Journal de bord

dimanche 17 février 2008

“Xénophobe, négrophobe et antisémite”

“Versac xénophobe, négrophobe et antisémite”. Où peut-on lire cela ? Je vous le donne en mille… Sur LePost.frLa poubelle de l’info Le “mix de l’info” non-filtrée et parfois nauséadonde, filiale du Monde Interactif, sous la houlette de Benoît Raphaël.

C’est l’histoire d’un petit salaud qui, avec le ready-made qui lui sert de blog, se prend pour Marcel Duchamp. En réalité, il est au service de la xénophobie, de la négrophobie et de l’antisémitisme. Il n’a pas encore fait son coming-out frontiste mais, ça se saurait tarder…

[…] Les justiciers de pacotille, toutes dents dehors et qui rayent en plus le parquet, se croient tout permis. Ils se disent ou se croient influents alors qu’au fond, ce sont des insignifiants qui montrent leur frustration aux travers de leurs basses besognes sordides et morbides, à l’image de la “chose”, un certain Versacalamité, alias Nicolas…. machin, son nom est imprononçable. C’est une sorte de bâtardise germano-belgo-batavienne, son nom. Ce raciste patenté et surtout antisémite refoulé, est prompt à se précipiter pour jeter cette avanie rapidement sur les autres en se cachant, lui.

Et ce n’est qu’une courte citation au milieu d’un long flot d’ordures. C’est daté du 4 février… On peut dire que l’on s’attèle à la modération du côté de LePost.fr…

Cela démontre toute les limites du “user generated content” laissé en toute liberté, sous l’ombrelle d’un site qui se veut connu comme un media d’information générale et participative (à destination des 15-25 ans, si j’ai bien compris), sous le contrôle d’un important groupe de presse, et agrégé par Google News. Irresponsable.

(Même ornière dans laquelle s’enfonce iReport de CNN.)

[Via Emery.]

P.S. 12 h 00. L’article de LePost mis ici en cause vient d’être supprimé.

1. Le 17 février 2008,
Xavier

En lisant “Versac” et “La chose”, je n’ai pu m’empêcher de penser “ça, c’est du Allain Jules tout craché/vomi”. Bingo. Les ordures se trouvent dans les poubelles, rien de neuf à l’horizon…

2. Le 17 février 2008,
Mox Folder

Le Post.fr , c’est une sorte de digg like ou de technorati like c’est ça ?

3. Le 17 février 2008,
alphoenix

Ça tombe bien, j’étais en pleine digestion, et il fallait bien la ruiner. Ce qu’écrit cet Allain Jules, c’est tout bonnement épatant. Autant de haine, il devrait écrire chez les Ogres. Ce qui m’a le plus choqué, et il m’en faut beaucoup normalement, ce sont les allégations sur la paternité. Imaginer que le mec à perdu du temps à savoir, ou non, si Versac a des enfants, puis supposer ensuite qu’il n’est pas le père. Ajoutons à cela le racisme à propos du nom, et je vais trouver une raison de vomir sans gueule de bois en ce samedi soir.

Le Post, c’est une poubelle c’est sûr. Même Birenbaum que je prenais plaisir à lire au temps de 20 minutes me paraît un peu moins intéressant, c’est dire.

Mais rassurons-nous, Le Monde ne soutient pas publiquement son site… Il faut aller chercher dans les méandres des mentions légales.

J’ai quitté le Post quand Birenbaum a fait de la promo sur la promo du Post sur la Star Ac’…

Espérons qu’ils sortent les poubelles un soir, quand on a le temps…

4. Le 17 février 2008,
VinZ

@alphoenix “Autant de haine, il devrait écrire chez les Ogres

Déjà fait, il y a même un lien vers son blog en haut du site des Ogres (Ogres qui, rappelons le, affirment que 70% des mecs à la télé sont juifs).

Quand je pense que Julien Tolédano m’explique que ce mec est “éminemment sympathique et intelligent”, parce qu’il leur a fait des sourires et leur a dit du bien de leur Ségo chérie à leur “Café des Blogs”…

5. Le 17 février 2008,
mry

Ce commentaire est considéré comme non pertinent et a été effacé.

6. Le 17 février 2008,
tardif

le billet n’est toujours pas retiré à dimanche à 9h34. Y a un sérieux problème de modération au post.fr.

7. Le 17 février 2008,
Dominique

Moi, je me suis fait traiter d’agent de la Gestapo pour avoir cité sur un autre blogue un billet de Versac au sujet des manoeuvres de ce petit monsieur. (Lien en signature).

8. Le 17 février 2008,
entropik

il y a vraiment de pauvres gens sur terre, de pauvres cons qui mériteraient même pas qu’on parle d’eux, des oubliés de l’humanité, des frustrés de la tolérance, de l’amour et de l’intelligence du cœur, tiens, je vais même pas m’énerver contre ce pauvre type, juste dire à Versac qu’il faut beaucoup d’indifférence pour oublier ces tarés…bon courage!

9. Le 17 février 2008,
Marie-Hélène

Filiale du monde interactif.

Incroyable propension à s’imaginer déchargé de ses responsabilités éditoriales sous prétexte que l’on se trouve sur internet.

S’ils invitaient des gens à une garden party qui se mettaient à tenir des propos outrageux et attentatoires à la dignité d’une autre personne, ils les feraient sortir !

Enervée dès le dimanche matin…

10. Le 17 février 2008,
celui

Le billet a disparu. Comme quoi, ils travaillent même le dimanche chez lepost. Ou alors tu es un blogueur influent.

11. Le 17 février 2008,
Anne Onyme

Wow, tout ça parce qu’il a critiqué Arash Derambarnaque ?

Xénophobe (Arash est légalement français non ?), négrophobe (ah, depuis quand les persans sont de type négroïdes ?), antisémite (ah les iraniens sont un peuple sémitique maintenant, première nouvelle !).

Allez, ça se tient quand on cherche vraiment un os à ronger…

12. Le 17 février 2008,
michel v

Le cookie, corsophobe et que je suspecte de collaborationnite dormante, a failli à son devoir citoyen de mémoire de mon nom, et qu’y a t-il de plus intime que le nom ?

Tout ça pour dire que je suis l’auteur du commentaire #11.

13. Le 17 février 2008,
hitler sans la moustache

Tu en oublies quelques unes, des insultes. Ceci-dit, ce n’est pas que sur lepost.fr….

14. Le 17 février 2008,
Sartorius

@michel v:

Antisémite se rapporte aux juifs, et il y a des juifs iraniens.

MAIS

Critiquer un juif (si tant est qu’Arash Derambarsh l’est) ça n’est pas forcément être antisémite bien évidemment. Critiquer un noir n’est pas être négrophobe. Critiquer un étranger n’est pas être xénophobe.

Il est évident qu’Allain Jules tient des propos inacceptables (y compris du point de vue légal). Ca n’est pas la première fois.

15. Le 17 février 2008,
Denys

Si j’osais une analyse sérieuse, je dirais que sa stratégie rappelle celle de Claude Ribbe à l’égard d’Olivier Pétré-Grenouilleau, historien spécialiste de la traite négrière. Claude Ribbe publia un billet à la fois plein du mépris du normalien contre “l’universitaire de basse - Bretagne”, et consciemment diffamatoire, recherchant la plainte pénale qui lui aurait fourni une tribune d’autant plus efficace qu’il aurait nécessairement perdu un procès éventuel.

Mais de stratégie, ici, pas de trace : juste un étalage d’insanités qui ne valent même pas l’effort de cliquer sur un lien, a fortiori celui d’en lire ne serait-ce que quelques lignes. A quoi bon nourrir le troll ?

