Journal de bord

jeudi 22 octobre 2009

Camembert en conserve

Le Québec est un pays de découvertes gastronomiques. Ainsi, nous y trouvons dans tout supermarché un produit français totalement méconnu en France : le camembert en conserve, à 4,99 $ (chez IGA). J’ai testé pour vous.

Camembert en conserve.

Camembert “Bonjour de France”, 125 g. Difficile d’ignorer qu’il s’agit d’un produit français…

Camembert en conserve.

Surprise à l’ouverture : le camembert est emballé dans un papier.

Camembert en conserve.

Seconde surprise : ça ne ressemble pas à un camembert.

Camembert en conserve.

De délicats arômes de poisson, une texture de cheddar, un vague goût de fromage. Direction rapide : poubelle.

Je n’ai pas été outre mesure étonné, c’est un produit de merde, succédané de fromage. Là où est le scandale, c’est l’appellation “camembert”, l’utilisation de l’image de la France, et, surtout, le fait que des industriels français se rendent complices de ce crime contre l’humanité le bon goût. Regardons l’étiquette de plus près :

Ingrédients : lait pasteurisé, crème, ferments lactiques, sel, présure, penicillium candidum.

Fromage pâte molle - Product of France.

Fabriqué par B.G. s.a.s ETA 52 247 - EMB 52 A - 52150 ILLOUD FRANCE.

FR 52 247 01 CE.

Illoud, c’est où ça ? Bien loin de la Normandie, nous sommes en Haute-Marne (52), dans un village de 300 habitants. Inutile de chercher bien loin qui se cache derrière “B.G. s.a.s”, Wikipédia donne l’indice immédiatement : “En 1956, Jean-Noël Bongrain invente après 5 ans de recherches le fromage Caprice des dieux. L’usine est toujours située à Illoud.”

Bongrain, le créateur de Caprice des dieux, mais aussi de toute une ribambelle de fromages industriels bien connus qui envahissent les linéaires de supermarchés, créés ces dernières décennies et vendus à grand renfort de marketing : Saint Albray, Cœur de Lion, Tartare, Saint-Môret, Saint-Agur, Boursault, P’tit Louis, Vieux Pané, Chamois d’or, Chavroux, Etorki, Fol épi, Pié d’Angloys, Le Rustique, Rambol, Bresse Bleu, Chaumes, etc.

Je n’ai pas trouvé trace du “Bonjour de France” (marque déposée en 1989) sur le site Web de Bongrain, n’en seraient-ils pas fiers ? Il est pourtant bien vendu via la filiale “Bongrain Export Overseas”, et on le trouve partout loin de la France, au Japon comme au Brésil.

Je souhaite qu’il y ait une loi pour obliger les industriels à manger leurs produits. Allez, une petite part de “Bonjour de France” pour démarrer toutes les réunions du directoire de Bongrain. Hmmmm, miam !

Le camembert “Bonjour de France”, c’est un peu comme des viticulteurs champenois qui vendraient du mauvais Crémant de Limoux en brique Tetra Pak sous l’étiquette “Champagne de France” pour faire du fric… La honte. Et une bien mauvaise image de la gastronomie française à travers le monde.

Après Lactalis et Isigny qui ont tenté de saboter l’AOC Camembert, on ne peut pas dire que le patrimoine gastronomique soit très défendu par les industriels français.

Ce billet est dédié à Karl.

1. Le 22 octobre 2009,
william

haha tu vas encore te faire des coupingues

2. Le 22 octobre 2009,
xave

Il y a quelques années, j’avais goûté le brie. Visiblement, ça a exactement la même tête.

3. Le 22 octobre 2009,
Pascale

le camembert est emballé dans un papier

Mais où est la marmotte ?!!

4. Le 22 octobre 2009,
monsieur be

Au Japon il y avait aussi le camembert “gerard” dans la même boite, surement du même moule….J’ai gouté et la description est exacte à mon souvenir…

5. Le 22 octobre 2009,
Laurent Gloaguen

Je confirme, le “Camembert Gérard” est un autre packaging du même produit.

