Journal de bord

mardi 1 décembre 2009

Christine B. à poil sur Twitter

Tu n’es pas sur Twitter alors que la virago catho Christine Boutin y est déjà ?

Minarets = Terre d’Islam. Oui à la pratique religieuse pour tous, non à la France terre d’Islam !

Christine Boutin.

1. Le 1 décembre 2009,
Mitternacht

Plus catholique que le Pape la Boutin. Même le Vatican a dénoncé le referendum suisse en rappelant le principe d’ouverture aux autres. Tiens je vais aller lui dire (vive Twitter).

2. Le 1 décembre 2009,
Yann Le Du

Idem chez les évêques suisses. Effectivement, difficile de crier à la persécution des chrétiens en “terre d’islam” si on fait pareil dans l’autre sens.

3. Le 1 décembre 2009,
Off Topic

Pour passer 15 jours par mois dans le Maghreb, je vous le dis, s’il n’y a pas de minarets en France qui appellent aux cinq prières - à commencer par celle de très tôt le matin - je ne m’en plaindrai pas. En terre musulmane, la chose est utile et harmonieuse, en France j’en serai moins sûr.

Si les minarets ne sont que des clochers silencieux, signes aphones de la présence d’une mosquée, alors oui, ça serait sympa d’avoir des minarets chez nous.

4. Le 1 décembre 2009,
Maxime

La Suisse a quitté sa neutralité pour devenir un pays officiellement chrétien.

Tout fout le camp.

5. Le 2 décembre 2009,
Yann Le Du

@Off Topic : bah là c’est juste ça en fait, des clochers silencieux. Pour le muezzin, c’est différent, ça s’apparenterait à de la religion sur la place publique.

6. Le 2 décembre 2009,
Denys

Tiens, cette histoire de religieux qui vous réveillent à point d’heure me rappelle la dernière fois où une volée préremptoire de cloches m’a tiré, à six heures du matin, d’un juste sommeil réparateur. C’était pendant la canicule de 2003, à Bâle.

Blah ? Touitter !

Ils veulent LePost

LePost, expérience déficitaire du Monde Interactif, “laboratoire” pour certains et “poubelle” pour d’autres, n’est pas à vendre, officiellement. Mais les candidats se multiplient.

Et, selon nos informations, trois candidats au rachat ont déjà fait part de leur intérêt : un fonds d’investissement, la société RentabiliWeb et l’homme d’affaires Pierre Bergé, associé à Jacques Rosselin, le cofondateur de Courrier international. Ce dernier a lancé il y a un an le magazine papier Vendredi, qui propose chaque semaine une revue de sites Web et de blogs francophones mais également étrangers. « Il est certain que Le Post a un potentiel pour passer du Web à une formule papier, et que l’expérience de “Vendredi” nous sera utile. Le Post a un gros potentiel de développement, y compris en local et à l’international, souligne Jacques Rosselin. Il faudrait sans doute encore 3 millions d’euros supplémentaires pour amener le site à l’équilibre ».

Pour l’heure, Le Post, qui compte une quinzaine de salariés, devrait enregistrer une perte d’environ 1,6 million d’euros cette année, après un déficit de moins d’1 million en 2008. Et le chiffre d’affaires du site sera cette année inférieur à 200 000 euros, car la régie publicitaire du Monde.fr a très peu commercialisé l’espace sur ce site. Filiale du Monde (67 %) et du groupe Lagardère (34 %), Le Monde Interactif a lancé Le Post en septembre 2007 autour de Benoît Raphaël, chargé de mission au Dauphiné libéré et concepteur du site Quelcandidat.com. Très rapidement, le site a créé un choc des cultures au sein de la rédaction du Monde, qui a reproché au Post son côté « people » et n’a pas été avare de critiques sur la qualité de l’information présente sur le site. Porté à l’origine par Bruno Patino, parti depuis pour France Culture, Le Post ne cadre plus aujourd’hui avec la stratégie de la direction du Monde, dont la priorité est de limiter les pertes du groupe.

[…] Face au tandem Bergé-Rosselin, « RentabiliWeb est le seul acteur capable de monétiser une telle audience » , estime de son côté un observateur. […] La direction du Monde n’a pas encore rencontré les trois prétendants, même si le processus de vente doit être effectif cette semaine. Autre interrogation, le groupe Lagardère, actionnaire du Monde Interactif, pourrait faire jouer un droit de regard. Mais le groupe n’a pas souhaité faire de commentaires à ce sujet. Enfin, le prix de vente du site reste difficile à évaluer compte tenu des pertes et du peu de chiffre d’affaires généré aujourd’hui.

