“Miscellanées”

québec

Manuel du parfait petit “maudit français”

En vue d’écrire le Manuel du parfait petit “maudit français”, je recense tous les moyens de mettre très en colère un Québécois normalement constitué, pour atteindre le nirvana du jugement assassin “maudit français” en un temps record.

Je fais appel à vous, complétez cette liste !

Pour faire bonne mesure, comment rendre rouge de colère un Français normalement constitué, ou le “Guide de survie d’un Québécois face à un Français” :

Merci à Guy, Hoedic, Lou, pour leur complicité.
1. Le 24 octobre 2004,
Guy

Dire à un Français qu’il ne peut pas comprendre. Ou simplement sourire à un autre Québécois en face d’un Français.

Pour les phoques, c’est raté, c’est à un Canadien que tu dois dire ça.

Pour les forêts boréales, les Québécois sont maintenant fort conscientisés sur la chose avec un film de Richard Desjardins. Je ne pense pas que tu les mettes en colère.

Par contre, va leur dire que les Québécois (Canadiens) persécutent les Amérindiens (les anglophones, ça ne fait pas sérieux, et c’est de la plaisanterie ancienne.)

Parle à un Québécois de la partition du Québec (s’il comprend le concept)

Pour rire de Céline Dion, ça dépend qui tu fréquentes. C’est un couteau à deux tranchants. Tu risques de te ridiculiser toi-même.

Pour les laveuses, dire à un Français d’arrêter d’acheter des picouilles des années 80 quand il arrive au Québec, pensant faire ainsi une bonne affaire et lui dire de cesser de comparer des pommes et des oranges (et lui redire qu’il ne comprend jamais rien à rien).

S’offusquer devant un Français du gavage des oies?

Amener un Français à la campagne et le laisser tout seul avec un “local”. Il va hurler.

2. Le 24 octobre 2004,
Guy

Se moquer de la manière dont un Français parle anglais et prononce les mots.

Dire à un Français qu’il parle pointu comme une tapette.

Comparer un Français à un Américain (les deux peuples sont aussi chiants pour nous).

Dire à un Québécois qu’il n’a pas de culture (c’est tellement vrai, moi le premier).

Pour les nids de poule, tu repasseras, les Québécois vont chiâler avec toi.

Demander à un Français de dire “tabarnak”?

3. Le 24 octobre 2004,
Guy

Repérer un indépendantiste et un fédéraliste et entamer une discussion sur l’indépendance du Québec. Tu en as pour la soirée à les entendre hurler.

Parler à un Québécois de Pierre Eliott Trudeau.

Admirer Chirac devant un Français (de gaugauche).

Lancer : Les Francais, c’est connu, ça ne se lave pas. (Ici, et dans plusieurs de mes exemples, c’est tabler sur l’humiliation. Les Québécois aiment humilier les Français puisque ceux-ci sont si chiants et condescendants à leur égard. Les Américains font la même chose, curieusement, mais eux, c’est avec le reste de la planète. Le Français n’est pas loin). Le Québécois souffre d’un complexe énorme d’infériorité. Comme il ne peut se cacher, comme les Français, derrière un pseudo savoir qui ne leur sert souvent à rien, ils deviennent bourrus et tablent plutôt sur le sarcasme. Le Français demeurent le conquérant défait, celui qui a laissé tomber la Nouvelle-France, blah, blah, blah.).

Mais ce que les Français ne comprennent pas, c’est qu’on les aime bien, les mangeurs de cuisses de grenouille (t’as vu, ils mangent des crapdauds!) Qui aime bien, “castre” bien.

4. Le 24 octobre 2004,
Guy

oups, crapauds.

5. Le 24 octobre 2004,
Hoedic

Haaaa, les machines à laver…

Généralement, parler simplement de la souveraineté du Québec alors qu’on n’y connait éminamment rien est très apprécié (surtout si on se met dans la situation opposée de l’interlocuteur) Corriger les (nombreuses ;) fautes de français fait également fureur… corriger la prononciation est encore mieux. Dire que de toutes manières ça sert à rien de se battre contre l’anglais, d’ici 50 ans, plus personne ne parlera français ici (en rajoutant qu’il suffit de voir comment le français est parlé aujourd’hui). Leur rappeler qu’ils ont vraiment des habitudes de paysans… et l’accent qui va avec. Pinailler sur tout et rien, engager la controverse inutilement. Surement que dire que la Révolution Tranquille c’est de la bullshit, ils doivent pas aimer, mais j’ai jamais essayé… Bon, y en a surement d’autre, mais au réveil c’est pas facile :)

6. Le 24 octobre 2004,
karl

Hoedic… tu as raison pour ” Dire que de toutes manières ça sert à rien de se battre contre l’anglais, d’ici 50 ans, plus personne ne parlera français ici ” mais pas parce-que les gens parleront anglais… Parce-que les gens parleront de plus en plus chinois.

7. Le 24 octobre 2004,
Lou)

Je suis d’accord avec la liste de Hoedic en grande partie pour faire “choquer” un(e) québécois(e)… Les machines à laver sont particulièrement efficaces …

Personnellement, ce que j’ai trouvé de plus efficace pour faire “pomper” un(e) français(e), c’est d’affirmer que L’Académie de la Langue Française après tout ce n’est pas infaillible et que de toute façon, le français tel que parlé ici au Québec est aussi valable que celui parlé en France…. Des heures de plaisir à prévoir.

8. Le 24 octobre 2004,
Laurent

Waow, vous êtes très en forme pour un dimanche… Merci de vos précieuses contributions.