6. Le 22 octobre 2009,
Guillermito

Le St-Albray n’a pas beaucoup de goût, mais n’est pas trop mauvais, si je me souviens bien.

Sinon, ils n’ont pas Whole Foods, les cousins du Nord ? Camembert importé de France, très bon mais extrêmement cher (dans les 10-15 USD).

http://wholefoodsmarket.com/pressroom/blog/2009/05/06/whole-foods-markets-exclusive-herve-mons-camembert/

7. Le 22 octobre 2009,
Romain

et celui-là, il ne te tente pas ?

http://magasin.iga.net/productimages/Large/V72075.jpg

miam :))

8. Le 23 octobre 2009,
Maxime

Romain : si d’aventure ce fromage était réellement français, je propose qu’on rétabllisse la peine de mort, afin de punir comme il se doit les auteurs d’un tel crime contre le bon goût. Il suffit de voir la boite pour deviner à quelle horreur on a affaire.

9. Le 23 octobre 2009,
Olivier

Petit rectificatif. Le camembert Cœur de Lion est bien produit à Vire en Normandie, et par la Compagnie des Fromages.

10. Le 23 octobre 2009,
Jujupiter

Peut-être que c’est un fromage formatté pour les Canadiens, qui ne voulaient du fromage qui pue. Pourtant le fromage qui pue, que tu laisses pourrir dans le placard pendant quelques mois, jusqu’à ce que tous les murs de l’appart soient imprégnés de son odeur, ce sont les meilleurs!

11. Le 23 octobre 2009,
Laurent Gloaguen

@Olivier : L’Union laitière normande, basée à Condé-sur-Vire, productrice d’Elle et Vire et Cœur de Lion, a été rachetée en 1992 par Bongrain et ses banques créancières.

12. Le 23 octobre 2009,
Kamizole

Merci de m’avoir taguée… Je n’imaginais pas pareille perversion du bon goût ! Beark ! Beark ! Tous ces produits s’étalent bien sur les présentoirs des grandes surfaces… Je les leur laisse. Je n’ai pas trop de fric et préfère ne rien manger de pareil… Il faudra bien qu’un jour l’on en revienne aux produits “normaux”, lait cru et conne qualité… La mondialisation délirante n’aura qu’un temps, c’est une leçon de l’histoire.

13. Le 23 octobre 2009,
krysalia

Je ne pense pas qu’il fallait le jeter. Vu la texture, ça aurait été parfait pour caler un meuble…

14. Le 23 octobre 2009,
Gagarine

“on ne peut pas dire que le patrimoine gastronomique soit très défendu par les industriels français”

Sans blagues. Some French Rabbit anyone?

15. Le 23 octobre 2009,
MQ

J’avais goûté au produit il y a quelques années. Je ne l’avais pas jeté à la poubelle : j’arrive à avaler à peu près n’importe quoi, et ma foi ce n’est pas si mauvais avec du foie de chat. Mais il va sans dire que je n’en ai jamais racheté.

Il me semble que ce sont les appellations “Camembert de Normandie” ou “Brie de Meaux” qui sont des AOC. Donc Camembert ou Brie tout court, ça peut être tout et n’importe quoi.

En quelques mois le calendos est passé de 6$ à maintenant presque 8$ ici en Ontario, alors autant dire que le fromage est désormais considéré comme un luxe que nous nous offrons malheureusement de moins en moins souvent (et la baguette compacte et sèche approche les 3$, snif).

16. Le 23 octobre 2009,
Laurent Gloaguen

@MQ : pour la baguette, tu n’as qu’à revenir au Québec ;-)

17. Le 23 octobre 2009,
celui

Sinon dans les horreurs sans nom, il y a le “brie du Québec” qui n’a du brie que la forme, et encore, de loin. Sinon, j’avais l’impression de manger du plastique sans goût aucun. pouah.

