“Miscellanées”

blogosphère

Réponse à Loïc Le Meur

Ce soir, à 20 heures, Loïc Le Meur m’a envoyé un courriel me demandant de retirer mon billet http://embruns.net/logbook/2004/03/23.html#001023

Pendant que j’écrivais ma réponse, j’ai découvert la publication sur son blogue d’un billet sur la diffamation. Comme je m’y trouve directement pris à partie, j’ai décidé de rendre ma réponse publique :

Bonsoir,

j’avoue que cette requête me pose un cas de conscience. Je n’y vois pas d’objection majeure mais elle mériterait un exposé de votre motivation. Considérez-vous ce billet comme diffamatoire, alors que vous n’y êtes pas cité, bien qu’aisément identifiable ? Si oui, je le modifierai bien volontiers.

Vous devez savoir que ce clin d’oeil reprend directement l’information de cette émission : http://www.u-blog.net/loic/img/franceInterWef.mp3, où la journaliste de France Inter dit textuellement : “il est français, mais résident belge, pour cause de fiscalité allégée”.

Je suis par ailleurs étonné de cette démarche tardive, puisque vous aviez même laissé deux commentaires dans le fil de la discussion (les 24 et 25 mars), sans nullement remettre en cause l’information.

Mais alors que je vous écris cela, je découvre la publication de votre nouveau billet : http://www.loiclemeur.com/france/2004/03/la_diffamation_.html

…Qui s’apparente en quelque sorte à une menace. Aussi je m’autorise le temps de la réflexion. Je me permets juste de vous dire que je trouve votre démarche bien maladroite.

J’attire également l’attention sur les propos diffamatoires et insultants à mon égard qui figurent dans les commentaires de ce billet http://www.u-blog.net/loicfr/note/57254, billet qui d’ailleurs dans sa forme actuelle ne correspond plus du tout aux commentaires que j’avais laissé. Je vous avais déjà demandé la suppression de ces commentaires, sans succès.

Laurent Gloaguen

PS. Attention, tout commentaire diffamatoire et/ou insultant à l’égard de Loïc Le Meur sera impitoyablement censuré. Je demande à Loïc Le Meur d’avoir l’élégance de me rendre la pareille.

PS. II. Bien sûr, il reste à prouver que mon billet du 23 mars était diffamatoire. Je suis très loin d’en être convaincu. Ceux qui souhaitent se faire une opinion éclairée peuvent me demander une copie du billet original par courriel.

PS. III. Oui, j’admets, se faire comparer à Florent Pagny, c’est insultant.

PS. IV. Bon, il y en a qui n’ont pas lu ma demande d’éviter les commentaires insultants. Désolé, Thierry, j’ai dû caviarder ton commentaire. (On ne va plus se marrer dans la blogosphère…).

PS. V. Pour ceux qui demandent, caviarder, v. transitif direct : censurer un passage dans un texte en l’enduisant de noir pour le rendre illisible. L’éditeur a caviardé les passages les plus compromettants de l’article.

Mise-à-jour, 31/03/2004, 23 h 15.

Je remercie Loïc Le Meur d’avoir bien voulu supprimer les commentaires insultants à mon égard qui figuraient sur son blogue (mais je ne demandais pas le retrait du billet, c’est excessif). Vous n’aurez donc plus la joie de lire sur le blogue de Loïc des commentaires comme celui-ci, entre autres (j’ai cru reconnaître la phraséologie de mes anciens petits copains libertariens) :

On voit que Laurent n’est nullement un faiseur d’opinion (bien qu’il veuille en etre un). Que lui et sa petite bande jouent aux flics municipaux qui decernent des brevets de bonne reputation, ca les regarde. Ce n’est pas des abrutis usant des methodes de basse police qui vont faire la loi. Sa reputation a lui, c’est celle d’une hysterique, pleine aux as, qui a ses regles.

Je félicite également Loïc Le Meur de sa décision de ne plus permettre les commentaires anonymes injurieux.

Il me reste à discuter avec Loïc Le Meur de mes billets qu’il souhaite voir “modifiés ou supprimés” selon ses termes. Je regrette d’ailleurs la collusion de choses différentes dans son billet qui ont fait croire que j’avais été injurieux envers lui sur mon carnet, ce qui est inexact [edit: enfin si, en cherchant bien dans les archives, j’ai retrouvé un “andouille”]. Si ce n’est l’invitation à un attentat pâtissier sur sa personne (dont je ne suis pas forcément fier), vraiment, je ne vois pas.

