisme devait être LA Religion des Pédés.

Beur-Boy : “「Ramadan et Moi(s).」”.

Ramadan chiant

Ramadan Code

Je ne pourrais pas être musulman, ça a l’air vraiment trop chiant ce machin…

Mutilations illégales

Un tribunal allemand a jugé, mardi, que la circoncision d’un enfant pour des motifs religieux est une blessure corporelle passible d’une condamnation. Les droits des parents en matière d’éducation et de liberté religieuse ne souffrent d’aucune atteinte s’ils doivent attendre que l’enfant soit en âge de décider lui-même de procéder ou non à une circoncision, a estimé le tribunal.

Dans un jugement qui devrait faire jurisprudence, le tribunal de grande instance de Cologne (Ouest) a estimé que «le corps d’un enfant était modifié durablement et de manière irréparable par la circoncision». «Cette modification est contraire à l’intérêt de l’enfant qui doit décider plus tard par lui-même de son appartenance religieuse», selon ce jugement qui n’interdit pas cet acte à des fins médicales. «Le droit d’un enfant à son intégrité physique prime sur le droit des parents.»

Le Conseil central des juifs d’Allemagne a vivement réagi à cette décision judiciaire, estimant qu’il s’agissait d’«une intervention insensible, gravissime et sans précédent dans les prérogatives des communautés religieuses». «La circoncision des garçons nouveau-nés est un élément essentiel de la religion juive et est pratiquée depuis des milliers d’années partout dans le monde», a insisté le président du Conseil, Dieter Graumann.

Rappelant que cette pratique est signe d’appartenance à une communauté religieuse, il a exigé que les députés allemands légifèrent sur la question pour éviter des atteintes à la liberté de culte. La communauté musulmane, qui compte plus de 4 millions de membres, n’a pas encore réagi.

La justice allemande avait été saisie du cas d’un médecin généraliste de Cologne qui avait circoncis un petit garçon de 4 ans à la demande de ses parents musulmans. Quelques jours après l’intervention, l’enfant avait dû être admis aux urgences pour des saignements. Le parquet de la ville avait alors engagé des poursuites contre le médecin.

En Allemagne, la circoncision concerne presque uniquement les juifs et les musulmans. Dans la religion juive, l’intervention est pratiquée au huitième jour sur le nouveau-né mâle par un médecin ou un mohel professionnel. Désormais, plus aucun médecin ne pourra pratiquer de circoncision sans s’exposer à des poursuites. […]

Le Figaro, Patrick Saint-Paul : “Un tribunal allemand interdit la circoncision”.

Débats manipulés

Quand je lis les débats sur le foulard ou la burqa (d’ailleurs peu importe les nuances, il s’agit visiblement de “trucs de musulmans”), j’ai souvent une petite contraction inconsciente des mâchoires et le sentiment qu’on est obligé de surnager dans une pensée de type “plat préparé”, qui semble avoir fait un tour de trop dans le four à micro-ondes. J’ai également l’impression de revivre les “débats” sur l’insécurité. On retrouve les mêmes ficelles :

On donne le sentiment d’avoir levé un lièvre via un fait divers quelconque (merci l’effet loupe) → on pousse des cris d’orfraie à droite → la gauche se dandine mal à l’aise → “on” est obligé de se positionner sous peine d’être taxé d’angélisme/d’être des couilles molles/crétins.

Les Entrailles de Mademoiselle : “Les figures imposées”.

« Je voudrais dire aux socialistes, qui ont eu le premier réflexe de se réjouir de l’avis du Conseil d’État, que ça ne les fera pas jouer à cache-cache avec leurs responsabilités, parce que 70% des Français sont favorables à l’interdiction générale. » — Jean-François Copé.

Je suis dans le camp des 30 %. Comme, j’imagine, toute personne soucieuse de libertés individuelles.

(Et si le député communiste André Gerin se prononce lui aussi pour une “interdiction générale”, souvenez-vous des rapports qu’a toujours entretenu le communisme avec le concept de liberté individuelle.)

« Les Français nous demandent de remettre les choses à l’endroit. » — Jean-François Copé.

Quelle arrogance. Je suis intimement convaincu que les Français attendent que l’on remette “les choses à l’endroit” dans bien des domaines plus prioritaires que la mode islamique, je suis persuadé que les Français n’ont jamais rien demandé sur le sujet si ce n’est des députés UMP, je suis certain que 99,8 % des Français n’ont jamais croisé une femme en burka dans la rue. Ce débat est une fabrication des politiques et des journalistes.

S’il y a définitivement une chose à remettre à son endroit dans ce pays, c’est Sarkozy dans l’opposition.

« Il existe déjà dans notre pays des interdictions générales et absolues. Par exemple, on n’a pas le droit de se promener tout nu dans la rue, sinon on est sanctionné. » — Jean-François Copé.

Justement, interdiction que j’ai toujours trouvée fort regrettable.

Sens pratique

2010-tchadri.

Le tchadri. Très similaire à la burqa, il est aussi porté en Afghanistan. Il couvre moins complètement le corps de la femme que la burqa, laissant apparaître ses mains et le bas de ses jambes. Il est adapté pour que les femmes puissent sortir leurs bras pour faire le marché, par exemple.

Le Figaro : “Les différents types de voiles islamiques”.