18. Le 23 octobre 2009,
michel v

Je me demande quand même le goût que ça peut avoir, à peine emballé, à la sortie de l’usine. À quel point le conditionnement aurait altéré ce “fromage”.

19. Le 23 octobre 2009,
unouveaucompte

pour faire saliver : j’habite à 35 kilometres de pont-l’éveque, livarot et de camembert j’ai fait mon premier camp comme moniteur sur les hauteurs de camembert! je ne sais pas faire de lien : …

lien.

20. Le 23 octobre 2009,
Jean-Baptiste

On en viendrait même à aimer des fromages canadiens. Ici sur l’île Granville à Vancouver il y a Jérôme un ch’ti qui tient Oyama une excellente charcuterie au sein du marché. On y trouve aussi des fromages d’excellente qualité, pas seulement des imports. J’ai trouvé notamment un excellent brebis, un peu comme un Mancego jeune, un chèvre cendré excellent, un autre comme un Beaufort en plus doux… tout ceci canadien. Maintenant, à deux rues de là, il y a “Les Amis du Fromage”, où on trouve même du Brillat Savarin non affiné. En revanche, c’est vrai que toutes ces bonnes choses sont hors de prix, de l’ordre de 4-5/100g. Même à Winnipeg, j’avais trouvé une boulangerie tenue par des français qui vendait des imports d’excellente qualité, en plus de faire une baguette rustique à tout casser.

21. Le 23 octobre 2009,
Pétronille

Je les ai vus aussi (avec effarement) mais contrairement à toi, je n’ai pas osé tester, même au nom de l’édification des amis restés en France (et je vois que j’ai bien fait, j’ai économisé 5 dollars) !

22. Le 24 octobre 2009,
Pierre

ça doit être pour l’exporter plus facilement qu’ils ont fait cela … ou alors pour ne pas être repéré par la douane !

23. Le 24 octobre 2009,
Karl, La Grange

Cœur de Lion est du fromage pasteurisé, pas du camembert.

24. Le 25 octobre 2009,
môdifrançais

Pour éviter de tomber dans les clichés, notons quand même qu’il se trouve d’excellents fromages (français ou autres) au Québec… et que le meilleur frometon du monde serait kébékwé, en plus.

25. Le 27 octobre 2009,
CGris

A ajouter à la liste des fromages Américains du Nord qui valent le détour (et une fortune), essayez donc le “Blue River” à l’occasion.

26. Le 31 octobre 2009,
Anonyme

La “chose” est aussi commercialisée en France même : après une grosse crise de fou rire devant ce blog, j’en ai découvert avec effarement au rayon fromage du Leaderprice de La Rochelle (Charente Maritime).

Apparemment, le dit magasin avait peine à l’écouler, et bradait son stock (deux boîtes pour le prix d’une, soit 0,79 €).

Une critique négative ayant toujours plus d’impact que pas de critique du tout, je n’ai pas résisté…

Pour le moment, les deux boîtes sont dans le frigo, je vous donnerai mon avis après avoir testé.

27. Le 8 décembre 2009,
filou

Bonjour, Votre expérience “Bonjour de France” est en lien sur l’Amusoire : http://www.amusoire.net/?2009/12/08/781-fromages-sans-frontieres Bien à vous

Filou

28. Le 18 avril 2013,
Gaga

Je l’ai vu au rayon frais à Auchan de Delhi! Je n’ai pas pu m’empêcher de prendre une photo et en rentrant faire une petite rechch net! Et je suis tombée sur cet article qui m’a mis les larmes aux yeux tellement drôle! Il (le fromage) est partout et encore aujourd’hui en 2013 ! L’image de la France devrait être plus contrôlée quelle honte !

29. Le 23 juin 2016,
Jeronimo

22 Juin 2016 Le foutage de gueule perdure. Je viens de rencontrer cette abomination au Québec. Mais que fait le syndicat des producteurs de Camembert ? En tout cas, j’ai bien ri à la lecture de votre article. Je me suis revu face à cette…chose, avec les même réactions Jérôme

Blah ? Touitter !