Journal de bord

vendredi 25 avril 2003

Les mensonges

Les mensonges de la coalition américano-britannique font peu à peu surface alors qu’un semblant de tranquillité s’installe à Bagdad. Et l’on cherche encore les preuves des arguments avancés pour légitimer la guerre…

La famille du soldat Sapper Luke Allsopp, tué à l’âge de 24 ans, critique Tony Blair qui avait déclaré, lors d’une conférence de presse avec George W. Bush, que le soldat avait été exécuté : “Si quiconque à besoin d’une preuve supplémentaire de la dépravation du régime de Saddam, cette atrocité la fournit”. Affirmation sans aucune preuve alors que des gradés de l’armée britannique avaient expliqué à la famille que le soldat avait été tué sur le coup dans des combats. [BBC]. On attend encore aujourd’hui les résultats de l’autopsie “prouvant” cette soi-disante exécution.

Courrier International publie un entretien avec Barry Lando, ancien journaliste du Time et de CBS : Les stars du ’New York Times’ sont hors de contrôle. Il accuse notamment William Safire, chroniqueur au New York Times, d’avoir manipulé l’information à propos de ventes d’armes de la France à l’Irak. Safire est au “New York Times” depuis longtemps et il a beaucoup d’influence. Il est très ami avec le vice-président Dick Cheney. Il a écrit les discours de Nixon, ses idées conservatrices et pro-israéliennes sont connues. Mais je m’étonne qu’il puisse continuer en toute impunité à écrire des articles “bidonnés”.

Par ailleurs, à lire dans le Télérama de cette semaine, un entretien avec Susann Sontag (non publié sur le site, 1 euro 60 en kiosque) :

Nous les intellectuels sommes là pour représenter une opinion marginale qui n’a aucun pouvoir. En ce moment, je n’écris que sur la guerre. Je m’endors en pensant à la guerre, je suis hantée par la guerre. Je sais ce que c’est, et ça me coupe la vie comme la mort d’un de mes proches. Je suis stoppée par la guerre et j’ai envie d’exprimer ce que je pense. D’abord parce qu’on me demande de la faire. (…) Je n’ai pas vraiment l’espoir que cela changera quoi que ce soit, mais je veux simplement dire et affirmer que d’autres voix existent. Je n’ai pas foi dans le bon sens des peuples et je crois que, si les Français avaient été soumis au même bourrage de crâne, ils seraient dans le même état que les Américains. Le monde de Fox News, c’est exactement ce qu’il y a dans la tête des gens aux États-Unis. La semaine dernière, j’ai pris l’avion pour aller de Chicago à New York, le steward a annoncé l’atterrissage et, juste après, il a ajouté “God bless America”. C’était la première fois que j’entendais ça dans un avion. Ce qui est inquiétant, c’est que ça peut devenir aussi mécanique que “Heil Hitler”, à une nuance près, mais une nuance de fond : tout le monde considère que “Heil Hitler” est un slogan ignoble parce qu’il fait allégeance à un dictateur, mais qui peut s’opposer à “Dieu bénisse l’Amérique” ?
(…) Dieu est avec les Américains. Très peu de gens aux États-Unis savent que le pape est contre la guerre. C’est une idée de la religion complètement fabriquée à l’américaine, et le peuple est convaincu que son pays est le champion du monde de la moralité.
(…) Mais, vous savez, les Américains n’aiment pas tellement l’histoire, notre culture est fondée sur l’amnésie. Ils n’imaginent pas que, pour comprendre, il faille connaître l’histoire. Pour moi, c’est le principe numéro un, la généalogie d’un événement.
(…) Je crois que le gouvernement américain est aux mains de fanatiques, au sens politique et au sens moral du terme.

Gay-O-Meter

Laurent is 73 % gay. Careful! You’re not a gay cliché yet, but are well on your way. Bet all the girlie girls just adore you!

Channel 4’s Gay-O-Meter [via l’Américaine déprimée].

Bon, je fais quoi avec mes 27 % straight ?

1. Le 25 avril 2003,
MGZA

Ben, avec tes 27 % straight, tu ecris un blog qui interesse meme les 20 % gays :)

2. Le 25 avril 2003,
Le lapin

Moi, j’ai juste 60% … suis-je une erreur ?

