Journal de bord

mardi 11 décembre 2012

Jus d’orange frais

Quoi de mieux pour démarrer la journée…

Je me suis toujours interrogé sur le jus d’orange au rayon frais, style Tropicana… surtout quand ce n’est plus la saison des oranges dans l’hémisphère nord.

En fait, votre « jus d’orange frais “pure premium” qui n’est pas fait de concentré » en Tetra Pak peut avoir plus d’un an d’âge, et être rajeuni avec des ingrédients confidentiels pour lui donner le même bon goût toute l’année. C’est beau la technologie. « 100 % pur jus », revenez-en.

Vous avez maintenant le sentiment qu’on vous prend pour un con ? C’est que vous devez l’être un peu. C’est le commerce.

[…] Let’s start with the obvious: oranges only grow in certain seasons, and because orange juice goes bad after a short period of time, orange juice providers had to come up with a way of storing the juice if they weren’t going to go with the old school method of freezing juice in concentrate. What they came up with is a process called “deaeration,” in which the oranges are picked, the oranges are squeezed, the juice is heated to eliminate bacteria, and then the juice is kept in vast, zillion-gallon tanks from which oxygen is eliminated. This allows the juice to not spoil for up to a year. The downside to this process is that the juice loses its taste, so when the juice is ready to be packaged for consumption, flavor packets are added to give it its consistent, “pure,” orangey taste. Fragrance companies responsible for the same formulas used for perfumes come up with the right taste concoctions that you and I know as orange juice.

[…] This process certainly explains why every carton of Tropicana OJ tastes exactly the same. It also explains why Tropicana juice tastes different in different countries—because Tropicana modifies the flavor packets to the popular taste preferences of different regions. It’s also why Minute Maid’s Pure Squeezed orange juice tastes different—they use different flavor packets. Did you catch that? It’s called “pure squeezed,” which sounds a whole lot like fresh squeezed, but it’s not. Which brings us to the most important point of all: haven’t you ever wondered why a fresh squeezed glass of OJ tastes so different from these “pure” orange juices? It’s the process, stupid.

I’m not mad at you. I’m mad at myself. I never wondered why.

Food Republic, Tom Roston: “What’s Really In Your Orange Juice?

When the juice is stripped of oxygen it is also stripped of flavor providing chemicals. Juice companies therefore hire flavor and fragrance companies, the same ones that formulate perfumes for Dior and Calvin Klein, to engineer flavor packs to add back to the juice to make it taste fresh. Flavor packs aren’t listed as an ingredient on the label because technically they are derived from orange essence and oil. Yet those in the industry will tell you that the flavor packs, whether made for reconstituted or pasteurized orange juice, resemble nothing found in nature. The packs added to juice earmarked for the North American market tend to contain high amounts of ethyl butyrate, a chemical in the fragrance of fresh squeezed orange juice that, juice companies have discovered, Americans favor. Mexicans and Brazilians have a different palate. Flavor packs fabricated for juice geared to these markets therefore highlight different chemicals, the decanals say, or terpene compounds such as valencine.

NutritionDigest, Alissa Hamilton: “‘Fresh’ Squeezed?

1. Le 11 décembre 2012,
mio mao

Une bonne tartine de Nutella avec un grand verre de jus d’orange pour bien commencer la journée.

2. Le 11 décembre 2012,
Got

Un petit lien vers une source fiable? Je bois des jus de fruit depuis tout petit et j’aimerais effectivement bien savoir ce qu’il y a dedans.

3. Le 11 décembre 2012,
juli1

Étrange, j’aurais plutot pensé que les valeurs nutritionels auraient été discutées … car les jus de fruits et/ou soda sont bien moins connus pour les dangers qu’ils représentent pour la santé (avec un bémol pour les seconds) … avec un peu de chance, on arrivera bien à avoir un article sur les méfaits des céréales raffinées que l’on paye deux ou trois fois (produits, subventions, cul de la cremière, …) !

4. Le 12 décembre 2012,
Joachim

Le jus d’orange que j’achète, c’est du Marrakech, seulement disponible en Automne-Hiver. Et il est délicieux.

5. Le 12 décembre 2012,
Laurent Gloaguen

Du Marrakech ? Tu es sûr ? Ça fait truc qui se fume…

6. Le 12 décembre 2012,
Joachim

Ça se fume pas mais tu peux faire des cartons avec l’emballage : http://miniprix.ma/img/p/1204-1201-thickbox.jpg

Pour ce qui est de la qualité actuelle, je ne peux pas me prononcer. Mais dans le passé, c’était le top du top…

Blah ?