J’insiste sur le fait qu’il n’y avait aucun propos injurieux ou insultant dans le billet que j’ai enlevé (si ce n’est une comparaison avec le chanteur Florent Pagny ;-). Il y avait cependant une information, qui n’a toujours pas été démentie jusqu’à date.

Je remercie Cyril d’avoir remis dans le contexte, via un commentaire (il est vrai qu’il vaut avoir un peu de bouteille dans la blogosphère pour comprendre certaines choses) :

Dans le détail en revanche, ton billet me semble nettement plus partisan qu’il n’y paraît. Tu t’en prends à Laurent qui semble effectivement t’avoir un peu pris en gripe ces derniers temps. Mais il ne le fait pas très violemment, et à ma connaissance s’était juste amusé du fait que tu résides en Belgique, ce qui ne me semble pas très diffamatoire. Par ailleurs, tu défends JLR, dont j’ai personnellement par le passé testé la propension à diffamer sans vergogne avec une violence que je n’avais jamais rencontré auparavant.

Concernant ces nouvelles assertions publiques :

Je regrette aussi que l’on ne puisse pas établir de conversation privée par email puisque Laurent publie mes emails par la suite, donc je continue par blog interposé (désolé pour ceux que cette conversation ennuie, elle me fatigue aussi).

Regardez en haut de ce billet, vous ne trouverez aucune copie du courriel, et entre une demande d’enlever un billet (non motivée d’ailleurs) et la publication d’un billet quasi-simultané intitulé “la diffamation” où je suis pris à partie, je n’avais guère l’envie de bavarder par courriel.

Je serais heureux que les blogueurs qui ne sont pas d’accord avec mes idées puissent juste s’exprimer normalement.

C’est ce que je fais. Quant à l’invitation à la rencontre, je ne la décline pas, mais il va falloir attendre, car pour le moment, je ne suis pas vraiment disposé. Il faut que le soufflé retombe. Si nous partageons la passion des blogues, je vois toute l’étendue de qui nous sépare : elle se perd à l’horizon. Libéralisme, délocalisation, défiscalisation, cela sonne mal à mes oreilles.

PS. J’accepte bien volontiers les excuses de Thierry :-) Ce n’était pas bien grave.

PS. bis. Loïc, j’accepte de bon gré la discussion par courriel, mais une seule phrase comminatoire (avec un “bonjour” quand même), je n’appelle pas ça une invitation à la discussion.

1. Le 30 mars 2004,
thierry

Il m’ a l’ air d’ être un * ***, ce mec.

2. Le 30 mars 2004,
Judge Dread

Le billet du 23 mars n’est clairement pas diffamatoire (et encore moins insultant). Le fait qui y est rapporté est, jusqu’à preuve du contraire, exact et public. Depuis quand est-ce déshonorant de dire que quelqu’un habite en Belgique ??

3. Le 31 mars 2004,
Damien Bonvillain

Je croyais que tu devais arrêter de te prendre la tête sur lui? Sinon j’ai une proposition, tu ne veux pas mettre une photo de toi embrassant ton Mac en fond de blog ?

4. Le 31 mars 2004,
aélane

Décidément, “Au fond de la raison il y a la persuasion, et au fond de la persuasion, la violence” comme disait l’autre. Il est amusant de voir qu’un adepte de la “transparence” en vienne à vouloir ainsi voiler les posts d’autrui qui ne l’éclaireraient pas sous le meilleur des jours.

5. Le 31 mars 2004,
thierry

Désolé pour mon commentaire précédant. Je n’ aurais pas du le faire ici.

6. Le 31 mars 2004,
nicky

Yeah ! Vive le règne de la domination par la Justice !

7. Le 31 mars 2004,
Mr Peer

moi je vote, et je dis qu’il était pas diffamatoire le billet

8. Le 31 mars 2004,
Chninkel

Et bien elle est belle la nouvelle démocratie émergente! Avec des procès en diffamation, elle sera encore plus proche de la démocratie réelle. Plus ça change.

9. Le 31 mars 2004,
Veuve-Tarquine

Voici le commentaire que j’ai laissé sur le biller de Loïc Le Meur :

“Je me permets -en tant que professionnelle- d’attirer votre attention sur le fait que la diffamation n’a absolument pas sa place dans les faits que vous évoquez.

