Journal de bord

dimanche 29 janvier 2012

Bonheur sur Twitter

Simple comme des “mute rules”…

yorufukurou-sarko-mute.

Calme et sérénité retrouvés…

P.S.

Ahaha, j’avais loupé l’onglet Regex…

yorufukurou-sarko-mute-2.
1. Le 29 janvier 2012,
NicoFromNYC

Oh yeah! Thanks… Faudrait la meme avec les primaires républicaines, et tout ira bien…

2. Le 30 janvier 2012,
Off Topic

C’est quelle appli?

3. Le 30 janvier 2012,
celui

@Off-Topic. YoruFukurou. Si t’aimes les applications franchement moches, pas toujours très pratiques, qui ne respectent pas les conventions de plus en plus établies (pull-to-refresh par exemple) mais ultra puissantes et personnalisables, tu vas adorer.

4. Le 30 janvier 2012,
Laurent Gloaguen

@celui : YoruFukurou n’est pas moche !

http://sites.google.com/site/yorufukurou/

Blah ? Touitter !

L’air des clochettes

Je crois qu’après certaines interprétations aussi définitives, on devrait s’abstenir de tenter d’en produire de nouvelles, tant la comparaison serait par trop écrasante… Je pense bien sûr à une Natalie Dessay qui a osé se compromettre avec un soi-disant contre-mi dans l’Air des clochettes, mais dont les qualités d’interprète, à communier l’émotion, n’arrivent pas au dixième de la cheville de la plus grande et stratosphérique soprano colorature de tous les temps, au “timbre incomparable où la chaleur du velours s’unit à la transparence du cristal”…

Faites silence, et écoutez Florence Foster Jenkins (1868-1944) qui égrène là toutes les perles de son éclatant soprano et demeurera à jamais dans vos mémoires comme la vraie et inoubliable Lakmé.

1. Le 30 janvier 2012,
OlivierJ

Quand j’ai vu Dessay dans Lucie de Lammermoor, je l’ai trouvée très émouvante et très expressive.

2. Le 30 janvier 2012,
Jérôme

Et tout l’album est aussi suave…

3. Le 30 janvier 2012,
niemand

Il faut que j’arrête de boire. Ou bien que je boive plus, j’sais pas. http://www.youtube.com/watch?v=gwvqdXR3XnI

4. Le 30 janvier 2012,
ossobuco

Oui, ça me rappelle Damia chantant “la guinguette a fermé ses volets”. Ce soir il m’est encore arrivé quelque chose de pas ordinaire. Contrairement à mon habitude, à cause de la pluie et de mes chaussures neuves (c’était les soldes), j’ai voulu rentrer du travail par le bus. Or dans la pénombre ils se ressemblent tous et ce n’est qu’après 5 ou 10 minutes de trajet que je me suis aperçu m’être trompé de ligne. J’étais bien dans la chaleur de tous ces gens contents de retourner chez eux (même si ça ne se lisait pas forcément sur leur visage), et au plus prochain arrêt j’en suis sorti avec le regret qu’on éprouve quand on se réveille d’un rêve sensuel, et le mécontentement quand on s’aperçoit qu’il nous a fait dessiner une carte de France sur le drap ; je n’aime pas l’humidité. En conclusion, je voudrais enfin signaler au président S### (s’il lit ce blog) que, contrairement à ce qu’il donne l’impression de penser, les municipalités de gauche sont économes, notamment sur l’éclairage public.

5. Le 1 février 2012,
blah

Je préfère Natalia de Andrade

Blah ? Touitter !