9. Le 24 octobre 2004,
Hoedic

Personnellement ça ne me choque pas du tout qu’on parle en mal de L’Académie de la Langue Française parce que tout le monde s’en fout, moi le premier… par ailleurs, il n’y pas grande différence, sur la parlure de tous les jours, entre ce que propose l’OLFQ et l’Académie…

Bon, une autre petit lampée :)

Sinon, l’arme fatale pour énervé un québécois, c’est simplement d’avoir l’air Français ;) De préférence avec l’air condescendant, supérieur et prenant son interlocuteur pour un dégénéré.

En plein Montréal : “Dites-moi mon brave, où sont les chalets en rondin de bois, les ours polaires, les inuits et les élans du Canada ? Voyons, ne me regardez pas ainsi ! Avez-vous au moins compris ce que j’ai dit ? Vous parlez Français dans cette contrée à ce qu’on m’a dit. Bon… Mooii vouloooir hutte en bois, ours, esquimos et grands cerfs qui vivent dans la neige… toi répondre à moi ?!”

On peut aussi dire que les mâles québécois sont tous des couilles molles qui se font castrer (cf. pratique courante de la vasectomie).

Que les femelles québécoises sont des féministes hystériques castratrices (cf paragraphe précédent) qui mériteraient seulement un baillon voire le bucher.

Ils aiment beaucoup qu’on leur rappelle leurs origine : “Ah oui, c’est vrai que vous venez tous des prostituées et des malfras dont le roi ne voulait plus…. c’est pas joli tout ça”.

Leur rappeler qu’ils sont des dégénérés qui se reproduisent entre eux (cf taux élévé de maladies génétiques assez rares ailleurs, et ils ont tous le même nom).

J’ai jamais essayé, mais ça doit être assez porteur de dire qu’on a bien fait de les abandonner parce que c’est vraiment une bande de dégénérés (en se basant sur les deux arguments précédents).

Dire qu’ils ont vraiment un folklore lamentable, un niveau culturel négatif et une culture culinaire à faire pleurer un américain.

Leur dire qu’ils sont américains marche assez bien aussi chez certains aussi.

10. Le 24 octobre 2004,
Laurent

Arghhh… rire… mais bon, c’est vraiment très bête et très méchant. Je vais faire le tri…

11. Le 24 octobre 2004,
Laurent

Mais n’oubliez pas non plus de taper sur les Français…

12. Le 24 octobre 2004,
Hoedic

Ah, oui et pour faire rager un Français, l’argument qu’on a une bouche en cul de poule fonctionne assez bien (et expliquer pourquoi)

À chaque occasion, faire comme si la France était resté à l’age de pierre : “Ceci est un ascenceur, vous avez ça en France ?” “Ah, et ça c’est une auto” “Ah et ceci est un démarreur d’auto à distance” (qui pour le coup est assez peu répandu en France). Ça marche sur le comique de répétition. Au début l’accueil sera jovial, comme si c’était une blague, mais ça va rapidement énervé le Francais quand il va se rendre compte que c’est sérieux et que les Français ont réellement une image d’arriérés à l’étranger…

13. Le 24 octobre 2004,
Hoedic

> Mais bon, c’est vraiment très bête et très méchant

Ah ben faut savoir ce que tu veux !… on est bien d’accord que pour mettre quelqu’un en colère, rien n’est mieux que faire dans le bête et méchant !!

Rien ne vaut la mauvaise foi la plus totale.

14. Le 24 octobre 2004,
Laurent

Effectivement, la mauvaise foi est très efficace. J’ai cependant peur que les Québécois soient bien moins armés de ce côté-là que nous-mêmes. Manque de cynisme aussi… La lutte est inégale ;-)

15. Le 24 octobre 2004,
Bertrand

Seulement pour confirmer la réputation de “l’accent de tapette”. Nous sommes deux à nous être fait dire par un Québécois et une Suédoise que le français parlé par des français était une langue qui “sonnait efféminé”. On ne m’avait jamais dit ça avant. Hum…

16. Le 24 octobre 2004,
karl

toutes mes amies chinoises me disent qu’elles comprennent rien ici… elles ont appris le français à l’école mais ici c’est incompréhensible…

Peut-être un autre truc pour énerver un québécois du bloc… dire que les québécois sont racistes. :p

Un truc pour énerver un français, dire que les français sont arriérés en terme de féminisme…

17. Le 24 octobre 2004,
Hoedic

> Un truc pour énerver un français, dire que les français sont arriérés en terme de féminisme…

En fait, je doute que ça marche puisque nombre de Français sont bien content de leur machisme de bon ton.

Ça revient à dire que les Français sont horriblement pédant… certains vont prendre ça comme un compliment en se disant “Ben oui quoi, c’est vrai que nous sommes supérieurs !” C’est d’ailleurs ce que je me dis quand j’entends un Québécois parlé ! Mouhahaha… bon, j’arrête de dire des bêtises et je vais retourner travailler plutôt… Très bonne idée ce sujet Laurent ;)

18. Le 24 octobre 2004,
karl

Hoedic… français au sens large. :p espèce de mal en rut ;)

Va dire à une française féministe qu’elle n’a rien compris au féminisme venant d’une québécoise. Les courants féministes des deux côtés de l’atlantique ont souvent des bases très différentes. Je ne parlais pas des hommes uniquement.

En fait tu viens peut-être de montrer ton machisme (humour)

19. Le 25 octobre 2004,
Martine

Ah les garçons! Les conneries que vous pouvez inventer quand on vous laisse seuls pendant un weekend…

20. Le 25 octobre 2004,
Vincent

C’est quoi l’origine de la devise provinciale “je me souviens” ?

21. Le 25 octobre 2004,
ST

Pour continuer à les mettre en tabarouette :

  • En France, en province : emmener un québecois chez le garagiste, quand il vous demande le dépanneur le plus proche.

  • Faire remarquer que oui, le pouvoir d’achat est plus bas en France, mais qu’en même temps, les produits français sont moins standardisés, et de meilleur qualité.