16. Le 17 février 2008,
Soren

Sans vouloir dispenser de conseils, Versac ne devrait-il pas rester stoïque face aux gesticulations de ce personnage et de sa meute ? A la lecture de sa prose, il m’apparait évident qu’AJM est quelqu’un de confus intellectuellement, à tout mélanger…

Bon courage Versac =/.

17. Le 17 février 2008,
Sartorius

@Versac:

Je suppose que tu as pensé à attaquer en justice? Ou au moins à demander la suppression des billets sur les sites en question?

Tu l’as fait? Si non, pourquoi pas?

18. Le 17 février 2008,
Laurent Gloaguen

@hitler sans la moustache : je ne voulais pas faire le catalogue exhaustif des insultes, juste publier un passage révélateur de la tonalité générale.

@Denys : plus que nourrir un troll, je m’intéresse aux limites et responsabilités des sites à “UGC”, surtout dans le domaine de l’information. L’absence de modération préalable est à la fois le talon d’Achille de genre de projet, mais aussi une déresponsabilisation des éditeurs que je trouve coupable. La “visibilité” que ce genre de site peut procurer à tout est n’importe quoi me parait également malheureuse. Enfin, il y a un mélange des genres inquiétant.

19. Le 17 février 2008,
Bob

Bon je ne vous suis plus les gars. Qui a publié l’article Benoit Raphael ou Allain Jules ? Dans le premier cas B. Raphael n’a pas publié sur les Ogres apparement. Son blogue ne fait aucun état d’antisémitisme, xénophobie etc., il s’intéresse apparement aux médias en ligne. J’en viens même à me demander si c’est bien la même personne qui tient ce blog et qui a écrit cet article.

20. Le 17 février 2008,
Bob

Et merde j’ai lu trop vite moi -_-

21. Le 17 février 2008,
Laurent Gloaguen

@Bob : “Et merde j’ai lu trop vite”, j’allais vous le dire ;-)

22. Le 17 février 2008,
aka

[Commentaire anonyme.]

23. Le 17 février 2008,
aka

[Commentaire anonyme.]

24. Le 17 février 2008,
aka

L’anonymat est interdit ? ô justicier, dis-moi…

25. Le 17 février 2008,
Laurent Gloaguen

@Aka-Troll : Que voulez-vous, quand on a des choses désagréables à dire sur mon compte (et non argumentées qui plus est), je préfère les gens qui ne se cachent pas et assument leur propos. De plus, considérez-vous comme un invité ici, merci d’éviter de gerber sur la moquette.

Enfin, dans les conditions de publication des commentaires, il est écrit : “Attention. Tout commentaire déplacé ou hors sujet, notamment anonyme, sera supprimé.” J’ai probablement jugé votre commentaire déplacé.

L’anonymat est une tolérance, merci de ne pas en abuser.

26. Le 17 février 2008,
aka

D’un z qui veut dire zorro.

27. Le 17 février 2008,
Yves Duel

Laurent, j’adore ton inaltérable sang froid !

28. Le 17 février 2008,
versac

@Denys : je ne suis pas du tout Pétré-Grenouilleau, et il n’est pas Ribbe. La compariason serait flatteuse, pour lui comme pour moi. Mais il y a là juste un torrent d’injures publiques.

29. Le 17 février 2008,
ALLAIN JULES C@MMUNICATION

Bonjour,

Aparemment, Versac a le droit d’écrire ceci sur son blog:

“La source originale est aisément repérable : le blog d’AllainJules, un anonyme qui passe sa vie à spammer divers blogs, cross-poster sur plusieurs plate-formes d’hébergement, est ami avec “les Ogres” et développe un discours teinté d’un conservatisme certain associé à un antisémitisme accompli”.

Et encore ça chez Kelblog:

” […]Poste ça sur son blog principal.

  1. Il balance le truc sur un de ses blogs miroirs sur 20minutes.

  2. Comme google actu relaies les infos de 20minutes, une agence de presse italienne reprend une info a priori validée par un media sérieux.

  3. Ca s’emballe. Dailymail, nouvel obs, JDD.

  4. En parallèle, le bonhomme balance.

  5. les blogueurs faisant confiance à ds sources journalistiques relaient aussi.

Et hop ! Vraiment débilissime. Plausible dans le contexte actuel et l’hystérie sur le mariage, la rumeur a son succès. Et on daube sur internet au passage dans les milieux journalistiques…”

Rédigé par: versac | le 12 janvier 2008 à 19:56

Ce n’est pas de la diffamation, c’est juste dans la normalité. Il a le droit de le faire. Il ne faut pas lui répondre, il faut fermer sa gueule. Or, il est le premier à déclencher les hostilités…

Rendez-vous à la République des blogs le 27 prochain. S’il le souhaite, on va s’expliquer. Je suis ouvert, pas sectaire et encore moins fou.

Hélas… je l’ai fait.

@+

[Commentaire édité, ajout de “quotes”.]

30. Le 17 février 2008,
ALLAIN JULES C@MMUNICATION

J’en parle aussi. Le mécanisme de propagation est assez symptomatique d’un mauvais travail journalistique, et de la relation blog-journaliste.

  1. Un blogueur “sulfureux” (proche de Dieudonné, antisémite convaincu, relayant des discours nauséabonds) poste ça sur son blog principal.
  1. Il balance le truc sur un de ses blogs miroirs sur 20minutes.

  2. Comme google actu relaies les infos de 20minutes, une agence de presse italienne reprend une info a priori validée par un media sérieux.

  3. Ca s’emballe. Dailymail, nouvel obs, JDD.

  4. En parallèle, le bonhomme balance.

  5. les blogueurs faisant confiance à ds sources journalistiques relaient aussi.

Et hop ! Vraiment débilissime. Plausible dans le contexte actuel et l’hystérie sur le mariage, la rumeur a son succès. Et on daube sur internet au passage dans les milieux journalistiques…

Rédigé par: versac | le 12 janvier 2008 à 19:56

31. Le 17 février 2008,
Sartorius

En effet, Versac a la droit de dire ça. Car ça se situait dans un débat d’idée. De plus il n’insultait pas. Et enfin il n’y a absolument rien dans les passages que tu cites qui laisse paraître de l’antisémitisme ou de la négrophobie ou de la xénophobie.

Quant à la succession des évènements qu’il décrit, elle est exacte. Et elle était vérifiable avant la suppression pour contenu illicite du blog Kamerunscoop de 20 minutes. Versac dénonçait un certain journalisme de merde qui ne prend pas le temps de vérifier les sources.

En répondant à Versac comme tu l’as fait, tu as toi même pratiqué la diffamation et l’injure de manière extrêmement virulente.

32. Le 17 février 2008,
Veuve Tarquine

le web à gerber… je crois que le plus pitoyable dans tout cela c’est d’avoir l’aplomb de venir geindre : “d’abord c’est lui qu’a commencé”…
Pauv’chouchou… t’es triste hein ? Mais tu sais, chouchou, il va falloir t’y faire… quand on a pas de talent, il y en aura toujours des méchants Versac qui seront plus brillants que toi… Faut-y faire chouchou… pauv’ petit pousse-mégots …

33. Le 17 février 2008,
Laurent Gloaguen

@Alain Jules : “il ne faut pas lui répondre, il faut fermer sa gueule”.

Vous avez le droit d’ouvrir votre gueule, mais certainement pas de déverser un tombereau d’insultes, et notamment des injures xénophobes comme “C’est une sorte de bâtardise germano-belgo-batavienne, son nom”.

Rien ne permet d’étayer vos accusations de xénophobie, d’antisémitisme et de “negrophobie”. Critiquer un noir ne fait pas le “négrophobe”. Critiquer un libanais ne fait pas le xénophobe.

Quant à vos assertions sur la libido de Versac et sa vie intime, elles sont abjectes.