Votre Conseil a effectivement raison en rappellant que :

La jurisprudence considère que pour être punissable, la diffamation doit réunir les cinq éléments constitutifs suivants :

  1. L’allégation d’un fait précis
  2. L’atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne visée
  3. La mise en cause d’une personne déterminée
  4. La mauvaise foi
  5. La publicité”

En l’espèce il manque -entre autre- le fait le plus important… à savoir la mise en cause d’une personne déterminée.

La jurisprudence est très rigoureuse sur ce point.

Et pour avoir lu en son temps le billet dont s’agit sur http://embruns.net/, je peux confirmer très formellement que la diffamation est à cent lieues de s’appliquer à celui-ci (toujours aux regards des critères jurisprudentiels).

Bien à vous,

Veuve Tarquine.

(Pour le respect du pur contradictoire, je note dans les commentaires de http://embruns.net/ mon intervention sur cette discussion).”

Bien à vous,

Veuve Tarquine

10. Le 31 mars 2004,
aqb
  • Je n’ai pas souvenir d’avoir lu des propos diffamatoires dans ce billet. Tout cela fait quand même penser à de l’intimidation par justice interposée. Mon avocat à 1000 euros de l’heure contre le tien commis d’office. Mais penser seulement, parce que je plaisante évidemment, je ne peux me payer le luxe de m’exposer à une plainte pour diffamation. Joke. Humour. Nous plaisantons tous. Si la vie n’était pas une plaisanterie, nous serions déjà tous morts. Ce qui n’est pas sans me rappeler les propos de Woody Allen, “Ne prenez pas la vie trop au sérieux, parce que toute façon, vous n’en sortirez pas vivants!”.

  • Objection votre honneur… Rejettée!

Pwaaah. Amitiés.

11. Le 31 mars 2004,
dek\

C’est toujours comme ça : mettez de l’argent en jeu et toute perception sera biaisée. Fort heureusement tu n’as pas insulté sa maman.

12. Le 1 avril 2004,
Pierre CARION

Je me demande bien qui a pu ecrire des commentaires aussi merdiques chez Loic. L’ironie de tout cela est que l’on en est reduit a demander la suppression de commentaires, qu’on est ensuite oblige d’afficher pour montrer qu’on avait raison de demander leur suppression (Comment cela je suis pas clair ?) Mon opinion est faite : la seule ligne jaune a ne pas franchir sont les attaques injurieuses ad persona. A la grave question, est-ce que “belge” est une insulte, je citerai simplement un grand penseur francais : “Tous les belges ne sont pas cons. Il y a les Suisses aussi”. Et c’est un ch’ti de descendance belge qui parle ;-)

13. Le 1 avril 2004,
Laurent

Si, si, tu es très clair Pierre ;-) Mais ici, c’est mon carnet Web et j’assume le choix de ce que j’y publie. Et “flic hystérique qui a ses règles”, ça mérite quand même d’être conservé.

14. Le 1 avril 2004,
Pierre CARION

Chouette on est le 1er Avril ! On va pouvoir se marrer non ?

15. Le 1 avril 2004,
karl

C’est quand qu’on mange ?

Cela me fait penser qu’il faudrait que je publie un billet sur trop de FOAF tue l’amitié. J’en ai ras le cul de tous les carnets Web qui reprennent de mes amis ceux-ci, mes amis-cela etc…

Exemple récent chez Loic “”“Donc, Laurent, je te propose que nous nous rencontrions pour en discuter et peut-être même devenir bons amis,”“”

Mais pour faire bon équilibre, Tristan et Denis le font régulièrement, ainsi que Daniel. Comment le mot ami ne voudra bientôt dire aussi peu qu’en anglais.

16. Le 1 avril 2004,
Martine

“Sa réputation à lui, c’est celle d’une hystérique, pleine aux as, qui a ses règles.”

Vous voulez insulter un homme? Traitez-le de femme. Génial.

En passant, c’est vrai que t’es plein aux as? C’est toi qui paye la Guinness au prochain YULblog alors.

17. Le 3 avril 2004,
Laurent

Mais non, je ne suis pas plein aux as, très loin de là. C’est une légende urbaine ! Mais bon, je peux quand même payer une Guinness…

18. Le 1 septembre 2006,
noe

Pourquoi Loic lemeur censure t’il les commentaires laissé sur son blog dès qu’ils sont un brin piquant?

Blah ?