  • Observer que les québécois sont plus aimables, mais qu’ils sont aussi plus hypocrites.

  • Lui demander de répéter 50 fois, parce qu’on n’a pas commpris.

  • Annoncer fièrement qu’en France on peut aller faire pipi, pendant que quelqu’un d’autre prend une douche (l’éblouir avec nos toilettes / salle de bain séparées)

  • L’ “écoeurer” en faisant la liste de nos congés, jours fériés, et autres ponts…

  • Montrer comme il est simple de faire une VRAIE mayonnaise.

Etc.

22. Le 25 octobre 2004,
Fogara

Ce qu’il y a de plus maudit chez un français, c’est qu’il est convaincu que ce qu’il dit est la seule vérité possible. Il n’y a rien de pire que de voir un français pris à défaut. En plus de ne pouvoir l’admettre, il te hurle dessus comme si tu y comprenais quelque chose avec son accent. Un bon ami français s’est exporté au Québec il y a dix et il n’a toujours pas moyen qu’il accepte d’avoir dit une bêtise. Autrement dit un français veut le dernier peut importe s’il est vrai ou faux. Alors pour faire rager un français, prouvez lui qu’il a tord. C’est fou comme ils ont du vocabulaire pour les insultes. Et ils sont drôle a voir. Impossible de les prendrent au sérieux avec un accent pareil, ils ont jamais l’ère fachés. Même avec un motard (crime organiser)je lui rirais en pleine face tellement il serait comique à voir… Remarquer que j’en mangerai peut être un ou deux.

23. Le 25 octobre 2004,
Michel Dumais

Meuh non ça ne nous fait pas fâcher la comparaison entre laveuses européennes et nord-américaines. Au contraire, les lave-linges européens, c’est du dernier cri ma chèèèèèèère!

Quant à la recette pour mettre en colère un français, rien de plus facile.

1) Choisir un français qui affirme publiquement son amour pour le Québec.

2) Atteindre qu’il se sente à l’aise au point où il intégre dans son discours quelques expressions du terroir local, ou mieux, qu’il se mette à jurer en utilisant des “sacres” typiquement québécois.

3) Rire de son accent en lui disant que jamais au grand jamais, même après 20 ans de vie au Québec, il ne réussira “à sacrer comme du monde.”

4) Succès garanti.

24. Le 25 octobre 2004,
Laurent

Rien de plus pitoyable qu’un Français qui sacre. Autant garder notre accent de tapette et la dignité de notre langue maternelle. ;-)

25. Le 26 octobre 2004,
Kicou

Whatever

26. Le 26 octobre 2004,
pHiLoGrApH

J’ai reçu pour ma part 4 lettres “d’injures” (enfin, d’un ton pour le moins critique et sévère) à la suite de cet inocent post : http://philograph.be/archives/001060.html. Je pense que les Québécois n’en veulent pas qu’aux Français : ils en veulent surtout à eux-mêmes sans oser se l’avouer devant témoins… travers que nous, Belges, minorité francophone comparable à bien des égards aux Québécois, avons su éviter par l’autodérision. Nul mieux que nous ne sait nous mettre en colère… ou nous faire rire.

27. Le 26 octobre 2004,
Jen

Ooh… j’espère que tu parles pas de moi, pHiLo,pour les injures ?! Ce serait ben d’valeur… ;-)

28. Le 27 octobre 2004,
Steph

Je dois être bouchée ou manquer de culture, mais je n’ai pas du tout saisi cette histoire de machines à laver!

29. Le 27 octobre 2004,
magoua

Dans la série comment dégouter un Français: Cas vécu : lui servir du gruau (on donne ca aux chiens chez-nous ).

Pour les sacres notez les français s’assimilent tout de même après une génération ou deux.

Pour faire grimper un québécois aux rideaux, cas vécu à Paris: se faire dire qu’on prononce pas son nom de famille correctement. Au Québec, on prononce le T final des noms comme Chabot, Pouliot, Paquet etc., coutume qui semble s’être perdue là-bas. Coudon c’est mon nom viarge!

Par contre, j’ai souvent passé des heures de plaisir à rire des français entre francophones minoritaires suisses belges ou africains: on est intarissables là-dessus, mais c’est pas disable.

30. Le 28 octobre 2004,
gall (le)

super j’adore ce que tu fais et en plus moi j’ai des amis au québec quand tu leur dit des trucs comme ça ils sont super vénèr à la revoyure !

31. Le 28 octobre 2004,
la france

Vous pouvez aussi dire à un québécois qu’il est canadien, quand vous tombez sur un PQiste ça marche assez bien. Dites à un québécois que c’est un mouton et qu’il ne fait que suivre ce qu’on lui dit sans jamais dire à mot, il n’a aucun caractères. Lui expliquer qu’ils ont autant voir plus d’anglicisme que les français (ma tank à gaz, mon muffler, pèse sur la clutch…). Que son émission préféré c’est fort boyard, parce que de toute façon leurs ancêtre viennent tous de là.

32. Le 28 octobre 2004,
richard

en tout cas il est interessant de constater que la moitié de vos lecteurs n’ont pas compris la question, sont-ce vos lecteur quebecois qui ont du mal a comprendre notre langue ???

pas etonnant finallement…

33. Le 29 octobre 2004,
gVgVssE

plus de nouvelle de damien?

34. Le 29 octobre 2004,
Akim Nefud

Si vous placez ensemble un Québécois et un Français, tous deux décidés à mener l’expérience ci-dessus décrite jusqu’au bout, vous obtenez quoi? Seulement deux connards bavards et chiants.

35. Le 29 octobre 2004,
nephisto

Beaucoup de bonnes choses on deja ete dites !