34. Le 17 février 2008,
Bob

@AllainJules : vous ne ressentez pas une certain contradiction en accusant Versac de xénophobie, puis deux lignes plus loin dire de son nom de famille qu’il est une « bâtardise germano-belgo-batavienne ». Et si vous accusez quelqu’un de racisme, xénophobie etc. il serait judicieux d’apporter quelques éléments de preuve histoire d’étayer vos propos.

35. Le 17 février 2008,
Bob

(Et merde bis)

36. Le 17 février 2008,
Laurent Gloaguen

@Bob : on va dire que c’est pas vraiment votre jour aujourd’hui :-)

37. Le 17 février 2008,
GreG

Je viens de découvrir le blog d’Allain Jules à travers ce fameux billet, et comme je ne lis pas non plus celui de Versac que je ne connais que de nom, je me permets d’apporter un avis détaché sur cette affaire. Les accusations de négrophobie, d’antisémitisme et de xénophobie (rien que ça) portées à l’encontre d’une tierce personne sont très graves et lourdes de sens. Je pense qu’il est irresponsable d’affirmer de telles allégations sur un blog, sans même prendre la peine de “prouver” ses dires par des liens qui pointeraient sur des citations précises et sans équivoque, lesquelles démontreraient qu’il y a une réelle incitation à la haine raciale. Comme ce n’est pas le cas, je suis tenté de croire qu’il ne s’agit là que d’interprétations subjectives et totalement infondées, lesquelles ne semblent convaincre que les fans de ce même blog. Premièrement, je pense que lorsqu’on publie un tel billet, dont on a conscience de l’impact qu’il va avoir sur la toile, on doit se donner la peine d’étayer ses dires afin que les lecteurs novices comme moi puissent avoir suffisamment d’éléments pour se faire leur propre opinion. Désolé, mais je ne me vois pas relire le blog de Versac pour essayer de trouver ici ou là une phrase raciste et pouvoir me dire que les accusations d’Allain Jules sont fondées. Deuxièmement, le fait d’être contre ou même seulement en désaccord avec une personne appartenant à une race ou une religion différente ne signifie pas que l’on soit raciste ou anti quoi que ce soit, et j’ai l’impression qu’Allain Jules a utilisé trop facilement cette tactique vieille comme le monde pour discréditer Versac. C’est en tout cas une manière plutôt minable de détourner le sujet et couper court à tous les débats. Troisièmement, je “doute” qu’une personne négrophobe, antisémite et xénophobe avérée puisse avoir la notoriété de Versac dans la blogosphère française et figurer parmi les premiers du classemeent Wikio. Je ne dis pas que c’est un ange, que ses opinions sont justes ou même qu’il est au-dessus de tout soupçon, mais quand même, s’il était aussi ignoble que le décrit Allain Jules, je pense que ça se saurait et que sa plateforme de publication l’aurait radié depuis longtemps.

Pour le reste, je n’ai vu dans cette fameuse note que des insultes nauséabondes et des propos haineux qui me font penser aux discours de certains extrémistes, ou même certains évangélistes qui font leur show à l’américaine. On parle (écrit) fort, on emploie des mots puissants, on conspue en place publique, bref là encore, on fait beaucoup de remous mais finalement cela ne fait que discréditer encore plus les propos de l’auteur. Et là en revanche ce qui me choque, c’est de voir à côté de ce même billet haineux et diffamatoire, une vidéo de soutien au sénateur Barack Obama (dans la colonne du blog). Là, excusez-moi Allain Jules, mais il y a quelque chose qui m’échappe, et j’espère que certains de vos lecteurs ne feront pas l’amalgame entre la personnalité de Barrack Obama, pour lequel j’ai de la sympathie, et la teneur de vos propos.

Enfin, puisque les débats semblent opposer Versac Et Allain Jules sur la personne d’Arash que je ne connais pas non plus, je ne peux certes pas me prononcer, mais en revanche j’ai lu un commentaire d’un certain 2008 en Salopettes qui me semble plutôt pertinent puisqu’il apporte des éléments concrêts et vérifiables sur la véritable personnalité de ce Arash.

Et si pour conclure, Allain Jules ne trouve rien de mieux à dire pour se “justifier” que de montrer des citations dans lesquelles Versac l’accuse lui-même d’antisémite, genre “c’est lui qui a commencé alors moi je fais pareil”, cela siginifie que vous ne valez pas mieux que lui et qu’en tout cas, vous n’avez pas réussi à élever le débat et acquérir les autres à votre cause.

Tout ceci étant, je pense qu’avec cette affaire retentissante et le buzz qui a été fait autour, notamment par Laurent et Mry, vous allez certaienement battre votre record d’audience quotidienne que vous affichez si fièrement dans la colonne de votre blog. Je sais c’est con, mais moi qui ai consacré du temps à l’écriture de ce commentaire, je me dis que finalement cela ne sert à rien si votre démarche n’était en fait que pour mieux vous faire connaître en cherchant ainsi à détrôner une blogueur, non pas influent, mais on va dire populaire.

Bonne soirée.

38. Le 17 février 2008,
versac

@GreG : juste une précision.

“Enfin, puisque les débats semblent opposer Versac Et Allain Jules sur la personne d’Arash”

Qu’on soit clair : il n’y a pas de débat entre ce monsieur et moi-même. Juste des tombereaux d’injures d’une part, prenant pour prétexte ce genre de choses.

39. Le 17 février 2008,
GreG

@ versac : Je prends acte de cette précision, mais je n’ai fait que réagir à ce que j’ai lu sur le blog d’’Allain Jules, et comme je l’ai dit je ne connais rien de votre affaire, si ce n’est que ce n’est pas le grand amour entre vous deux…

40. Le 17 février 2008,
Olivier SC

Intrigué et assez choqué, j’ai voulu vérifier : l’article a été supprimé sur ce qui serait une “filiale” du Monde int que je ne connaissais pas …

Votre article est suffisamment important pour apporter cette précision.

Il faut aussi savoir qu’il y a toujours un temps de latence entre la parution et la modération d’un article.

Précision : je ne suis qu’abonné au Monde et aucunement salarié.

41. Le 17 février 2008,
versac

GreG : pas de problème, mais je voulais clarifier ceci (et votre commentaire est, je pense, limpide). Il n’y a pas de différent entre ce personnage et moi. Juste des injures odieuses d’un côté, qui n’ont évidemment rien à voir avec les propos que j’ai pu tenir à son égard, qui pourraient mériter clarification et argumentation. Ses méthodes interdisent le débat.

42. Le 17 février 2008,
Laurent Gloaguen

@Olivier SC : 13 jours de latence et de mise à disposition de propos insultants et diffamatoires, ça parait beaucoup, non ? Cela prouve qu’il n’y a pas de modération, seulement sur “dénonciation”.

“Votre article est suffisamment important pour apporter cette précision.” Si vous lisez bien mon billet, vous verrez mon post-scriptum “P.S. 12 h 00. L’article de LePost mis ici en cause vient d’être supprimé.”

43. Le 17 février 2008,
Yves Duel

Laurent, juste pour voir si cette maison est bien tenue, puis-je ajouter que Allain Jules est un [bip] ?

[Insultes supprimées.]

44. Le 17 février 2008,
Julien Tolédano

@VinZ,

Ta spécialité est d’écrire mon nom un peu partout, sur les blogs à fort trafic comme celui d’Embruns ou de Versac. Sache que nous n’avons pas dit que du bien de toi au Café des blogs (et je ne parle pas d’AllainJules). Que je ne te reprenne pas une fois encore à balancer mon nom à droite et à gauche.

45. Le 17 février 2008,
Sartorius

@Julien Tolédano:

Le commentaire de Vinz était tout à fait à propos.

Les blogs sont un lieu d’échange, de discussion. Ils se recoupent forcément quand ils parlent de la même chose.