Les Échos, Emmanuel Paquette : “Reprise du site Le Post”.

Même mon “ami” Pierre Chappaz se porte candidat à la reprise du Post

Pourquoi faut-il acheter Le Post ?

Camembert particulièrement malveillant trouvé chez Charles Dufresne.

Lire aussi : “Brave Patrie candidat à la reprise de LePost.fr”.

1. Le 1 décembre 2009,
Yann Le Du

Il est certain que Le Post a un potentiel pour passer du Web à une formule papier…

Euh, sur ce coup-là, je suis pas trop d’accord avec Rosselin. L’intérêt du Post, s’il y en a un, c’est (selon moi) sa réactivité. Ils vont sortir une édition papier toutes les heures ?

… et que l’expérience de “Vendredi” nous sera utile.

C’est quand même un peu différent… Vendredi, c’était une sélection papier du web. Et ça s’est finalement terminé en web. Le Post, c’est du web collaboratif. Je ne vois pas l’intérêt du papier… Enfin, j’suis pas expert, comme on dit…

2. Le 1 décembre 2009,
Laurent Gloaguen

Je crois que M. Rosselin est complètement dans les choux. La leçon de Vendredi ne lui a pas suffi. C’est aussi l’homme d’un seul concept qu’il souhaite décliner sans cesse, les journaux-papiers de recyclage de contenus.

3. Le 1 décembre 2009,
petitesphrases

M.Rosselin, le Alain Ayache du web-to-print-to-web-to-dépot-de-bilan.

4. Le 1 décembre 2009,
vieuxmoutard

Version papier : le timbre-post (mouais… j’ai peur que le calembour ne soit déjà éventée). Format amplement adapté à la densité de la version web. Permettrait de faire de la lèche à pleine langue aux pontifiants qui y chroniquent chaque jour. Je ne sais pas s’il a déjà été rendu hommage, ici, au démiurge qui en dirige la “rédaction”, auteur sur son blog de cette maxime inoubliable : “l’adn de l’info a changé, il faut changer l’adn des journalistes”. N’arrivant pas à y lire du 2d degré, je me demande s’il n’y a pas lieu de se réjouir de l’échec de son projet frankensteinien et de vider avec sérénité son chargeur sur l’ambulance.

5. Le 1 décembre 2009,
vieuxmoutard

Éventé, pas éventée, abrutie.

6. Le 1 décembre 2009,
mercurius

parait-il il y a 4 pages dans backchich (papier) par rosselin du feu “vendredi” ?

7. Le 1 décembre 2009,
Clemzi

Bah c’est sur que quand tu te dis “tiens backchich fait 12 pages c’est cool joli travail, et que finalement t’en as 4 de Vendredi, tu l’as mauvaise. Donc tu l’achetes qu’une fois. Donc ca foire.

8. Le 1 décembre 2009,
VinZ

Vendre le Post au mec qui a planté CanalWeb (« Dans cinq ans, nos concurrents, ce sont Murdoch, Vivendi, Canal Plus… ») et Vendredi, ça serait couillu.

Blah ? Touitter !

Nespresso, plus belle l’encyclopédie

Globalement, on constate qu’en dépit des protestations de beaucoup d’internautes, la page Nespresso évolue TOUJOURS dans un sens favorable à la marque.

Pourquoi ? Il me paraît clair que les interventions de nature positive sont organisées, répétées, synchronisées. On les soumet jusqu’à ce que le contributeur “désintéressé” abandonne ses positions - ce qu’il fait le plus souvent au bout d’un certain temps car il contribue spontanément s’il n’y a pas trop d’embûches à le faire, alors que le contributeur “positif”, très probablement est rémunéré pour sa contribution positive.

D’un côté des tentatives de rectification faites au hasard, de l’autre un travail organisé pour transformer la page en contenu favorable à la marque. Au bout de 2 ans, on constate les résultats: il n’y a pas photo et c’est la marque qui gagne.

Thierry Klein : “Comment Nespresso transforme Wikipedia en brochure publicitaire”.

(Précédemment sur nos ondes : Privé de Nespresso “What Else”.)

Bug du centenaire

Né le 5 février 1899 ? Vous êtes trop jeune pour visiter le site de Stella Artois.

Bug Stella Artois.