Blah ?

Schisme ?

So what’s the Web really, and why do we see there two antithetic groups, gurus of strictness and semantic web opposed to people accepting presentation-oriented markup?
[Daniel Glazman]

Pour moi, ma religion est déjà faite.

1. Le 26 avril 2003,
karl

Cela tombe bien, je suis athée :) surtout pas de religion.

Mais certains devraient apprendre le consensus. Enfin j’y reviendrais

2. Le 27 avril 2003,
Laurent

Mon idée du consensus, c’est d’être tolérant et pragmatique. Il y a les modèles, puis la pratique.

Toute l’histoire du HTML illustre la différence entre les idées des créateurs et l’usage qui en est fait. Le sentiment que beaucoup partagent, à tort ou à raison, c’est que l’utilisateur est oublié. “It just seems that users did not get the signal, that users (I really mean web authors here) did not want to get the signal.”

De toutes façons, les recommendations ne valent rien sans les outils qui vont avec. Sans des éditeurs accessibles, à destination du grand public, et peut-être même wysiwyg (!), l’application des standards du Web n’est que l’affaire d’une élite de geeks.

3. Le 28 avril 2003,
karl

Non Laurent, c’est une réécriture de l’histoire ou une méconnaissance de l’histoire du Web, pour parler de cette façon là.

le HTML, l’utilisation du HTML et l’implémentation du HTML n’ont pas les mêmes logiques, et il faut toutes les resituer dans leur contexte.

Ce qui est élitiste, c’est de continuer à penser que les gens doivent taper le code à la main. Les seuls qui devraient le taper à la main sont les geeks et pas les autres et d’ailleurs c’est ce qui se passent. Un geek, il est capable d’apprendre et d’évoluer avec le langage, c’est d’ailleurs son rôle de continuer à progresser. C’est comme si tu me disais qu’un graphiste dans une agence est resté à Photoshop 2 parce-que Photoshop 6 est trop complexe. Les gens dont c’est le métier vont progresser.

Maintenant, il y a à mon avis l’immense majorité des gens dans le monde, qui n’ont jamais vu un code de leur vie et qui ne le verront jamais. Ces gens poussent des boutons et font des sélections à la souris (et encore… la sélection c’est compliqué). Ces gens là feront un save de Word ou un éditeur wysiwyg quelconque pour le Web (il n’y aura même pas le nom HTML). Comme je ne peux pas prouver les pratiques aujourd’hui, j’ai décidé de créer un sondage que je suis en train de mettre en oeuvre et vais le faire passer dans plein de communautés de pratiques.

En fait, le discours de Daniel et du tien, est plus qu’élistite, car il propose une obligation de taper le code à la main. Donc je confirme vous avez un discours élitiste, il ne faut pas se tromper.

Quand au consensus, cela n’a rien à voir avec la tolérance. Ouvre le dictionnaire : tolérance = accepter à contre-coeur, la tolérance c’est une concession. Les décisions au W3C sont faites au consensus (sauf cas extrêmement controversial, mais c’est rare), qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire que tout le monde autour de la table discute, élabore, travaille, essaye des modèles, les revoie, etc jusqu’à temps d’atteindre la solution QUE TOUT LE MONDE VA ACCEPTER. Le consensus est la décision de tous, ce n’est pas la démocratie, c’est beaucoup plus ambitieux que cela, mais cela demande du temps et de la participation. Pas du lynchage.

Le problème c’est que les gens ont que trop tendance à crier au loup et à lyncher le travail fait sans en discuter.

Je te signale que sur l’italique tu n’as toujours apporté de référence d’un manuel de typographie quelconque sur son sens sémantique, que ce sens sémantique soit apporté par la visualisation italique sur le papier, c’est très bien, je veux juste connaître la signification sémantique.

Pourquoi ? pas pour te piéger, mais si le sens sémantique est démontré, il est possible alors de faire une proposition dans ce sens au groupe de travail pour démontrer l’utilité de cette balise.

J’ai ouvert plein de portes depuis le début mais Daniel et toi n’avaient pas su les saisir. Je vous ai toujours demander d’expliquer, mais cela n’a jamais été fait, enfin disons que les tentatives sont faites sur le mauvais terrain.