Si tu veux répondre à Vinz, je suppose que tu peux le faire ici, sur ton blog, et tu peux même lui envoyer un e-mail.

Mais une réponse sous forme de menace, je doute que ça ne l’impressionne. De même pour le mal que vous avez pu dire de lui dans son dos au Café des blogs.

46. Le 17 février 2008,
versac

Hum, j’adore quand JT use des mêmes méthodes qu’il a eu à mon égard sur d’autres : “Que je ne te reprenne pas une fois encore à balancer mon nom à droite et à gauche”.

Magnifique. Du grand art. La classe totale. L’élégance du débat. Ca ne m’étonne pas, encore une fois, de quelqu’un qui vient de dire son admiration d’Allain Jules.

47. Le 17 février 2008,
mry

Julien Tolédano… tes menaces te révèlent limité. Montre nous autre chose tu veux. Vinz exprime ses arguments à l’attention de tous, tu réponds par la violence physique… tu lui donnes raison.

48. Le 17 février 2008,
versac

Pour en revenir au sujet initial de ce billet, qui est plutôt lepost.fr et sa politique de modération, il est assez étonnant de noter la différence avec lemonde.fr, qui vient de mettre en place un bouton “alerter” sur sa plate-forme de blogues. Voir cet intéressant billet sur les logiques de modération/alerte.

49. Le 17 février 2008,
Julien Tolédano

@tous,

Je ne menace pas VinZ, par ailleurs honorable physicien grenoblois. Je lui demande simplement de cesser de balancer mon nom sur plusieurs blogs, ce à quoi il s’est attellé délibérément. Est-ce que je balance son vrai nom, moi ? Et je suis sûr que dans sa grande sagesse (il fait si bon vivre à Grenoble), VinZ va arrêter…

50. Le 17 février 2008,
VinZ

@Julien Tolédano : Rassure-toi, j’ai sincèrement autre chose à faire que “d’écrire (ton) nom un peu partout” (où ça, d’ailleurs ?) ; si j’ai dit cela, c’est que je suis tombé sur cette note d’Embruns juste après avoir fini de commenter chez toi la nuit dernière, et que j’ai été vraiment frappé par le décalage entre ton portrait complaisant d’Allain Jules sur ton blog (où tu dis en gros que je raconte des conneries sur lui), que j’avais encore en tête, et les propos intolérables rappelés par Laurent. Allez, voyons, est-ce bien sérieux de menacer quelqu’un parce qu’il cite vos propos ?

À part ça, on parle de moi dans les dîners de blogueurs ? Waouh ;-p

51. Le 17 février 2008,
Laurent Gloaguen

@Yves Duel : répondre à des injures par d’autres ne me paraissant pas des plus malins, tu comprendras bien que j’ai caviardé ton commentaire. Comme tu peux voir, la maison est bien tenue :-)

52. Le 17 février 2008,
VinZ

@Julien Tolédano : quand t’essayes d’enquêter sur mon identité, essaye au moins de pas te gourrer sur mon domaine de recherche ;p

53. Le 17 février 2008,
Laurent Gloaguen

Messieurs Vinz et Tolédano, je crains que l’on ne dérive doucement vers le hors-sujet.

Le sujet étant principalement les pratiques de modération sur LePost et les propos très déplacés d’Alain Jules.

54. Le 17 février 2008,
Sartorius

@Julien Tolédano:

“Est-ce que je balance son vrai nom, moi ?”

Euh, c’est le fait qu’il balance ton nom complet qui te gêne? Parce que bon, si tu signes ici et sur ton blog avec ton nom complet, on est en droit de penser que tu ne souhaites pas rester anonyme.

Vinz s’est surtout attelé délibérément à lier deux billets de deux blogueurs qui parlaient de la même chose. Rien de bien palpitant.

55. Le 17 février 2008,
Julien Tolédano

@Sartorius,

Laurent demande que l’on referme cette parenthèse, que j’ai ouverte parce que je ne veux pas être mentionné pour cette histoire sous cette entrée, qui porte sur AlainJules. J’accepte d’être cité ou mentionné, mais pas n’importe comment et sans à propos. Je ne serais pas intervenu dans cette discussion (qui est sensible) s’il n’y avait pas eu cette mention de mon nom à côté de la plaque. Parenthèse refermée,je vous prie.

56. Le 17 février 2008,
versac

Attention, JT a déjà levé l’anonymat d’un blogueur, le forçant à fermer son blog, par pur esprit de combat. Il faut prendre le “Est-ce que je balance son vrai nom, moi ?” pour une menace de premier degré.

Désolé pour le trolling.

57. Le 17 février 2008,
A

Il y a des mois qu’AllainJules passe sur toutes sortes de blogues, en général le matin, en passant un coup de lèche au boss du blogue, genre “remarquable !”.

Ceci dans le seul but de signer avec le lien vers son blogue.

J’ai parcouru sa prose (en relevant le bas de mon fut’ vu le niveau de purin). je n’ai retenu qu’une des insultes : “son activité principale (Versac), jeter l’opprobre sur les autres”. Bel autoportrait.

Tolédano fait l’éloge d’AlainJules ? Normal, il fait bien celui du pédophile Matzneff.

Il s’affiche sous son vrai nom ? Pas étonnant, sa personne compte plus que ses idées. Versac, laissez tomber.

58. Le 17 février 2008,
GreG

Concernant lePost.fr il y a quand même quelque chose qui me turlupine.

Ils permettent à des “posteurs” de publier librement des écrits sur leur site. C’est un bon concept qui permet de bénéficier gratuitement d’une grande visibilité, mais je suis surpris que ces mêmes billets ne soient pas soumis à une première lecture en amont, bref d’une réelle modération. Je trouve faussement naïf de soumettre une Charte de bonne conduite à ses membres lorsqu’on sait qu’il y aura tôt ou tard des dérives (même minoritaires), et l’article d’Allain Jules en est un bon exemple, et de se dédouaner ensuite en écrivant que lePost n’est en rien responsable des propos de ces mêmes rédacteurs en herbe.

Merde, là où je m’indigne c’est que ces mecs (je parle des responsables du site) sont censés être des professionnels de l’info et qu’ils connaissent plus que quiconque la portée d’un tel média.

Je crois savoir qu’un blogueur lambda est assimilé aux yeux de la loi comme un “directeur de publication”, qu’à ce titre il est responsable non seulement de ses propres écrits, mais aussi de tous les commentaires qui en découlent puisqu’il a seul le pouvoir de les publier ou non.

Alors moi je pose une question : au nom de quoi lePost.fr ne serait-il pas responsable des billets qu’il a choisi de publier sur son propre site ?

Enfin, je suis également surpris de voir qu’en bas de page il y a effectivement un lien pour signaler un bug, mais pas pour signaler un abus.

59. Le 17 février 2008,
Julien Tolédano

@Versac,

Je n’ai aucune intention de révéler l’identité de VinZ. Pour le blog What’s Up, il y avait un passif lourd d’insultes (après 5 ans d’amitié et d’études en commun), de menaces, de coups de fil anonymes, de mentions physiques sur mon ancienne petite amie…Quand on insulte quelqu’un resté en France parce qu’il n’est pas devenu ultra-libéral thatchériste comme soi en s’exilant à Londres, c’est que l’on a un problème d’identité grave…C’est Intox2007 qui a révelé le nom !

60. Le 17 février 2008,
VinZ

@Laurent : désolé… Mais bon, je vois pas trop quoi dire sur les propos de ce personnage. Quoi répondre à la haine ? J’ai déjà eu plusieurs fois affaire à lui (il m’a traité d’agent de la gestapo, de négrophobe, de “néo-SS” en illustrant ça par une croix gammée, il m’a attaqué sur le physique, enfin, que des trucs recherchés, quoi), et j’ai choisi à chaque fois de traiter ça par le mépris. Parce que lui répondre serait accorder de l’importance à ces propos orduriers.