Sinon, j’aime bien le marketing très “haut de gamme” retro-sixties dolce-vita de Stella Artois au Canada. En contraste total avec l’image plutôt bas de l’échelle que cette bière a encore en France (genre bière Tremblay ici).

Il faut dire que la Stella est ici coûteuse, 18 $ hors-taxes le pack de 12 bouteilles, soit 20,32 $ TTC (12,90 €). En France, la Stella Artois se positionne parmi les moins chères d’un linéaire de supermarché. Le pack de 12 y est à environ 6 € TTC.

(Sur Google, le second résultat sur “bière tremblay”, c’est un groupe Facebook “Bierre Tremblay = de l’urine de cheval”. Ouille, ça fait mal…)

1. Le 1 décembre 2009,
Ombre

6 €? C’est 1,8 € pour une 25 cl en Belgique, je suppose que la 33 cl doit se situer entre 2,5 et 3 €. Sinon c’est une pils, pas une bière spéciale, sa concurrente et sœur est la Jupiler (plutôt en Wallonie) et la Maes (Bruxelles). Elles sont de bonne qualité.

2. Le 1 décembre 2009,
Laurent Gloaguen

Je parle du prix en supermarché d’un pack de 12 bouteilles, à 6 euros, chez Télémarket qui n’est pas réputé pour ses bas prix.

Le pack de 24 bouteilles est à 9,94 € chez Houra, soit 1,66 € le litre.

1,8 € une 25 cl ??? Au comptoir d’un bar.

3. Le 1 décembre 2009,
mercurius

la stella artois c’est un goût spécial je n’aime pas du tout!

on n’en trouve pas partout en france!

4. Le 1 décembre 2009,
Pierre

oui, passé un certain âge, la bière est dangereuse ! Enfin, à ce qu’on dit …

5. Le 1 décembre 2009,
Ombre

Oui Laurent c’est 1,8 € au comptoir. La prochaine fois je posterai avec les idées plus claires. ;-)

Désolé (non je n’avais pas bu). ;-)

6. Le 1 décembre 2009,
Maxime

A Bruxelles, on trouve des 25cl à 1,60 €, voire moins (pas partout à ce prix évidemment, mais de manière générale, c’est bien moins cher qu’en France).

Dans le même genre, Staropramen et Pilsner Urquell, deux pils tchèques, de bonne qualité (pour des pils), équivalent là-bas de Jupiler et Maes, sont vendues comme bières haut de gamme en France, du fait de l’importation (et introuvables en Belgique, il me semble).

En Bulgarie, Staropramen et Pilsner Urquell sont vendus à peine plus chères que les bières locales (soit très bon marché, bien moins cher qu’en Belgique), et la Stella Artois y est, comme au Canada, une bière d’importation de luxe vendue deux fois le prix de la bière locale…

C’est encore plus drôle quand on sait que Stella Artois et Staropramen sont des marques du même groupe (Inbev).

@Ombre: je n’ai aucun mal à trouver de la jup’ en Flandres, et même à Bruxelles la jup’ est largement plus consommée que la Maes, elle-même largement plus consommée que la Stella Artois.

7. Le 1 décembre 2009,
Moktarama

M’enfin, la Stella comme la Jupiler sont des grosses piquettes, à peine supérieures à la kro. Pils oblige, l’un dans l’autre.

8. Le 1 décembre 2009,
Maxime

Je viens de me rendre compte que la traduction en Français du slogan de la publicité pour la bière bulgare Kamenitza est “Les hommes savent pourquoi”. Les belges comprendront :)

Les marketeux n’ont pas fini de nous étonner.

(pour les autres : c’est non seulement le slogan publicitaire le plus connu de belgique, mais c’est surtout celui de Jupiler, bière la plus consommée en belgique).

9. Le 1 décembre 2009,
Maxime

Ca s’explique : Kamenitza appartient aussi à Inbev. 

On ne leur échappera décidemment pas.

10. Le 2 décembre 2009,
vieuxmoutard

J’ai remarqué ce matin que les camions des fournisseurs de certains cafetiers sous contrat portent les logos des trois marques : Stella Artois, Leffe, Hoeggarden. Je me dis qu’ils essaient de tirer Stella Artois vers le haut. Mon père, c’était plutôt “33 Export” et “Valstar”. “Valstar, la bière des stars”. À la fin, on l’appelait l’éponge, mais son prénom c’est Raymond. Il était convenu que je gardais l’argent de la consigne en échange de la peine que je me donnais à ramener les bouteilles au supermarché. C’était assez pervers comme système : plus j’avais de bouteilles à emmener, mieux je me portais financièrement. La situation de Papa a commencé à s’améliorer le jour où les bouteilles ont cessé d’être reprises à titre onéreux. En outre, il n’a jamais fumé et ça l’a sauvé, selon la Faculté.