Pour faire enrager un quebequois : lui dire que vous etes venu faire vos etudes sur places car le niveau en France est trop eleve, la grande humilite de cette affirmation lui coupe l’herbe sous les pieds pour la reponse a votre egard!

grand regal egalement : lorsque un quebecois vous demande pourquoi vous etes venu au Quebec, lui repondre que leur niveau dans la plupart des corps de metiers est superieur a la france, que leur temperament sympa et enjoue fait vite oublier l’oeil morne du parisien, que leurs etudes sont plus efficaces et pertinentes que chez nous, ajoutez que le quebec est un ’pays’ jeune evoluant tres vite vis a vis des nouvelles technologie et qu’en comparaison la france est un vieux pays aux habitudes coulees dans le beton terminez en souslignant que les quebecois sont un peuple de l’ete et non de l’hiver qu’il deteste mais qu’ils ne devraient pas trop s’en plaindre car la grisaille humide de l’hiver parisien a tout a envier au grand ciel bleu et a la lumiere unique de l’hiver quebecois.

Vous les laisserez sans voix …

Si vous etes sadique apres avoir menage un temps de silence, lancez a leurs visages incredules : “non, j’deconne” avec le sourir hideux de plaisir des pervers les plus obscurs !

36. Le 29 octobre 2004,
nephisto

pour faire chier un francais : prenez un ton condescendant et faites lui remarquer que la france est a l’image de son porte-avion nucleaire : c’est couteux a faire bouger ou a entretenir, c’est pompeux et pretencieux, ca ne sert pas a grand chose et finalement c’est du dernier cri … mais ca marche pas.

Comme le disait Coluche : la france a suffisament d’armes nucleaires pour rayer de la carte 95% de la Russie, le probleme est que les 5% restant sont encore trois fois plus nombreux que nous !

37. Le 31 octobre 2004,
Somebaudy

Je rêve de rédiger la même liste pour la Belgique. Avec le Thalys qui nous débarque des cargaisons de parisiens en safari chez les Belges, on a du matériau à disposition…

38. Le 2 novembre 2004,
Arkenlond

Vécu : une canadienne anglophone parlant à des québécois et s’excusant de son accent snob. “Mais vous comprenez, c’est parce que j’ai appris le français à Paris.”

Pour se venger, expliquer avec un grand sourire et une bonne dose de mauvaise foi que si De Gaulle a crié un jour “Vive le Québec libre”, c’était plus pour embêter les voisins du Sud que par réelle sympathie pour les québécois.

Leur demander pourquoi, puisqu’ils défendent si bien la langue française, une de leurs plus grande universités montréalaises est anglophone.

Dans l’autre sens, juste glisser d’un air de dégoût, au milieu de la conversation, après qu’un français ait fait une déclaration (la plus bénigne soit-elle) : “Pfff, c’est bien d’un français, ce genre de remarque”. Ça a tendance à démarrer au quart de tour, le français est piqué.

Facultatif : expliquer à un français que même si un québécois défend sa langue fermement, au moins, il sait parler anglais correctement (et sans trop d’accent). Y mettre la dose de mauvaise foi qui va bien, évidemment.

39. Le 3 novembre 2004,
flippy

Je connais plein de trucs suisses pour énerver les français. (Par exemple: commenter leurs panneaux de signalisations et leur façon de conduire, parler du fait qu’ils ne comprennent pas nos expressions alors qu’on comprend les leurs et que, donc, ils ont un vocabulaire moins fourni et, surtout, sourire de leur manie, lorsqu’on commence à les énerver, de ressortir cet argument des toilettes séparées)

40. Le 5 novembre 2004,
Mokona

Rappeler à un français le fiasco de la coupe du monde en 2002… un classique (je suis français au québec, je connais ça!) Mieux, lui dire que le “socaire” (soccer), c’est “plate” et que c’est juste des “fifs” qui courent derrière une balle. Leur rappeler constamment que le hockey est un vrai sport d’hommes, intéressant à regarder!

Pareillement, rappeler à un québécois que le Canadien de Montréal, c’est plus ce que c’était… Si vous tombez sur un de Québec, dites lui que l’Avalanche du Colorado, c’est vraiment ce qui pouvait arriver de mieux aux Nordiques… Ces temps-ci, rappeler qu’il n’y a pas de hockey cette saison, ça les attriste beaucoup! Pire, pouffer sur les Expos (remarque, la plupart vont pouffer avec vous, maintenant qu’ils sont partis à Washington!)

41. Le 5 novembre 2004,
Pascal

Des proches ont vu une publicité rigolote dans les années 60. Elle était sur un grand panneau dans la région de Montréal. Elle concernait une marque de manteaux de fourrure qui avait pour slogan : « Car une femme bien fourrée est une femme heureuse ». Vive le québécois !

42. Le 8 novembre 2004,
Marc

Ce billet est tout bonnement puant. Voir des noms que je connais y contribuer l’est tout autant.

43. Le 8 novembre 2004,
Lady Muji

quote : Que son émission préféré c’est fort boyard, parce que de toute façon leurs ancêtre viennent tous de là.

mais XD !!! très sympa ce blog, à bientot :)

44. Le 14 novembre 2004,
racontars

Je confirme, j’utilise très largement pour faire bisquer mes copines québécoises - je souligne leur (très) nombreux anglicisme, je n’en laisser passr aucun, c’est trop drôle - je défends les Amérindiens, ce peuple opprimé, très efficace aussi - je leur donne des recettes avec le système kilos, grammes, etc. ça les énerve pas mal. - les traiter de canadiennes, ça marche à tous les coups - Je leur demande pourquoi, alos qu’elles ont la chance de vivre dans un pays bilingue, elles ne parlent pas anglais aussi bien que le français, que quand même pour leurs enfants ce serait une chance… - Leur dire que Richard Desjardins est leur meilleur chanteur. Personnellement moi j’adore, mais elles, elles haissent. Ça leur prend aux tripes. J’ai jamais bien su pourquoi. Il y en a même qui le prennent vaguement pour un Amérindien.