61. Le 17 février 2008,
ALLAIN JULES C@MMUNICATION

Laurent, Versac et les autres,

Je reconnais que je suis allé loin avec Versac. Est-ce que je retire ce que j’ai dit ? OUI, mille fois oui. En revanche, lorsqu’il m’accuse d’antisémitisme, je trouve ça abject aussi car, je ne le suis pas. En vérité, si Versac regarde bien mes posts chez lui avant qu’il ne tente de me descendre, ils sont dithyrambiques. Je ne le déteste pas, loin s’en faut. Sur la libido, je précise que “c’est pour rigoler”. Autant pour moi donc. Je ne suis pas le diable.

J’ai dit l’autre jour au Café des blogs que la liberté d’expression est mon dada et par conséquent, je donne la parole à tout le monde.

On tombe sur la sempiternelle histoire de Dieudonné. A-t-il oui ou non le droit de s’exprimer ? Pour moi c’est oui. Le défendre dans cette logique est probablement de l’antisémitisme pour certains. Il n’en est rien…

Sur ce, clôturons le débat et, encore une fois, j’ai tendance à répondre violemment lorsque je suis attaqué à tort. Désolé !

Bonne soirée !

62. Le 17 février 2008,
Eric

Quelqu’un a usurpé l’identité d’Allain jules. Non? C’est bien lui?

63. Le 17 février 2008,
michel v

“Est-ce que je retire ce que j’ai dit ? OUI, mille fois oui.”

Mille fois, et pas une seule de ces fois ne concerne le retrait de l’article incriminé, ni de celui d’aujourd’hui qui titre “le tort d’être noir et juif” que je cite : “Il y a un meeting de l’UMP quelque part dans la blogosphère. Ils veulent tous ma peau, tout particulièrement un nigaud qui passe son temps à vouloir me détruire.”

Double discours ?

64. Le 17 février 2008,
tardif

Ce matin à 9h30, ce post datant du 4 février était toujours en ligne. II avait été lu par 174 personnes. Quelqu’un avait-il jugé utile de cliquer sur le lien proposé sur lepost.fr “alerter” ? Je l’ai fait dès ma lecture (mon attention éveillée par Embruns ;-) et lepost.fr a accusé réception (probablement automatique) de ma demande de retrait de ce post, au motif qu’il était diffamatoire à mes yeux, à 9h33. Le billet en question a ensuite été rapidement retiré, même un dimanche ! Quelqu’un avait-il alerté les modérateurs auparavant ?

65. Le 17 février 2008,
Laurent Gloaguen

Non, après vérification d’IPs, personne n’a usurpé l’identité d’Allain Jules.

66. Le 17 février 2008,
ALLAIN JULES C@MMUNICATION

Bon, on fait la PAIX.

Je retire les textes. Le lynchage va-t-il s’arrêter ? Je l’espère. Il est 22h16. Il passe à la trappe à 22h18 chiche.

67. Le 17 février 2008,
Dagrouik

@Laurent: idem chez moi “kikoolol” , “v” et “versac” viennent de la même adresse IP. Ce n’est donc pas un faux, à moins qu’un 3v|L & M4|iCI0uZ H4x0r ne soit rentré dans sa machine sous Vista.

68. Le 17 février 2008,
tardif

@ M. allain jules

Vous vous dites journaliste, ce qui est votre droit, puisque cette appellation est libre dans ce pays (seule la qualification de “journaliste professionnel” est encadrée par la loi). Il existe toutefois une “Charte des devoirs professionnels des journalistes français”, datant de 1918, qui stipule qu’un “journaliste digne de ce nom (…) tient la calomnie, les accusations sans preuves, l’altération des documents, la déformation des faits, le mensonge pour les plus graves fautes professionnelles”.

Croyez-vous sincèrement que votre texte publié sur lepost.fr répond à cette exigence ? Si vous n’y voyez pas de problème, je vous fais une explication de texte sur demande (notamment au sujets des “accusation sans preuve” et “calomnie”, je ne parle même pas des infractions pénales de “diffamation” et “injure”)… Dans ces conditions, pensez-vous toujours être “un journaliste digne de ce nom” ? Si oui, sur quelle déontologie vous appuyez vous?

69. Le 17 février 2008,
versac

Dagrouik : tu penses sérieusement que si j’avais voulu commenter de manière anonyme, j’aurais mis l’adresse de mon blog et mon mail ?

70. Le 17 février 2008,
Dagrouik

@Versac: j’ai suffisement de logs archivés pour faire une recherche sur @IP en cas de commentaire douteux :o)

71. Le 17 février 2008,
versac

Précisions :

Il semble que ce monsieur ait retiré le billet principal où il déversait des torrents d’injures. Restent néanmoins deux autres billets sur son blog, ainsi que sur d’autres blogs qu’il tient sous d’autres pseudonymes. La paix, dit-il. Rions de cette amende à peu de frais.

72. Le 17 février 2008,
Benoît Raphaël

Je ne suis pas responsable de la modération, mais comme je suis cité , voici quelques éléments de réponse et surtout une bonne question à se poser quant aux motivations réelles de ce billet:

1- Il est clair que ce post aurait dû être modéré. Et bien plus tôt. Je n’ai pas d’excuse à donner.Sur le Post.fr,l’effort de modération est plus important que sur la plupart des plateformes.

Tous les posts sont passés en revue, ainsi que tous les commentaires, par des modérateurs internes pilotant une équipe gérée par une société privée. Il y a également un bouton d’alerte présent sur tous les posts qui permet aux internautes d’alerter la modération ET la rédaction sur un abus.

(C’est apparemment ce qu’a fait “tardif” qui, dans les commentaires, explique qu’il a alerté la modération et que le post a été aussitôt retiré)

Enfin, et pour être complet sur notre politique, un certain nombre de codes permettent d’afficher clairement la couleur: un post repris en Une ou “repéré par la rédaction” a été relu, corrigé et vérifié par une équipe de journalistes. Dans Googles NEws, seuls sont publiés des articles vérifiés par la rédaction.

Comme partout il y a des failles, des erreurs. Il y a eu manifestement une faille.

2- L’autre question qui se pose, c’est: pourquoi Laurent Gloaguen s’intéresse-t-il à la modération sur le Post.fr, plus qu’à celle des blogs de 20minutes, par exemple, ou de tout autre média?

Pouquoi a-t-il écrit trois billets à charge contre le Post.fr en moins d’un mois?

Il aurait été bon qu’il précise dans ses posts ce qu’il m’a dit par mail. C’est à dire la raison pour laquelle il a écrit ce post…

Au lieu de débattre sans fin, autant dire la vérité toute simple (Laurent, vous m’arrêtez si j’ai faux):

Le 28 janvier, Laurent Gloaguen a publié sur son blog un billet dans lequel il expliquait pourquoi: “La Shoah est la plus grande oeuvre de l’humanité. Dommage qu’elle fut si imparfaite”.

Embruns fait partie des blogs les plus influents sur la toile. Le Post en a donc parlé (quand l’article a été publié, le post d’Embruns était toujours en ligne). Un journaliste a d’ailleurs joint Laurent par téléphone. L’interview a été publiée.

Dans la journée, Laurent Gloaguen a retiré son post en s’excusant, nous l’avons également signalé.

Les liens :

J’ai ensuite reçu ce mail de Laurent qu’il m’a fait parvenir via un ami commun (je ne cite qu’un extrait):

[Extrait de correspondance privée.]

Je comprends l’embarras et la souffrance de Laurent. J’ai même interrogé plusieurs de ses connaissances à ce sujet, avant de lui répondre.

Cependant (et c’est ce que je lui ai répondu) il me paraissait, a priori, difficile de supprimer un article qui ne comportait pas d’inexactitude sur les faits.