11. Le 2 décembre 2009,
Maxime

@vieuxmoutard : Inutile de préciser que tu es en France, j’ai déjà deviné :)

Stella Artois, Leffe & Hoeggarden sont les 3 marques du groupes Inbev les plus vendues (en volume) en France. Je ne pense donc pas qu’ils essayent de tirer la marque vers le haut en les mettant ensemble sur le même camion.

12. Le 2 décembre 2009,
Gagarine

@Maxime: On trouve de la PU au Delhaise à Bruxelles en tout cas, même si c’est en toute petite quantité (mais pas de la Budvar, ni de la Staropramen). Peut être une question de goût, mais ce sont des bières qui ont plus de finesse que le trimuvirat Maes/Stella/Jup’ (qui ne sont que les versions belges de la sainte trinité Kro/1664/33 export).

La meilleure tradition belge, c’est dans les bières de fermentation haute et dans les bières de fermentation spontanée (lambic, an aquired taste comme on dit). Surtout les petites brasseries. Le reste, c’est de la grosse machine industrielle, comme partout.

Je ne sais pas comment le marché s’est développé, mais en UK, il y a dix ans, ils marquetaient aussi la Stella comme de la bière de luxe, avec la Hoe. Quel paradoxe, alors même que l’Angleterre a une fantastique diversité de bières de qualité domestiques!

13. Le 2 décembre 2009,
Maxime

La dernière fois que j’étais dans un pub à Londres, soit il y a quelques mois, la Stella semblait bien y tenir la place qui est la sienne : le bas de gamme.

La “sainte trinité” française, la vraie (Kro/Kanter/33 export) est largement inférieure à la sainte trinité belge, elle même inférieure à ses homologues tchèques. D’ailleurs je carbure au vin quand je retourne en France ; maintenant quand on me propose de la kro, je refuse.

« L’Angleterre a une fantastique diversité de bières de qualité domestiques »

Je ne sais pas si c’est parce que c’est l’ennemi historique que je ne peux pas être d’accord ou si c’est parce que je ne compte que ce que sert le pub du coin, mais je n’ai rien vu de varié la-bas. 1664 française, Stella belge, Becks allemande, Guinness irlandaise, Heineken hollandaise… On repassera.

14. Le 2 décembre 2009,
Denys

Plus ça va, et plus je trouve que ce vieuxmoutard a de vrais airs de Briscard.

15. Le 2 décembre 2009,
vieuxmoutard

@Maxime : oui, de Nantes, mi-chèvre michou, mi bretonne mi vendéenne - mais je m’en fiche, je préfère la montagne.

Blah ? Touitter !

Steve Ballmer, un homme visionnaire

It’s sort of a funny question. Would I trade 96% of the market for 4% of the market? (Laughter.) I want to have products that appeal to everybody.

Now we’ll get a chance to go through this again in phones and music players. There’s no chance that the iPhone is going to get any significant market share. No chance. It’s a $500 subsidized item. They may make a lot of money. But if you actually take a look at the 1.3 billion phones that get sold, I’d prefer to have our software in 60% or 70% or 80% of them, than I would to have 2% or 3%, which is what Apple might get.

USA Today, april 2007: “CEO Forum: Microsoft’s Ballmer having a ‘great time’”.

1. Le 1 décembre 2009,
Clemzi

Bah… ya une version video de l’interview qui circule large depuis plus d’un an, qui date du 17 janvier 2007 :

http://www.youtube.com/watch?v=C5oGaZIKYvo

T’es a la bourre Laurent ou tu fais du tribute ? ;-)

2. Le 1 décembre 2009,
âne

d’un autre côté, sauf changement radical de stratégie de la part d’Apple, on ne voit pas les iPhone prendre 40% du marché…

3. Le 1 décembre 2009,
OlivierJ

J’aimerais bien que les mobiles fonctionnant sous Android prennent une part non négligeable du marché, déjà parce que c’est en bonne partie du logiciel libre, et aussi pour contrebalancer MS et Apple. Ce n’est pas gagné quand on voit le budget publicitaire de MS et d’Apple sur ce secteur.