Cochons taxés

Si pour Noël vous avez l’intention d’offrir un iPod, faites vite : après le 1er janvier, les baladeurs d’Apple (ainsi que tous les baladeurs concurrents) devraient prendre une sacrée claque sur leur ticket. La Commission copie privée compte en effet salement alourdir la facture. Si la taxe était auparavant modulée suivant des fourchettes de stockage (de 15 à 20 Go, par exemple), désormais le nouveau barème, s’il est voté, serait de 1,5 euro/Go jusqu’à 8 Go, puis 1 euro par Go supplémentaire.

Sur l’iPod touch 64 Go, la taxe de 20 euros passerait donc à 64 euros, soit 497 euros (le prix d’un iPad mini !). Et ne parlons pas du cas de l’iPod classic : de 289 euros aujourd’hui (dont 25 euros pour la taxe copie privée), il passerait à… 449 euros (160 euros de taxe) ! Autant dire qu’on aura tôt fait de se fournir ailleurs - au grand plaisir des distributeurs belges, suisses et allemands, sans aucun doute.

Mac Plus : “Copie privée : la taxe qui écrase l’iPod”.

Piratez, vous avez déjà payé.

1. Le 11 décembre 2012,
Jean

Embruns qui se fait le relais mensonger du lobby des majors du numérique, c’est surprenant. Les nouveaux tarifs n’ont pas été votés et on ne peut avancer aucun chiffre puisqu’on attend les arbitrages et surtout ils ne s’appliqueront que l’année prochaine, donc après Noël.

Quand à ceux qui croient que l’industrie du numérique reverserait au client final le montant de la redevance, ce sont de naïfs candidats au cocuage, comme ceux qui ont cru que les tarifs de la restauration baisseraient en même temps que la TVA. En Espagne la RCP a été supprimée et est maintenant payée par l’état et les prix n’ont pas baissé.

2. Le 11 décembre 2012,
Laurent Gloaguen

“Le relais mensonger du lobby des majors du numérique”… Pardon ?

3. Le 11 décembre 2012,
Esurnir

“Quand à ceux qui croient que l’industrie du numérique reverserait au client final le montant de la redevance, ce sont de naïfs candidats au cocuage, comme ceux qui ont cru que les tarifs de la restauration baisseraient en même temps que la TVA. En Espagne la RCP a été supprimée et est maintenant payée par l’état et les prix n’ont pas baissé.” Même dans le cas où cela est vrai, l’inverse est faux, augmenter une taxe augmente les prix, point barre.

La question principale n’est pas “doit on faire un cadeau aux industries numérique” la question est “doit-on faire un cadeau à l’industrie culturel” la redevance est une situation inique où les consomateurs et les industrie numérique paient une taxes afin de financer une industrie spécial. Si on devait payer une redevance bacon en achetant un sandwich au tofu parceque cela impacterait les profits de l’industrie agraire on aurait déjà torché les fermes. Mais quand il s’agit de l’industrie culturel, “Ah! Mais c’est l’exception culturel Française”, pourquoi l’argent du consomateur et de l’industrie numérique devrait financer la retraite de Depardieu et les producteurs des bouzes audiovisuel que le monde nous envie tellement ? C’est ça le débat aujourd’hui.

4. Le 11 décembre 2012,
Krysalia

ça c’est clair qu’en tant que frontalière de la belgique, je n’achetais déjà plus aucun support en france. Ce n’est pas ce genre de nouvelles qui va me faire changer d’avis…

5. Le 12 décembre 2012,
Joachim

@Jean : vous dites

ils ne s’appliqueront que l’année prochaine, donc après Noël.

Laurent citait l’article qui disait

après le 1er janvier, les baladeurs d’Apple (…) devraient prendre une sacrée claque sur leur ticket

Est-ce là une preuve que vous écrivez sans lire ? que doit-on penser du reste de votre argumentaire ?

6. Le 12 décembre 2012,
Eolas

Jeannot, la redevance pour copie privée n’est pas votée, mais fixée unilatéralement par une commission.

7. Le 13 décembre 2012,
Damien B

Pourquoi pirater ? Y’a qu’à se servir sur Youtube, ça remplira facilement les 64Go.