J’ai ajouté que j’étais prêt à en discuter avec lui au téléphone. Je lui ai donné mon numéro de portable.

Il ne m’a jamais appelé. Je lui ai proposé de l’appeler, il a refusé.

Je lui ai également dit qu’il pouvait m’envoyer un droit de réponse que nous aurions publié dans le corps même de l’article.

Je vous laisse juge de son dernier mail:

[Extrait de correspondance privée.]

Que faire?

Laurent, Le Post est une belle expérience, très loin de ce que vous croyez en brassant ces vieux clichés.

Je vous invite à venir en discuter.

73. Le 17 février 2008,
Laurent Gloaguen

Et bien, ce fil de commentaires va donc devenir un lavage de linge sale généralisé…

Raphaël, j’apprécie votre intervention, moins votre inititative de révéler des extraits de notre conversation privée.

Vous me poussez donc a révéler le droit de réponse que j’avais finalement mis de côté :

Droit de réponse.

Ce qui suit est mon droit de réponse, au sens de l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse et du IV de l’article 6 de la loi pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN) du 21 juin 2004, adressé à Madame Dao Nguyen, en sa qualité de directrice de publication.

  • Il ne me semble pas dans la mission de LePost.fr, organe d’information généraliste, filiale du Monde interactif, de traquer et relayer le moindre faux pas ou maladresse d’un blogueur “en direct live”, sans recul et sans prendre soin de contacter l’auteur au préalable.

  • Mon texte est resté en ligne seulement quelques heures et a été immédiatement remplacé, de mon propre gré, par des explications qui figurent à cette URL : http://embruns.net/logbook/2008/01/28.html

  • Le gros titre de cet article, constitué d’une citation hors contexte et vite reniée par son auteur, me paraît un peu racoleur.

  • Cet article démontre une méconnaissance du fonctionnement des blogues et du Web en général. Il n’y a eu ni tollé sur le Net, ni dans la blogosphère (comme corrigé après coup par vous) au moment de la publication de cet article. Les “morceaux choisis” sensés étayer cette affirmation sont en fait des commentaires repris dans la discussion de mon propre blogue, ce n’est pas précisé et c’est dommage. La plupart des billets (peu nombreux) parlant de ce sujet sont postérieurs à la publication de cet article (qui a contribué à leur production, pour preuve, ils le citent). Aucun média n’a repris cette non-information sans contexte et vos amendements à cet article semblent attester de sa faiblesse.

  • Il est coutume d’attendre d’un journaliste équité et impartialité. Or, j’ai le sentiment que ce texte a été écrit comme un réquisitoire à charge. J’en veux pour exemple, la sélection de commentaires issus de mon blogue. Trois étaient parmi les plus sévères à mon égard, et celui de mon conseiller juridique et ami était susceptible de m’embarrasser. Assemblés, ils ne me paraissent pas être un reflet sincère de la discussion qui avait alors lieu sur mon blogue. Une information complète aurait voulu aussi de ne pas tronquer la citation de M. Sylvain Attal qui souhaitait me voir mort.

  • L’article reproduit un passage de l’encyclopédie Wikipedia (ma “biographie”) sans en citer l’origine, en le tenant pour sien, ce qui n’est pas compatible avec la licence d’utilisation de Wikipedia. S’approprier les textes des autres relève à mes yeux d’une forme de malhonnêteté, à moins qu’il ne s’agisse que d’une maladresse, peu excusable pour un professionnel.

  • Je considère comme médiocre cet article inutile autour d’un non-évènement, acte malavisé qui a eu pour fonction de souffler inutilement sur les braises d’un sujet délicat et sensible.

  • L’image représentant mon site est publiée sans mon consentement. Merci de la supprimer.

À Paris, le 12 février 2007, Laurent Gloaguen. http://embruns.net/

Donc, vous parait-il, Raphaël, que votre article soit aussi irréprochable que cela ?

74. Le 17 février 2008,
Laurent Gloaguen

Cela dit, vous avez raison sur le fond, je ne me serais jamais autant intéressé à LePost.fr si vous n’étiez pas venu me chercher et vous étiez placé dans mon champ d’intérêt qui ressemble parfois à une ligne de mire.

Mais, j’ai déjà été désagréable avec votre projet bien avant ça, dès votre naissance, allez voir chez Joël Ronez, ça date de septembre 2007.

75. Le 17 février 2008,
alphoenix

Suffit-il de retirer un article pour que tout ce qu’on y ait dit s’envole ? Je pense qu’il faudrait ne pas aller forcément trop vite, et ensuite retirer des billets (les caches google, les captures d’écran, et autres permettent de toute façon de le garder en mémoire…). Pourquoi ne pas tourner sept fois sa souris autour du bouton valider avant de poster ?

76. Le 17 février 2008,
Benoît Raphaël

Je ne suis pas contre débattre de l’intérêt de relayer (ou pas) sur un média d’info votre malheureux billet sur la Shoah. Et de sa suppression aujourd’hui.

Mais il était important (et sain?) de rappeler la raison pour laquelle vous écrivez depuis quelques jours cette série de billets à charge contre le Post. Non?

77. Le 17 février 2008,
Laurent Gloaguen

@Benoît : Je tiens aussi à préciser que le “Je lui ai proposé de l’appeler, il a refusé” est faux. Je ne vous ai pas appelé, certes, mais à moins d’avoir loupé un courriel, je n’ai pas souvenir de cette proposition et ma messagerie téléphonique est vierge de tout message.

De plus, vous n’aviez pas besoin de chercher mon numéro de téléphone, puisque votre journaliste l’avait déjà trouvé, “gentiment” transmis par Guy Birenbaum.

78. Le 17 février 2008,
Laurent Gloaguen

@Benoît : comme je l’ai écrit en #74, vous avez raison sur le fond de mon intérêt soudain pour LePost, “je ne me serais jamais autant intéressé à LePost.fr si vous n’étiez pas venu me chercher et vous étiez placé dans mon champ d’intérêt qui ressemble parfois à une ligne de mire.”

79. Le 18 février 2008,
VinZ

@Benoît (on s’était croisés à un “Greblog café” quand tu t’apprêtais à lancer “Quel candidat”) : Le coup de l’article de la rédaction du Post sur Embruns, ça m’avait déçu. Je sais que le Post est jeune, qu’il doit trouver ses marques, mais quand même… Quel intérêt ? Y a pas des choses plus importantes à raconter que les divaguations d’un blogueur (certainement inconnu de plus de 99% des lecteurs du Post) ? Y avait pas moyen de poser un minimum de contexte, pour éviter que les commentateurs le croient antisémite ? L’info à toute vitesse, ça donne de temps en temps des conneries à toute vitesse…

80. Le 18 février 2008,
versac

@ Benoit Raphaël : heu, il doit y avoir pas mal de failles et d’erreurs, dans la modération du Post, non ?

Allez : Parano invérifiable et allégation de mail à Carla B..

Bref, lepost.fr, c’est un peu la faille généralisée, non ?

Etant directement concerné, je peux vous dire que ce n’est pas particulièrement agréable que de trouver autant d contenus poubelle sur votre site. J’ai beaucoup de mal à croire à votre politique de modération. La visibilité et l’audience du projet, comme sa promesse de réinvention du media laisseraient supposer un peu moins de laisser-aller…

Quant au fait de publier sur un blog de la correspondance privée tronquée, je doute que cela ne réponde entièrement aux problèmes évoqués dans l’article (qui sont, et je puis en témoigner, en ayant été la victime) réels.

Il mse semble qu’un parallélisme des formes concernant le billet malencontreux de Laurent sur la shoah me semblait effectivement s’imposer. Son explication était, il me semble, claire, et son statut illusoire et illégitimement conféré (par qui ?) de “blogueur influent” ne saurait justifier un tel article.