Je n’ai juste que tenter de ramener vos arguments dans un langage qui sera compris et acceptable par le groupe de travail, c’était pour vous aider…

DE PLUS, le document XHTML 2.0 est un brouillon, une ébauche, tu connais surement les études de Durer ou de Rembrandt et bien tu as des séries de mains, de corps, etc… pour savoir ce qui devra rentrer à la fin dans la toile, cela ne veut pas dire que tout y sera. L’étude se fait progressivement. Le langage XHTML 2.0 ne sera pas fini avant fin 2004. C’est un DOCUMENT DE TRAVAIL, mais cela demande du travail de la participation et de la discusssion et pas des “Putain, ils ont enlevé “i” c’est des cons”, mais plutôt “ok, “i” est parti est-ce vraiment justifié? comment je prouve qu’ils ont tort? qu’est-ce que cela implique au niveau des implémentations ? Est-ce que cela change quelque chose ? Est-ce qu’il y a moyen avec les CSS d’imposer la même chose si la spec demande normativement aux outils auteurs de l’implémenter ? etc etc etc.

Tout cela pour dire… que oui le consensus demande de la participation mais également de l’ouverture d’esprit.

4. Le 28 avril 2003,
Laurent

Quand tu dis “Est-ce qu’il y a moyen avec les CSS d’imposer la même chose si la spec demande normativement aux outils auteurs de l’implémenter ?”, voilà qui est intéressant, où on en discute actuellement ?

Blah ?

Great Americans

Alec Baldwin, Ani DiFranco, Barbra Streisand, Cher, Chrissie Hynde, Danny Glover, Dave Matthews, David Clennon, Dixie Chicks, Dustin Hoffman, Ed Asner, Ed Harris, Edward Norton, Eric Roberts, George Carlin, George Clooney, Gore Vidal, Harry Belafonte, Jane Fonda, Janeane Garofalo, Jennifer Aniston, Jessica Lange, Joy Behar, Julia Roberts, Larry Hagman, Madonna, Martin Scorsese, Martin Sheen, Michael Moore, Mike Farrell, Oliver Stone, Pearl Jam, Richard Gere, Robert Altman, Robin Williams, Sandra Bernhard, Sandy Duncan, Sean Penn, Spike Lee, Susan Sarandon, Tim Robbins, Viggo Mortensen, Whoopi Goldberg, Woody Harrelson. [Celiberal - Celebrity Liberal Blacklist, via Glazblog]

Autant de personnalités engagées, autant de raisons d’aimer l’Amérique.

American in Paris

Un Américain à Paris, c’est souvent navrant. Je ne dis pas navrant pour le préjudice esthétique porté à nos rues et nos avenues par ces hordes barbares d’obèses bruyants et mal attifés, un préjudice que nul doute nous aurons moins à souffrir cet été. Je dis navrant pour le choc culturel produit entre ces foules incultes et amnésiques et notre vieille Europe. Je crois avoir découvert l’un des plus brillants exemples de ces Américains qui devraient définitivement rester chez eux, au milieu d’un monde standardisé qui ne bousculera par leurs repères : Lawrence Hosken.

À cet égard, mon plus pénible et récent souvenir fut de voir chez Ladurée, rue Royale, des Américains commander des frites (freedom fries?), du ketchup et du Coca. Misère. Le pire, c’est qu’ils furent servis, et avec le sourire en plus.

Je dédie tout particulièrement ce billet d’humeur à MIF.

P.S. Bien sûr, prendre ce billet avec le second degré qui s’impose. Tous les Américains ne sont pas idiots, égocentriques et obèses. Ils n’ont pas forcément ces trois caractéristiques à la fois.

1. Le 25 avril 2003,
Merde in France

Chez Ladurée? C’était moi. Non, je plaisante. Par contre j’ai mes habitudes chez Kitty O’Shea’s qui n’est pas loin.

2. Le 25 avril 2003,
jm
3. Le 26 avril 2003,
François

Effectivement, sa description de Paris vaut son pesant de beurre de cacahouètes ;-)

4. Le 26 avril 2003,
Melfrid

“It occurred to me that I hadn’t seen people wearing berets. I’d seen absurdly-striped shirts, but no berets.” Lawrence Hosken

5. Le 29 avril 2003,
Larry Hosken

Thank you very much for the mention.

Blah ?