Les trucs pour énerver les Français sont pas mal. Mais bon, elles marchent pas toutes. Y en a une que j’ai testé dans le sud-ouest : entrer dans une charcuterie et leur demander s’ils ont cet espèce de paté avec un champignon noir à l’intérieur. Effet garanti !

45. Le 14 novembre 2004,
brigetjones

http://brigetjones30.joueb.com/news/535.shtml je fais un livre… A toi de voir..

46. Le 14 novembre 2004,
Ian

Truc qui marche pour énerver un Québécois qui affirme que les Français utilisent trop d’expressions anglaises : Lui demander de donner la date en entier, et quand il dit “dimanche le 14 novembre”, lui expliquer que le “le” est de trop et constitue vraisemblablement un anglicisme. Efficacité 100% prouvée :).

Dire du bien de Lynda Lemay marchait bien aussi à une époque. Et de Julie Snyder quand elle travaillait en France.

Un truc pour ne pas s’engueuler entre Québécois et Français : ne pas prendre les critiques sur le pays comme une attaque personnelle.

47. Le 23 novembre 2004,
Diane

J’aimerais pouvoir m’adresser personellement a Laurent … Comment faire?

Diane

48. Le 23 décembre 2004,
Laura

Beuh, ce n’est même pas drôle les trucs sur les Français, il y en a au moins 3/4 qui sont des évidences. Plutôt que de mettre en colère, ça va plutôt faire pleurer.

… Bon, d’accord, me faire pleurer. Il y a peut-être des raisons pour lesquelles j’ai envie de partir loin, très loin.

49. Le 3 janvier 2005,
number~nine

un français qui dénigre la poutine c’est écoeurant!

50. Le 12 mars 2005,
Jaypee

Presque complet en ce qui concerne le manuel du “maudit français” … tu oublies peut-être De Gaulle et son bien célèbre “Vive le Quebec Libre” qui a pas été très bien accueilli !

51. Le 31 mars 2005,
Gaudo

Je n’aime pas aller au Canada. J’y suis déja allé.

Cordialement.

52. Le 1 mai 2005,
jzurru

perso ce qui marche souvent c’est quand un quebecois parle de hockey , lui repondre ” oh moi je ne m’interesse qu’au sport” on peut aussi dans les discussions politiques leur faire remarquer qu’avec un nom de parti tel que PQ , il faut pas s’etonner qu’ils aient un gouvernement de chiotte. pour ce qui est de l’accent francais , chaque fois que je vais chez le depanneur demander des cigarettes avec mon accent du sud ouest , on me demande en francais si je suis pas américain et quand je reponds que non je suis francais , on se met a me parler en anglais !!!!!! enfin ce qui les enerves bien c’est de leur dire qu’il ont votés non a l’independance. A les ecouter, ils ont tous voté oui !!!!!!

53. Le 16 mai 2005,
Hugo

« - Annoncer fièrement qu’en France on peut aller faire pipi, pendant que quelqu’un d’autre prend une douche (l’éblouir avec nos toilettes / salle de bain séparées)»

Il ne sera pas tellement ébloui, il a probablement deux salles de bain chez lui!!!

54. Le 8 novembre 2005,
Gary Gaignon

Le prototype même du Maudit Français au Québec ? Ne cherchez plus, on le tient : Maurice G. Dantec ! Il est adorable dans son rôle taillé sur mesure !

55. Le 21 janvier 2006,
Romain

Pour faire enrager un Québécois, il y a maintenant “Vive le Nunavik libre !”.

56. Le 2 mars 2006,
Julie

Étant une française habitant depuis plus de 10 ans au Québec, je ne pouvais cependant pas m’empêcher de sourire car tout ce que tu dis là est malheureusement vrai. On peut vraiment être chiant quand ça nous tente! lol Seule chose, je ne dirais jamais de mal de la poutine, jadoooore..

57. Le 23 mars 2006,
laure

demander à un quebecois pourquoi les francophones agressent tout le monde avec la langue francaise et font chier les francais qui disent parking, week end alors qu ils mettent en meme temps autant d acharnement à la massacrer avec des anglicismes ridicules genre checker, cruiser, aller à un party et font des fautes d orthographe toutes les deux phrases lorsqu ils écrivent.

58. Le 13 avril 2006,
pauline

Je vous trouve tous passablement ridicules. c’est quoi ces prejugés a la con? En france on se lave, moi j’avais envie de partir au quebec,voir, decouvrir une nouvelle culture mais quand je vois çà ,çà me dgoute. Comment voulez vous que tout le monde puisse s’entendre si vous avez deja vos clichés debiles ? Il ya une femme ici qui a utilisé son exemple personnel comme une verité generale en disant que son voisin etait… blablabla ,pff mais si on resonne comme toi alors tout les Roumain sont des voleurs, tout les Allemands etaient nazis et tout les Italiens macho

59. Le 7 juillet 2006,
Jonathan

Chanter le “Ô Canada” dans une piece remplie de Québecois !

60. Le 28 août 2006,
JR

je vis du cote Ontario (Ottawa) et etudie du cote quebec (Gatineau/Hull), j’aime beaucoup ce pays et je vais m’y installer, mais je ne peux pas m’empecher de sourire en regardant tous ces commentaires. Alors oui j’aime bien les canadiens et leur differences, mais je dois ajouter un truc pour enerver un quebecois ou plutot une quebecoise : Dire que les quebecoises sont super sexy et vraiement geniales, mais cet accent quel dommage !!! Et la oui je pense qu’on est officiellement un maudit francais. En tout cas pour les quebecois qui lisent ces commentaires, rappellez vous qu’en France on critique tout et que “qui aime bien chatie bien” et que les britaniques nous traite de “Frogs” autant que le font les canadiens anglophones mais par contre nous on ne dit pas “tete carree” mais “rosbif” lol A plouch Lelouch

61. Le 21 septembre 2006,
mathieu

Essayez de leur demander pourquoi ils ont une fete NATIONALE alors qu’il ne sont QU’une province.