81. Le 18 février 2008,
Laurent Gloaguen

Sinon, pour le “Tous les posts sont passés en revue, ainsi que tous les commentaires, par des modérateurs internes”… Virez-les :-)

82. Le 18 février 2008,
versac

@Benoit Raphaël. J’ajoute une chose, et ce, sans acrimonie aucune.

“Je n’ai pas d’excuse à donner.”

Vous pourriez, malgré tout, présenter les vôtres. Enfin.

83. Le 18 février 2008,
Benoît Raphaël

@ Versac: Je le fais volontiers.

Mais, enfin, aviez vous alerté la modération sur ce post? (lequel a été lu 174 fois)

Dès qu’elle a été alertée, l’équipe a retiré le post incriminé.

84. Le 18 février 2008,
Laurent Gloaguen

Alain Julles, Raphaël, c’est la fête aux excuses chez moi ce soir…

85. Le 18 février 2008,
Laurent Gloaguen

En tout cas, grâce à Le Post, j’ai appris aujourd’hui que David Beckham a une énorme bite.

Donc, je vous laisse, je vais me branler en imaginant la queue de David dans mon cul et faire un bon dodo. À +.

86. Le 18 février 2008,
Vinvin

Tout cela arrive beaucoup moins en video… les gens n’osent pas. Le texte est la panoplie des laches. L’image supporte moins le mensonge. Je dis ca je dis rien. ;-)

87. Le 18 février 2008,
mry

…bon, je suis content d’avoir inspiré cette note à Embruns qui a permis de laver l’honneur de Versac des immondices plus dignes d’une grosse colère que d’un réel fond. Versac devrait être content du résultat aussi. Enfin, j’espère. Je ne suis que bouffon qui inspire ou non…

88. Le 18 février 2008,
versac

Oh merci, emery, zorro des blogues. Merci infiniment, tu est trop bon. Pourrais-tu à présent apposer les mains sur mon humble crâne, pour, au delà de mon honneur, que tu as enfin lavé, me laver également de mes turpitudes et mes égarements ?

89. Le 18 février 2008,
xave

Sinon, Laurent, “censé”/”sensé”, tu as toujours du mal, non ?

90. Le 18 février 2008,
samantdi

@ Vinvin : Tout cela arrive beaucoup moins en video… les gens n’osent pas. Le texte est la panoplie des laches. L’image supporte moins le mensonge.

Tu vas rire, mais j’avais entendu dire que certains prenaient plaisir à filmer la vieille qui se fait agresser, le gamin qui se fait défoncer la tête, la fille qui se fait violer… Que du beau, du bon et du courageux.

Mais ce ne sont peut-être des légendes urbaines, le plaisir de parler pour ne rien dire est en effet assez répandu.

91. Le 18 février 2008,
Pierre-Selim

Allain Jules ne peut pas être un journaliste crédible, sinon il aurait employé “au temps pour moi” et non la graphie “autant pour moi” :D

92. Le 18 février 2008,
mry

Versac… pour tes turpitudes et tes égarements, je connais deux-trois psy en grosse bite / ego. Au choix. Dis moi…

93. Le 18 février 2008,
Laurent Gloaguen

@Mry : tu as mon mail…

94. Le 18 février 2008,
tardif

L’expression de “billet à charge” utilisée par Benoît Raphaël au sujet des propos d’Embruns sur le post.fr me pose un problème, car elle semble le dispenser de répondre aux questions posées sur le projet (auquel pour ma part, je voudrais laisser sa chance :

  • la publication des “meta keywords”: racolage ou pas racolage ? info de bonne ou de mauvaise qualité ? Et là, on ne juge pas sur pièce, on s’interroge sur les intentions qui transparaissent dans ce choix pour le moins étonnant de mots-clé…

  • le défaut de modération : il aura fallu attendre 2 semaines pour que le billet diffamatoire envers Versac soit retiré, sur dénonciation (la mienne en l’occurrence, semble-t-il). J’ai bien du mal à croire dans ces conditions que tous les billets soient relus au moment de leur publication. Sinon, comment expliquer que ce billet-là ait échappé au contrôle durant 2 semaines. Il y a quelques chose qui ne va pas tout à la fois dans la réponse de Benoît Raphaël et dans la politique de modération de son site. Au passage, la modération ne devrait-elle pas être une prérogative des journalistes, plutôt que d’être sous-traitée à une entreprise extérieure? La modération n’est-elle pas un élément essentiel de la politique éditoriale ? Comment le post.fr peut-il ainsi la déléguer ?

  • les relations entre lepost.fr et le journal Le Monde, et sa mise en cause par Jean-Michel Dumay, président de la Société des rédacteurs du Monde:

“Ce n’est pas mon univers, je m’interroge.”

Toutes ces questions au sujet du post.fr, soulevées ou reprises par Embruns sont pertinentes. Ce n’est pas une “charge”, il y a de vrai morceaux d’arguments là-dedans. Des réponses seraient bienvenues.

95. Le 19 février 2008,
Vanch’

Allain truc communi@tion : tant qu’j’ai pas vu (en image oeuf corse)le gros truc noir vibrant dans tes fesses pour te faire pardonner (la prostate), désolé pour moi c’est innacceptable de traiter Versac de pédé, de negromachin, d’antisèmite, d’antichat et accessoirement d’user sa bite ailleurs que dans le trou prévu à cet effet (Versac tout de même ! merde ! un type que même Raffarin lit !). Par consèquent à pwal et au travail !

Blah ? Touitter !

Net is porn

As-tu le sentiment qu’Internet is just for porn ?

– À mon sens, l’explosion d’Internet est essentiellement liée au porno oui. Bon il y’a aujourd’hui de plus en plus de sites “utiles” qui justifient le succès du concept, mais à la base, je crois que ça a beaucoup joué. Du porno gratuit, des rencontres faciles, ça ne pouvait que marcher ! J’ai encore aujourd’hui beaucoup de mal à croire les types qui disent qu’ils ne vont JAMAIS sur des sites pornos, ou ne draguent pas en ligne. Je pense que c’est juste impossible.

[Blog de La Fraise : Pingoo interrogé par Maïa Mazaurette.]

J’ajouterai que le monde du cul sur le Net a souvent été en avance dans l’adoption des nouvelles technologies.

1. Le 17 février 2008,
Manu

En chanson maintenant : The Internet is For Porn

2. Le 17 février 2008,
Dagrouik

Tout à fait : le Minitel a démarré avec les 3615 de cul, le VHS avec la location de films X, la télé-payante avec C+ et son film à regarder derrière une passoire.

En 1995, je gérais un service d’accès au Net via modem qui faisaient criririeiieiiiieeeeeuuu avant de se connecter. Le soir, 30 à 40% des abonnés étaient déjà dans les alt.binaries de cul à télécharger péniblement des JPEG. Et ils revenaient régulièrement… C’était bien avant le haut-débit et l’ADSL donc…

Question: le Web 2.0 est il déjà contaminé par le monde du cul ?

3. Le 17 février 2008,
Nicolas

@Dagrouik, eroshare, redtube, porntube, et j’en passe. La réponse est oui sans doute possible.

4. Le 17 février 2008,
Dagrouik

y’a aussi x-tube :o)

5. Le 17 février 2008,
Michel D.

il est vrai que l’industrie de la pornographie a été innovante sur la Toile en faisant sienne des technologies qui venaient à peine d’être commercialisées. Toutefois, depuis que les internautes se sont appropriés les outils de production et de diffusion, la «game» n’est plus la même. À lire, cet excellent article sur les difficultés rencontrées par l’industrie de la pornographie qui n’est pas sans rappeler ce que vivent aujourd’hui les industries culturelles.