8. Le 1 janvier 2013,
Jean

Peut-être est-ce dû à mon aversion pour les fêtes de fin d’année ; je n’en connais plus les usages. J’étais persuadé que l’on offrait les cadeaux de Noël aux alentours du 25 décembre et non pas après le nouvel an ; et tous ces magasins bondés pour me conforter dans l’erreur… Comprend qui peut.

Les barèmes 2013 ont été adoptés en commission il y a deux semaines par 15 voix, deux abstentions et deux contre ; quasi identiques aux précédents. L’article de Macplus ne vaut rien puisque fondé sur des taux hypothétiques, pas encore négociés et votés.

Les sociétés de gestion de droits avaient déjà souligné dans un communiqué de presse publié à la suite de la démission d’une partie du collège des industriels de la commission les inexactitudes qui émaillent leurs propos dans les médias :

[…] ces importateurs n’hésitent pas à faire croire que les modifications de barèmes envisagées pourraient avoir un impact sur les prix de vente de certains produits au moment des fêtes de fin d’année, alors qu’ils savent parfaitement que celles-ci ne s’appliqueront qu’à partir du 1er janvier 2013, […]

Macplus était parfaitement dans les temps.

Dans une économie de marché des prix c’est la loi de l’offre et de la demande qui détermine le prix des marchandises et non les professions de foi philanthropiques qui n’engagent que ceux qui y croient.

Parallèlement au débat européen sur la modernisation et la réforme du dispositif, DigitalEurope (fédération européenne des industriels de l’information, des communications et de la technologie d’électronique grand public) suggère entre autres alternatives — suppression pure et simple des prélèvements, augmentation de la redevance télé, création d’une loterie (sic), etc. de faire passer l’indemnisation du préjudice en conséquence de l’exception à la charge du budget de l’état. « Leur créativité à trouver des moyens d’éviter de payer est sans limite, relève Janine Lorente. Ils proposent toute une série de contributeurs possibles autres qu’eux-mêmes : les budgets des gouvernements, des loteries nationales, une redevance à faire payer aux diffuseurs, un fonds alimenté par l’Union Européenne… Pas un mot sur les profits qu’ils tirent de la vente de produits dont la valeur provient largement de leur capacité à copier et stocker des œuvres. »

À l’écoute de l’industrie du numérique, l’Espagne a abandonné fin décembre 2011 les perceptions sur les supports, remplacées une indemnisation des ayants droit à la charge du budget de l’état. Que croyez-vous qu’il arriva ? Nothing. The prices remain at the same level as before and the same as in countries where levies exist. So device prices have not decreased, consumers do not pay less and creators receive no compensation.”

Et aussi selon le communiqué de presse laissé précédemment en lien :

… aucune baisse de prix n’a été constatée en France lors des baisses successives de la rémunération du DVD R. Aucune baisse de prix n’a été constatée en Espagne en 2012 lorsque la rémunération pour copie privée a cessé d’être perçue sur les supports, pour être mise à la charge des contribuables. Enfin, au Royaume Uni, où il n’existe pas de rémunération pour copie privée car celle-ci n’est pas autorisée par la loi, les prix de certains supports sont plus élevés qu’en France, pour un nombre important de supports assujettis.

En conséquence la Société de Auteurs de l’Audiovisuel a déposé une plainte auprès de la Commission Européenne contre le nouveau système espagnol qui transmute la redevance en taxe payée par les contribuables et ne respecte pas la directive de 2001 sur le droit d’auteur :

The levy system has been removed from the Spanish legislation for a year now, yet there has been no reduction in the price of devices or blank media in Spain. The whole legislative revision amounts to a 110m€ Christmas present for the ICT industries.

Croire que la disparition de la rémunération de l’exception pour copie privée bénéficierait au consommateur européen est illusoire. Elle aurait pour effet de libérer les marges des membres de DigitalEurope ; c’est tout. En la matière ces chimères finissent noyées dans Les eaux glacées du calcul égoïste.

Le système a été l’objet de nombreux litiges en Cour de Justice Européenne et un processus de médiation a été instauré par la Commission Européenne qui attend un rapport pour janvier 2013. Il fait partie des six priorités d’action pour l’année qui s’ouvre.

Bonne année.

Blah ?

Kiki Kitchen

Ep. 17. Low-Carb Hanukkah Latkes.

Kiki Kitchen. “I’m just a queen with a kitchen and dream.”

1. Le 11 décembre 2012,
Krysalia

et tu me disais que les hommes sirènes bodybuildés en ornements de noël c’était kistch :D…

Blah ?