Journal de bord

mercredi 4 novembre 2009

Agrégateur humain

La première fois que je suis allé à la République des blogs (une réunion de blogueurs politiques qui se tient chaque mois dans un bar), j’ai rencontré un des blogueurs “historiques”, donc influent, Laurent Gloaguen. Il m’avait confié qu’il était un agrégateur humain.

J’avais pris sa remarque comme une boutade pour souligner l’importance de lire beaucoup, et d’être capable de relayer les informations. Je n’avais pas compris la profondeur de cette définition. Pour bloguer vraiment, il faut lire beaucoup, et l’aggrégateur de flux RSS devient rapidement un outil indispensable. Et sans un tri très sélectif, on finit par “lire” plus d’un centaine de blogs, de flux de sites, et on est submergé par le flot d’informations.

Si l’on est organisé, on parvient à gérer ce flot gigantesque, et à en tirer des extraits, des liens, que l’on propose à ses lecteurs. On devient, finalement, éditeur plutôt qu’auteur, aggrégateur humain plutôt que blogueur, relais d’information plutôt que producteur de contenu. On ne lit plus vraiment ce qu’on lit : on le survole, on l’appréhende en fonction de notre besoin uniquement, on n’est plus ouvert à la pensée de l’autre. […]

Lomig Unger : “Agrégateur humain”.

Beaucoup oublient aujourd’hui que le “web log”, littéralement “le journal de ma navigation sur la Toile”, était un format de filtrage et de partage. Il s’agissait alors d’échanger autrement que par courriel ou IRC des découvertes potentiellement intéressantes pour une petite communauté. Un archétype encore vivant de cette activité “web log” me parait être le communautaire Metafilter (“méta-filtre”).

Un “web log” sans liens vers l’extérieur n’en était alors pas un. Ainsi, Dave Winer, l’un des premiers “web loggers”, faisait en avril 1997 de l’agrégation sélective (et le terme “web log” n’existait pas encore pour encadrer cette activité, puisqu’il fut créé fin 1997).

Les outils développés pour le “web logging” ont été progressivement détournés pour d’autres usages, comme le diarisme en ligne, qui partageait avec le “web logger” le désir de publier facilement des archives chronodatées. Depuis, le “web log”, raccourci en “blog” est devenu un outil de publication générique. Seul subsiste un morceau de l’ADN weblog : la datation (n’oublions pas que les commentaires sont venus bien plus tard, souvent comme service externe).

(Si certains voient Brigitte Gemme comme ancêtre lointaine dans la francophonie, elle n’a jamais été “weblogueuse”, parce que le “weblog” n’existait pas en 1995 et qu’elle était diariste.)

Bref, dans les gènes du “blog”, il y a l’activité d’agrégateur humain. Et ce gène a de nos jours sauté sur twitter

(Je revendique d’être plus “éditeur qu’auteur” comme l’observe Lomig, et je ne lui ai peut-être pas dit ma seconde boutade favorite : “le seul truc intéressant sur Embruns, c’est les commentaires”…)

1. Le 4 novembre 2009,
Xavier

“Antichronodaté”, non ? :) #capillotractage #drosophiliphilie

2. Le 4 novembre 2009,
Laurent Gloaguen

@Xavier : l’antichronodatation n’est elle pas un sous-ensemble de la chronodatation ? #laisserlesmouchestranquillesyamieuxàenculer

3. Le 4 novembre 2009,
Damien B

Bref, dans les gènes du “blog”, il y a l’activité d’agrégateur humain. Et ce gène a de nos jours sauté sur twitter…

Sauf qu’au moins dans les weblogs, on pouvait espérer avoir un peu de contexte autour des liens. Avec twitter, on n’a plus ni lien ni contexte (à moins de considérer “mouarf” comme du contexte :-)).

4. Le 4 novembre 2009,
Xavier

@Laurent : je souhaite juste te voir durcir ton texte.

@Damien_B : lol

5. Le 4 novembre 2009,
Laurent Gloaguen

@Xavier : toi, tu me fais durcir d’autre chose.

6. Le 4 novembre 2009,
Olivier

Pour les diaristes, je n’ai qu’une chose à conseiller : le Smecta. Et une flasque de Febreze.

7. Le 4 novembre 2009,
xave

Laurent, t’es quand même vachement rapide pour saisir les perches qu’on te tend, je trouve…

8. Le 5 novembre 2009,
nv

C’est quand même marrant, de découvrir comme ça aujourd’hui que ces fonctions rudimentaires, basiques, et toujours valables, partagées également par d’autres moyens (facebook, twitter, sont pour une bonne part du même ordre).

Ceci-dit, la prise de conscience n’intervient jamais trop tard…

(je ne commente pas les testicules de courgettes, je risquerais de dériver)

9. Le 5 novembre 2009,
nv

(ah ben j’ai créé un compte, c’est marrant, ce truc)

Blah ?

Testicules élémentaires

Reuters. Photographe inconnu.

Catherine Corringer aime les filles qui éjaculent et les garçons qui se laissent faire. Elle aime renverser les rôles. Aux femmes, elle prête la puissance. Aux hommes, la faiblesse, la vulnérabilité et la grâce. Ils font offrande de leur chair avec une douceur proche du masochisme. A travers eux, Catherine dévoile un “monde sexuel dans lequel le masculin est réinventé autrement, dans lequel le pénis en érection n’existe pas.” Il s’agit de déconstruire le système patriarcal, dit-elle.