Obscene Losses Portfolio.com

http://tinyurl.com/368yfq

6. Le 17 février 2008,
Bob

C’est ici qu’on échange ses bonnes adresses de porn ? Alors moi je conseille forum.**.org ;)

7. Le 17 février 2008,
Gilles

J’avais lu quelque part que les sites X avaient permis de développer la “technologie” de paiement sécurisé par carte bancaire. Joindre l’utile à l’agréable mais je ne sais pas si c’est vrai…

8. Le 18 février 2008,
Olivier

Cela me rapelle un post du blog de l’agence interactive Québecoise provokat, dont voici un extrait :

“Les nouvelles technologies ont souvent été essayées en premier par les jeunes hommes. Ceux-ci consomment aussi, proportionnellement, plus de porno. Les technologies qui ont facilité le divertissement adulte ont donc atteint le seuil de la rentabilité plus rapidement.

Beta a été tué par VHS pour cette raison : les producteurs de films porno avaient besoin de faire beaucoup de copies rapidement et Sony refusait de permettre la création d’une machine de copie massive en format Beta. La technologie Blu Ray risque de mourir pour la même raison.”

La suite du post se trouve ici : http://tinyurl.com/2jtxqf

9. Le 18 février 2008,
Xavier

Il m’a toujours semblé évident que les progrès technologies ont toujours été intimement liés à deux activités : la pornographie et la guerre.

Vous croyez sincèrement que Guntenberg a facilité l’impression parce qu’il s’est dit : “ooh, ce que veulent les gens aujourd’hui, c’est des Bibles moins chères et mieux diffusées, la grammaire latine de Donat, des lettres d’indulgence pour l’Église…”. si c’est le cas, ça explique bien sa faillite, mais je n’ai pas à aller loin dans sa page Wikipedia pour trouver ceci : “Pour élargir leur clientèle et dépasser le petit cercle des bourgeois cultivés et des universitaires, Fust et Schoeffer orientent rapidement leur production vers des éditions de moindre ampleur mais plus facile à vendre.” Les premiers documents imprimés largement diffusés étaient certainement des images cochonnes.

Bon, ensuite, la télévision. J’ai personnellement été étonné, en visite le Musée de l’Erotisme à Paris, de voir des films du début du XXe siècle avec vêtements et moustache d’époque, pratiquer en vidéo les mêmes activités que l’on peut voir aujourd’hui sur Canal+ - l’épilation en moins (ou en plus, c’est selon). Assurément, le cinéma a surtout servi à diffuser largement des films cochons, pas montrer le train entrant en gare de La Ciotat ou la sortie de l’usine Lumière…

Continuons dans la diffusion : j’ai dans l’idée que ce n’est pas la guerre des studios qui a fait choir le format Betamax (pourtant de meilleur qualité, à ce qu’on m’a dit), au profit du format VHS. Non, simplement, ça coutait moins cher de produire des VHS en masse que des cassettes Betamax - sans compte que je crois que Sony, créateur du format Betamax, n’avait pas trop prévu de pouvoir copier facilement ses cassettes. Accessoirement, cela revenait aussi moins au consommateur

M’est avis que la guerre actuelle entre Blu-Ray et HD DVD se fera aussi au profit de la pornographie - bien que j’ai lu que les films pornos filmés en HD rendait la chose trop clinique, qu’on voyait trop le mauvais maquillage, bref que c’était moins glop le “flou artistique” d’un enregistrement numérique classique…

La photographie ! Ici encore, ce n’est surement pas pour avoir plus vite la photo de mamie (ou pour en faire plus souvent, voire plusieurs à la suite, voire en couleur, voire avec de meilleurs détails) qu’on a financé les améliorations du technologies photos - sans parler des clichés Polaroïd échangés sous le manteau. Je crois avoir croisé un article démontrant l’influence qu’a eu l’arrivée de Playboy et de ses photos sur papier glaciers sur toute l’industrie du traitement photographique.

Et donc les réseaux Minitel d’abord, et Internet ensuite. Personne ne gobera qu’on a ressenti le besoin d’avoir une meilleure vitesse de téléchargement juste pour récupérer des documents importants ou des fonds d’écran. Et l’arrivée d’Internet sur les téléphones portables et les consoles de jeux répond surement à une demande autre que celle qui est promue.

Bref, je pense qu’il est inutile de recenser toutes les méthodes de fixation/diffusion de l’information, et de démontrer qu’on peut aisément remplacer “information” par “pornographie”.

Je veux par contre expliquer mon argument du début : la guerre comme vecteur d’améliorations technologiques (ce qui peut facilement être compris), voire sociales.

Technologiques : routes (la voie romaine sert à transporter les troupes plus vite), la radio et le téléphone (diffusion de messages), le train (transport de troupes), l’aviation (transport de bombes, espionnage), la marine (transport de troupe, véhicules sous-marin), l’aérospatiale (envoie de fusées à plusieurs milliers de kilomètres), maitrise de l’atome (faire péter toute une ville), Internet (décentralisation des centres de décision)… Tout n’a pas été créé par/pour la guerre, mais les besoins des temps de guerre ont certainement participé à leurs évolutions et améliorations.

Social (ça peut être tiré par les cheveux, voire trollesque, mais bon) : travail puis émancipation de la femme (pour aboutir au droit de vote et à la pilule) et des minorités (avec augmentation de l’immigration), droit à l’emploi pour tous, égalité des hommes… Bref, rien de bien solide mais je trouve intéressant d’imaginer que certains de ces progrés sociaux auraient sans doute pris beaucoup plus de temps sans les guerres passées…

Bref, je suis d’accord avec le monsieur.

10. Le 18 février 2008,
VinZ

Et c’est grâce au minitel rose que Xavier Niel a fait fortune et a pu lancer Free et sa fameuse freebox Et c’est grâce aux sites érotiques que la société de Jimmy Wales a pu plus tard lancer Wikipedia…

11. Le 18 février 2008,
Maxime

Xavier : On se rappelle que le format HD-DVD a été au début plus populaire que le Blu-Ray. Sony voulait au début limiter la diffusion de porno sur Blu-Ray, mais a fini par faire marche arrière, en se souvenant de l’échec de Bétamax face à VHS. Curieusement, quelques mois plus tard, le Blu-Ray est parvenu en tête des ventes (mais d’autres diront que c’est la faute au lecteur intégré dans la Playstation 3). Au point que Toshiba envisage même d’abandoner HD-DVD.

Cependant le porno n’a engendré aucun progrès. De toutes les technologies que tu as cité, aucune n’a été inventé pour des besoins érotiques. Mais le pornographe sait exploiter au mieux et souvent rapidemment les nouvelles technologies disponible, mais n’invente pas beaucoup. C’est aussi que le marché derrière est assez énorme. C’est comme les people, ça n’intéresse personne (quand on demande) mais tout le monde achète. Que celui qui n’a jamais été sur ce genre de sites me jete le premier blu-ray porno.

Blah ? Touitter !

Web réputation d’entreprenaute

Jacques Froissant signale que “web réputation” et “entreprenaute” sont des marques déposées.

P.S. Lire aussi chez Guillaume, “Protégeons notre Web Réputation d’Entreprenaute” et chez François de Rochebouët, attaqué pour son utilisation du mot “entreprenaute”, “Avoir le droit d’être un « entreprenaute » ?”.

1. Le 17 février 2008,
marie-hélène

Et humain, y en a pas un qu’a déposé la marque ?

2. Le 18 février 2008,
tehu

heu… Tatiana ?

3. Le 18 février 2008,
versac

Tehu : hahahahaha ! Je ris.

4. Le 18 février 2008,
Maxime
5. Le 18 février 2008,
samuel

La marque web réputation est déposée par la société… Hington Klarsey !(en tous cas cette dernière l’affirme sur son site). (cf la mini-enquête google que je viens de réaliser)

Blah ? Touitter !