62. Le 3 novembre 2006,
Michael

Bonjour.

Je trouve ce billet amusant, mais malheuresement inutile.

Il y a déja bien assez de guerre, pour en créer de nouvelles, même verbales.

Aimons-nous les uns les autres.

On se fout de où vient le quebecois, et de comment lavent les machines à laver francaises.

On se fout de comment le francais fait l’amour.

La seule chose, c’est de le faire le plus souvent possible :)

Bien à vous, quebecois, comme francais. Nous sommes tous humains avant tout.

63. Le 5 novembre 2006,
stephane

CE MESSAGE EST POUR L’IGNARD QUI SE DEMANDE POURQUOI NOUS AVONS UNE FETE NATIONALE ET QUE NOUS SOMMES SEULEMENT QU’UNE PROVINCE ET BIEN LAISE MOI TE RÉPONDRE AVEC UNE PETITE PEUT DE CONNAISSANCE GÉO-POLITICO-HISTORIQUE LE DÉBILE…

LE CANADA EST UNE CONFÉDÉRATION, ÉTHYMOLIGIQUEMENT PARLANT, CONFÉDÉRATION SIGNIGIE CON ET FÉDÉRATION…. AUTREMETN DIS RASSEMBLEMENT DE FÉDÉRATIONS ET PAR LE FAIT MEME CHAQUE PROVINCE EST UN ÉTAT EN SOI OU UNE NATION TOUT COMME LES ÉTATS UNIS…. SI TU N A PAS COMPRIS ENCORE CE SONT DES ÉTATS QUI SONT UNIS ENSEMBLE TU PIGE LE CLODO ?

64. Le 5 novembre 2006,
Pep

Fais gaffe. Je crois qu’un de tes cadavres de bouteilles coince la touche CAPS LOCK de ton clavier…

65. Le 13 novembre 2006,
Emi

(desole j’ai pas d’accent aigu sur mon clavier(je suis Quebecoise mais je suis en ce moment en allemagne…)

donc… si un francais ou une francaise ce moque et dit que l’accent Quebecois et les anglissismes transformes en mots Quebecois comme ex: toune,catcher,chum et l’utilisation de ’’chu’’ pour je suis etc… etc… dit que c’est incomprehensible, le Quebecois ou la Quebecoise peut aussi riposter… car les mots comme teuf, toff, meuf, pieuter, zik, farte, flemme… et le verlen…. n’est pas plus comprehensible… mais bon… moi j’sime bien les francais! et je trouve inutile de s’ecoeurer pour nos different… ca serait pas plus drole de seulement en rire?!

66. Le 20 novembre 2006,
Duc

La France est un beau pays, mais ce pays est pourri par les maudits Parisiens, arrogants et qu’ils sont tous d’avis que la terre tourne autour de leur petit nombril. Vous me faite chier et vous ne valer pas que l’ont perdent plus de temps a vous écouter faire le procès d’un autre pays. Vos émmigrants n’ont d’autre choix que de faire des émeutes pour qu’ils puissent avoir le droit de vivre honorablement dans votre pays. Si la France n’aurait pas laissé tombe la Nouvelle-France à l’époque peut-être aurions nous une supposé meilleur culture ?????????? Nos grand-pères vous ont sauvés le cul des griffes de Hitler et en plus vous venez ici nous chier dessus. Étouffer vous avec votre merde et rester dans votre beau pays sans défauts. a bon entendeur…………!

67. Le 20 novembre 2006,
karl, La Grange

Duc, prend un dictionnaire, lettre h et descends encore, encore, encore, beaucoup plus bas. Voila tu as le doigt de dessus. HUMOUR. Oui je sais c’est un mot difficile et certains ont beaucoup de mal à le comprendre.

68. Le 21 novembre 2006,
claude-henri

je ne l’ai jamais essayé, mais admirer le “les visiteurs” en présence de français doit être assez comique.

69. Le 28 novembre 2006,
DESJARDINS

Cher maudit Français, c’est avec plaisir que je vous informe que dans “maudit Français”, on met une majuscule à Français.

De la part d’un correcteur québécois qui prend un plaisir délectable à corriger les fautes de français des Français.

70. Le 6 décembre 2006,
Fissou

Ils ont raison les Québécois : C’est vrai que l’accent parisien ça fait vraiment tarlouze snobinarde vue du Sud.

Un toulousain.

71. Le 9 décembre 2006,
ronronladouceur

Tu t’adresses au Québecois en disant : Salut, le gros! Pour l’accent, si tu veux pratiquer, c’est ici : http://www.tetesaclaques.tv/video.php?vid=31

72. Le 9 décembre 2006,
Catherine

Rien à ajouter, tout cela est truculent, (pour ceux qui savent rester dans l’humour) sinon que j’ai pris un plaisir extrême à regarder le film C R A Z Y et à y “décoder” de savoureuses différences d’utilisation des mots.

Catherine

Accent pointu, turlututu.

73. Le 30 décembre 2006,
Émi

XD …têtes a claques…. un super site internet… ^^’’

74. Le 17 janvier 2007,
Guillaume282930

Bonjours je suis québécois et j’avoue que j’ai été réellement choqué par certaines farces et blagues cités si-dessus. Plusieurs d’entres elles sont à éviter, svp. Vous pourriez manger un bon coup de poing ça yeule !!(Vous pourriez vous mériter un coup de poing en pleine poire!!) Des allusions sur les origines des femmes et des hommes qui ont peuplé la Nouvelle-France, de dire qu’ils étaient prisonniers et prostitués (ce qui est totalement faux, la Nouvelle-France n’était pas une colonie pénitentiaire comme la Nouvelle-Galles-du-Sud en Australie), risque te dégénérer en froid total ou encore pire..en bagarre. Mon ancien meilleur ami s’était battue à l’époque dans un bar avec un français, (ou plutôt un arabe de France?), qui nous avait traité de résidus des prisons de la France ou je ne sais plus vraiment.. Bref !