[…] Surprise supplémentaire : cet homme a non seulement des testicules à rallonge mais un anus dilaté de telle sorte qu’il soit possible de le fister très profondément. Il accueille deux avant-bras. Catherine y plonge littéralement… D’abord une main, puis une deuxième. Ca glisse, ça aspire même. L’homme, couché sur le côté, immobile, les fesses offertes comme une jeune vierge, semble pouvoir prendre en lui toute la misère du monde. Il est le havre rectal, le nid douillet en lequel on s’enfonce, délicieusement… C’est un homme très féminin, d’une certaine manière. “Son corps absorbe, enveloppe” dit Catherine. En le fistant, on entre dans un univers qui évoque l’utérus : chaud, doux, moite, gluant. Une vraie matrice.

Agnès Giard : “Les testicules élémentaires”.

Sur un sujet proche, je trouve le site commercial Men In Pain (Absolument NSFW, mais, est-il besoin de le préciser…) très homoérotique.

P.S. Légendes à la photo ci-dessus suggérées par mes camarades sur Twitter :

“Peut mieux faire.”Clément Hardoüin.

“Il a de beaux yeux !” L’autre : “C’est pas ça que je regardais.”Tristan Nitot.

“Elles sont passées où tes rangers ?”Nicolas R.

“1, 2, 3, soleil.”Élie.

“Jeune homme, vous seriez mieux sans vos charentaises !”Tristan Nitot.

“Mettez-vous à l’aise, retirez donc vos mules.”Tristan Nitot.

“C’est par où qu’on slave ?”Élie.

“J’ai une poussée de chaleur, là. Sûrement la ménopause !” - “Non, ça me le fait aussi…”Tristan Nitot.

“Faites Ahhhhhhhh”Jean-François.

On dirait @glazou de dos, non ? “Il est ou mon canard ??? Pas de douche sans canard.”Paul Rouget.

Moi, je dis que c’est beau le crowdsourcing

1. Le 4 novembre 2009,
Off Topic

Enfin tu te décides à poster un truc valable! Embruns le Retour ? ;)

2. Le 4 novembre 2009,
Laurent Gloaguen

Ben figure-toi que j’ai pensé à toi en publiant ça…

3. Le 4 novembre 2009,
Off Topic

Développe s’il te plait, tu as plus qu’éveillé ma curiosité :)

4. Le 4 novembre 2009,
Laurent Gloaguen
  1. Parce que tu es toujours à te plaindre parce qu’il n’y a plus assez de cul sur Embruns.

  2. Parce que je te visualise très bien en petit blondinet attaché dans un sling et sodomisé par une Amazone à gode-ceinture.

J’ai bon là ?

5. Le 4 novembre 2009,
Tristan

Et pourquoi tu mets pas les propositions de légendes qu’on a twitté, hein ? Ca sert à quoi que Twitter se décarcasse ? ;-)

6. Le 4 novembre 2009,
Laurent Gloaguen

@Tristan : c’est bon, j’en ajoute une sélection en post-scriptum.

7. Le 4 novembre 2009,
Off Topic

Tristan n’a même pas le droit à son petit logo mignon alors qu’il se décarcasse?

8. Le 4 novembre 2009,
Off Topic

En tout cas, ça me fait plaisir de voir que mes appels pour plus de cul finissent enfin par trouver un echo dans ta démarche d’agrégateur! :)

9. Le 4 novembre 2009,
lolosquared

Eveille stp, tu as développé ma curiosité, dans ce sens là, off topic je trouve que la phrase a plus de sens mon coquinou … bisoux triple x

10. Le 5 novembre 2009,
Tristan

@Off Topic : Laurent me méprise. Non seulement je ne suis pas dans sa liste Twitter des mecs baisables (ce qui rassure mon épouse), mais en plus il refuse de me mettre un p’tit logo Firefox ou Mozilla. Ou même une étoile rouge. Ne me méprise plus Laurent ! Pense à moi, qui t’ai offert un navigateur gratuit ! ;-)

11. Le 5 novembre 2009,
Bob Marcel

il a une fesse plus basse que l’autre.

12. Le 5 novembre 2009,
Maxime

« Ou même une étoile rouge »

Mais communistes sont-ils autorisés à commenter sur embruns ?

Blah ?

Condamnation de Jean-Marc Morandini

Le tribunal a ordonné à The Web Family de cesser la diffusion de ces messages d’autoproclamation et de publier un texte résumant le jugement sur son site à une URL identifiée. Il a en revanche débouté La Boîte à News de sa demande de dommages-intérêts, car elle n’a pas fourni d’éléments permettant de justifier et de quantifier son préjudice financier. Le tribunal a cependant admis que La Boîte à News avait été contrainte d’engager des frais pour cette action judiciaire et lui a accordé 5 000 euros au titre des frais de justice. L’exécution provisoire a été jugée nécessaire.

Tribunal de commerce de Paris, 8e chambre - Jugement du 30 septembre 2009

1. Le 4 novembre 2009,
Gagarine

Ca me fait penser aux neux-neux qui se battaient (battent?) à propos du classement wikio. Franchement, les gars …

2. Le 5 novembre 2009,
ML lache un com

Pour aller souvent sur le site de Morandini car c’est une source de matière premiere pour moi, il ne se passe pas une semaine sans des chiffres “prouvant” sa numberOne-ittude. C’est assez désolant.

Blah ?