4. Le 2 décembre 2009,
niemand

MS n’existe pas/plus sur ce secteur.

5. Le 2 décembre 2009,
xave

Oh non, c’est dur : au deuxième trimestre 2009, Windows Mobile avait encore 9% de parts de marché. Contre 14% pour l’iPhone, d’accord. Alors que le marché ne cesse d’exploser et qu’ils équipaient un quart des smartphones en 2004, d’accord.

En fait, Microsoft a reproduit dans ce domaine une connerie qu’ils ont déjà fait plus d’une fois : Ils ont développé un produit de bonne qualité, tout à fait à la hauteur de ce que faisait la concurrence, voire meilleur parfois. Et … rien. Un jour, ils se sont dit “ouah, c’est bon” et n’ont plus évolué. Dans un domaine où les progrès sont aussi rapides, ils se rétament à vitesse Grand V.

La version actuelle de Windows Mobile est à très peu de choses près ce qu’elle était en 2005, et vraiment proche de ce que c’était en 2003. Ça fait des années maintenant qu’ils se maintiennent de manière artificielle parce que les constructeurs incluent leur propre interface au dessus de l’interface fatiguée de Microsoft. Windows Mobile continue à être pensé comme un concurrent des Palm d’il y a dix ans et passe par exemple complètement à côté de ce périphérique qui a tant de succès depuis quelques temps : le doigt.

Alors c’est sûr que sortir son stylet, quand on a rêvé devant les yuppies de 1995, ça peut faire tripper certains nostalgiques, mais le nombre de ces nostalgiques là a peu de chance d’augmenter brutalement dans les années qui viennent.

6. Le 2 décembre 2009,
xave

Tiens, je viens de trouver les chiffres du troisième trimestre : on monte à 17% pour l’iPhone et on tombe à 8% pour WinMo. Ça sent l’sapin, c’t’affaire.

(Moi même, qui suis un psychopathe et qui ai attendu avant d’avoir un téléphone mobile qu’il en existe un avec un éditeur de base de registre, mon téléphone actuel (que je traîne depuis deux ans) sera le dernier d’une longue liste de téléphone sous OS MS, la prochaine fois je passe à Android, j’en ai marre des années 90.)

Et je suis gentil, quand même : deux longs commentaires sur Windows Mobile et pas un mot sur leur navigateur qui pique les yeux.

7. Le 2 décembre 2009,
niemand

Et il n’y pas que la chute de PDM, HTC qui est LE fabricant de téléphones sous WinMo semble se lancer à corps perdu dans Android (j’exagère peut être un peu, mais j’ai une dent contre wimo). Le navigateur? Je ne vois pas ce que tu reproches à Opera?

Le droid de Motorola sembla sympa, et bien que ça m’écorche de le dire, le galaxy de Samsung semble pas mal

8. Le 2 décembre 2009,
xave

Nan mais Opera, c’est pareil : un ajout. Tu as déjà essayé Internet Explorer Mobile ?

9. Le 2 décembre 2009,
niemand

Pour télécharger opera, comme son grand frère avec Firefox :) Et as-tu essayé la dernière version d’ie mobile, je sais que mon tel est vieux et que je ne devrais pas jouer avec des roms bricolées, mais c’est d’une lenteur!!

10. Le 2 décembre 2009,
xave

Oulah non. J’ai un Touch premier du nom qui est déjà lent avec la rom d’origine …

11. Le 2 décembre 2009,
niemand

Je ne veux pas jouer a celui qui a la plus petite,mais j’ai un trinity (deux fois moins de mémoire), et en fonction des versions ça va de supportable, a horrrrrrrrible.

12. Le 3 décembre 2009,
xave

Ben imagine avec un proc deux fois plus lent. :)

13. Le 3 décembre 2009,
niemand

Scheiße, j’avais le vague espoir que tu traines la version à 400MHz (je viens d’avoir un choc en en mettant le “M” de MHz. Le proc de mon téléphone tourne à 400MHz!!! WinMo est un scandal!). Tu es certain de ne pas avoir la version plus rapide? Je déteste perdre a celui qui a la plus petite…

14. Le 4 décembre 2009,
xave

Nan mais c’est pas la taille qui compte.

Je suis tombé depuis cette petite conversation sur cet article et cette réponse. Pas franchement optimiste.

(Sinon, oui, 400Mhz. Mon vieux 486 à 25Mhz était plus réactif avec Windows 3.1)

Blah ? Touitter !