Bonne soirée

75. Le 18 janvier 2007,
Nicolas

Je trouve cela bien chien sale pour les anglais mais ses ben amusant pareil. Je trouve sa bien de se moquer un peu des anglais.

Merci

76. Le 22 janvier 2007,
Alex

Je ne comprends pas comment certains d’entre vous ont pu penser que ce site était dédié à la haine de l’autre… C’EST DE L’HUMOUR…Si vous saviez lire,vous auriez vu que ET les Français ET les Québecois s’en sont pris plein la g….. ,mais il semble une fois de plus qu’on peut rire de tout mais pas de certains Québecois..Je pense que ceux là ont oublié de faire un tour par la case “Festival Juste pour Rire”…Ça fait 5 ans que je vis ici et je subis du Racisme tous les jours..oui oui du racisme…(j’ai essayé de trouver un autre nom mais je n’y suis pas arrivée)parce que je suis Française et…oh malheur,je suis également Parisienne….jai même dû quitter mon emploi car j’étais en permanence “la criss de Française” et on ne me faisait pas de cadeau.Etant à la recherche d’un autre emploi,on m’a dit clairement “Ah …vous êtes Française…non merci”…Mais j’essaie à chaque fois de le prendre avec philosophie,sinon autant retourner en France où la vie est bien plus dure qu’ici. Si nous acceptons de prendre des jobs à $7.75 de l’heure,alors que nous sommes peut-être titulaires de maîtrises ou même de doctorats,c’est bien parce que nous l’aimons votre pays!!!!!!! Une arrogante et nombriliste Parisienne (avec un accent de tarlouze snobinarde …) EN TOUT CAS AVANT QUE CELA NE DÉGÉNÈRE,JE TROUVE LES BLAGUES CITÉES PLUS HAUT FRANCHEMENT DRÔLES!!!!

77. Le 3 février 2007,
CaptainMorgan

Au risque de faire enrager tout le monde, je dois avouer que mes compatriotes ont le QI de pots de fleurs, sont extrêmement racistes(je vis sur une réserve indienne), sont aussi socialistes que les petits français et sont acceuillants pour ces pôvres hères autant que des talibans.

De l’autre côté(étant aussi d’origine normande), je dois dire que bien de ces petits Français ont beaucoup de Jacobin dans le nez c. à d. qu’ils sont maniaquement faiseurs de trouble, souvent d’une agressivité verbale qui mène droit à l’hôpital.

Et c’est vrai aussi qu’ils parlent précieux au point qu’il est souvent embarassant d’être vu en leur compagnie!!!

Tout cela dit, il est vrai que les empoignades sont toujours le fait de trous de culs, qu’ils soient français ou séparatistes(la sale engeance!!!). Entre gens civilisés, français ou Canadiens, l’entente règne!!!

Si vous voulez continuer ce debat ou empoignade, pratiquer votre anglais et cogner dans le tas, venez faire un tour à: http://stupidfrenchies.com/phpbb/index.php

Capitaine Morgan

78. Le 28 mars 2007,
simo

Je suis brésilienne e je suis desolée de lire toute les betisses que vous avez dire. Je ne savais pas qu’il y avait cette guerre (culturelle, linguistique, entre autres) entre canadiens, français et anglais, parce que je pense d’immigrer aux Quebec. J’ai habité déja à Paris et quand je voyageait vers d’autres régions j’observait differents accents. Ça c’est normal. Au Brésil, le plus grand pays d’Amerique du nors,nous avons differents accents entre les régions, on appelle ’régionalism’ et ici si on dit que ne comprend pas notre langue si on est au Sud ou au Nord, ça cet’une grande blague. Celle le gens ’le chic, bon genre’ peuvent dire que leurs accent est le plus correct. Sorry for my french. Il ne parfait, mais nous avons beaucoup des brésilennes qui peuvent parler et écrire comme s’il étaint français.

79. Le 6 avril 2007,
avino

bonjour/bonsoir
2 remarques :

1/la “dégradation” observable au long des commentaires me paraît assez intéressante. Je ne pense pas qu’il faille cependant l’imputer à l’arrivée tardive d’internautes ne comprenant pas le sens de l’humour, mais davantage à un phénomène d’usure : à lire toutes ces propositions “d’attaques” la résistance s’émousse et la gaité retombe (les plus courtes comme on dit). Un intervenant proposait la répétition comme procédé de chamaillerie (le grand fou !), c’est un peu la même chose, je crois qui fait effet. Au bout d’un moment, “on n’en peut plus”. Voila, peut-être, un élément à prendre en compte lors de la rédaction de votre guide, Laurent Gloagen (soit dit de manière sympathique, car votre idée m’amuse bien sûr)

2/ j’ai parcouru quelques expériences (sur blog) de français au quebec (je suis franchouille). Mon sentiment, c’est que le pire ennemi du français au québec, c’est le français (la langue). Parmi les principes d’un voyage à l’étranger, on trouve le facteur “langage étranger” qui rappelle constamment au visiteur qu’il se trouve ailleurs et conditionne un comportement différent. Réciproquement, l’hôte accorde à l’étranger son statut d’étranger grâce à quoi les erreurs de comportements (du visiteur) ne seront pas interprétées comme des injures. Conserver sa langue génère une confusion et manifestemment français et québécois n’en sont pas encore à chanter comme Amstrong et Fitzgerald (si je me souviens) “he says potétoes, i say potAtoes” (j’ai plus le titre).
J’irais même un peu plus loin, mais avec une question : je lis que le français est ridicule lorsqu’il parle anglais, qu’il l’est plus encore lorsqu’il tente de parler québécois, qu’il est insupportable quand il parle français. N’est-ce pas étrange ? En somme au québec, le français est un maudit français, mais s’il tente de devenir autre chose, c’est un abruti.
Serait-il donc condamné à l’état de maudit français ?

A réitérer perpetuellement cette condamnation, les québécois ne s’enfermeraient-ils pas dans ces râleries et plaintes qu’ils reprochent aux français ?
(bises aux québécois qui me lisent)

80. Le 2 mai 2007,
Julien

dire “pourtant, on est pas en temps de guerre” quand on vous sert des abats a table.

81. Le 11 août 2007,
Acthpa

C’est énorme ce truc-là; j’en ai pleuré de rire (je suis Française et ça fait 10 ans que je suis au Québec). Malheureusement il faut un peu de vécu de chaque côté de l’Atlantique et un certain sens de l’humour pour en rire. Car autant je me suis énervée sur certaines de ces choses à mes débuts au Québec, autant j’ai pu en sortir des similaires aux Québécois. Alors il manque:

Dire à un Québécois que son passeport est Canadien jusqu’à nouvel ordre quand il te dit qu’il est Québécois. Parce qu’un Québécois va jamais dire qu’il est Canadien, il va dire qu’il est Québécois. Au même titre qu’un Parisien avec Paris et la France d’ailleurs… Demander qui ils ont vont mettre sur leurs pièces de monnaie s’ils deviennent indépendants (99,9% du temps ils se sont pas posés la question ou vont répondre qu’ils vont garder la même monnaie). A un Québécois de Québec lui parler de Montréal comme étant une vraie ville. Dire à des Montréalais que le reste du Québec parle français, ou qu’ils parlent de plus en plus anglais.

J’en ai une qui énerve autant les Français que les Québécois, c’est la traduction des films. Tout d’abord que les Français ne traduisent pas les titres et que le vocabulaire est naze car c’est pas du Français international (bon OK, il faut avoir entendu parler de ce concept-là aussi). D’un autre côté, les traductions au Québec emploient des termes québécois, reconnus par l’OLFQ, par exemple “magasiner”, donc c’est pas non plus du français international.

Il y a aussi la question des livres. Demander à un Québécois qui lit le Seigneur des Anneaux en anglais pourquoi il le lit pas en français. Alors là il va répondre à tous les coups que c’est parce que les traductions sont imparfaites et que rien ne vaut l’original, d’ailleurs il faudrait toujours lire les livres originaux et voir les films en VO. Lui répondre évidemment que lire du Tolstoï en russe et du Kafka en allemand c’est pas évident. Il y a aussi le coup du “ah ben quand on voit comment sont traduits vos films/emballages/publicités…”

Bon j’arrive après la bataille alors vous avez cité la plupart des meilleures. Après autant de temps au Québec, il n’y en a plus une qui me touche de ce qui a été cité ci-dessus, ou ne m’a jamais touché, et quand quelqu’un aborde ce sujet, ça me fait sourire.

Ceci dit, je regrette d’être tombée sur ce blog aussi tard car j’aurais eu un paquet de trucs à dire sur les autres articles.

82. Le 5 octobre 2007,
antagonisme

Le manque d’humour de certains commentateurs est génial. A part ça, on n’a pas le droit d’aimer les accents, alors? Moi j’aime bien l’ac cent ch’ti et l’ac cent canadien, ainsi que l’accent andalous en espagnol. On peut pas le dire?

83. Le 30 novembre 2007,
desrosiers

Je suis un Québecois et je vis dans l’une des régions les plus reculées de cette province, la Côte-Nord. J’aime bien taquinner nos cousins d’outre-mer et j’aime bien qu’ils nous taquinnent, car comme ont dit ici, on «écoeure» ceux qu’on aime. (écoeure, en voulant dire taquinner). La France est un beau et vaste pays diversifiés par ses régions et ses communautés ethniques, tout comme le Canada.

J’ai cohabité avec une Française cet été et je trouve qu’elle est une personne remarquable. Je la fesait rire lorsque je sacrais et je riais aussi de ses expressions bien de chez elle. Elle habite depuis deux ans au Saguenay et elle à trouvé que le Québec était différent de région en région. Elle m’a dit qu’elle aime bien notre pays et qu’elle souhaite y rester.

Pour les autres français, qui habitent présentement en France, sachez que la cuisine québecoise, ce n’est pas que la poutine! Dans ma régions, nous accordons beaucoup d’importance à ce que nous mangeons. Les fruits de mer, les poissons et la viande de gibier sont les pilliers de notre table. Les crevettes que l’on trouve à Montréal (couronne de petites crevettes blanches surgellées qui goûte l’eau), et bien pour nous c’est de la vraie «marde», jamais on ne mangera ça! Et au travail, on va rire de toi si tu apporte du McDo, de la «mouette» comme on dit. Alors c’est pour vous dire que la cuisine, ce n’est pas secondaire au Québec, en tout cas pas dans ma région. :)

Bien que j’aime blaguer sur les Français et leur rappeler que nos grands-parents sont allés sauver leur petits culs européens, je trouve que ça en à value la peine car ce pays regorge de gens extraordinaires qui vaut la peine d’être connu.

Salutation à tout les francophones du monde, spécialement au gens du Lyonnais, terre de mes ancêtres et vive «Question pour un champion» !!!

84. Le 23 novembre 2009,
Anne Onyme

Trop drôle cette page. Bravo à tous et à toutes !! (mis à part l’estie d’teton de Duc [post 66]…dude, tu comprends vraiment rien)

Blah ?