“Miscellanées”

blogosphère

Tordre le cou…

Il me prend l’envie de tordre le cou à des formules vides de sens, qui deviennent des tartes à la crème indigestes dans les jugements portés sur le phénomène des blogues.

“Blogueur influent”

Cette expression me hérisse le poil. Que veut donc dire “blogueur influent” ?

Suis-je un “blogueur influent” ? Voyons ce qu’il en est mon influence… J’ai mené campagne contre les photos de chats sur les blogues. J’ai épuisé mes lecteurs à me battre contre le déclenchement de la guerre en Irak. J’ai défendu et fait de la propagande pour le logiciel Movable Type. J’étais viscéralement pour le “oui” au Traité européen. J’étais violemment contre l’investiture de Ségolène Royal par le parti socialiste. J’ai un temps eu de la bienveillance pour François Bayrou. Vous voyez bien là mon haut degré d’influence sur le cours des choses.

La seule “influence” que je peux admettre avoir, c’est celle de tout à chacun quand il recommande un produit, un service, ou encore un spectacle, à ses amis, quelque chose qu’il a aimé et dont il parle avec passion ; et certainement pas un produit placé par une agence de “buzz” donc vingt blogues parlent en même temps avec plus ou moins d’inspiration. J’ai peut-être contribué à l’achat de cinq Rude Boy, de quelques exemplaires de L’écrit Web de Joël Ronez et peut-être de deux dizaines de Flic de Bénédicte Desforges. Vous pouvez trouver que c’est déjà beaucoup, mais c’est juste à l’échelle de mon réseau social qui est probablement un peu plus vaste que la moyenne. Il s’agit juste là d’une manifestation de la confiance en mon jugement parmi des gens qui me sont proches.

Je ne crois pas qu’avoir un blogue souvent cité par d’autres, et/ou avec une fréquentation supérieure à la moyenne, confère une influence sur les autres. Ce n’est pas le blogueur qui est influent, c’est occasionnellement ses idées et sa passion… Et, c’est hélas, vraiment occasionnel.

J’aime beaucoup la confusion entre « influents » et « populaires ». Ce n’est pas parce que l’on est populaire que l’on est influent et vice versa. L’un n’empêche pas l’autre, mais l’un n’est pas toujours la conséquence de l’autre. [Karl.]

Vous pouvez alimenter le débat, pousser les gens à se poser certaines questions, mais comme dans toute discussion, vous aurez énormément de difficultés à faire changer d’opinion quelqu’un. L’influence que l’on peut réellement avoir est une leçon de modestie. Vous me voyez tenter de convertir Koztoujours à l’agnosticisme et au socialisme ?

Si j’expose une idée stupide, quel que soit mon degré de visibilité, je ne convaincrai personne avec. Pire encore, j’ai des commentateurs peu tendres et volontiers ironiques qui démonteront vite fait mon argument. Si je faisais la publicité d’une machine à laver ou d’une cafetière, je serais la risée de mes lecteurs et ce ne serait que bien mérité.

Bref, je démens être un “blogueur influent” et je ne sais même pas si cela existe. Je sais qu’il y a des blogueurs influençables (comprenez qui se laissent acheter), mais je ne connais pas de “blogueur influent”.

Relais d’information, initiateur de débat, oui, “blogueur influent”, non. Mes lecteurs ont tout leur libre arbitre.

“Barons du blogue”

Rendons à César… C’est Christophe Ginisty le créateur de cette formule en 2005, un article que j’avais à l’époque sévèrement tancé dans “Ginisty le moraliste”.

Depuis, elle a évolué sensiblement sous la plume des gens qui l’emploient. Elle serait évocatrice d’un genre de “coalition de blogueurs” qui s’entraideraient pour garder leur place. Elle est souvent accolée à l’épithète “autoproclamé ” (qui est également de Ginisty), ce qui est un peu contradictoire. Mais cette formule ne fait que tenter de donner un semblant d’existence à ce qui n’est que totale fiction. Les “barons du blogue” n’existent pas. Il n’y a pas de franc-maçonnerie des blogueurs, il n’y a jamais eu. Si tel eût été le cas, j’eusse été au courant.

Il y a certes des blogueurs plus en vue, mais uniquement dans certaines sphères, et cela, ça va, ça vient… Rien n’est scellé dans le béton. Qui se souvient de Pierre Carion, parmi tant d’autres gloires passées ? Il y a ceux qui cessent, ceux qui changent de registre, ceux qui ne connaissent qu’un quart d’heure de célébrité et retournent dans l’ombre… Ajoutons que la popularité n’est pas une fin en soi, et peut amener dans son cortège bien des désagréments (j’en ai parfois fait l’expérience).

Baron du blogue ne veut rien dire. L’aristocratie, c’est fini depuis longtemps. (Et si l’on m’en donnait le choix, je préférerais au moins être marquis).

Bon, après ça, il me restera à m’attaquer au “blogueur néo-journaliste”, pour reprendre l’expression de Versac, et à la déontologie du blogueur (un truc qui fait rire la blogosphère depuis 2003).

Post-scriptum, 19 février : “Trafic d’influences”.

Post-scriptum, 20 février : “Femme sous influences”.

1. Le 15 février 2008,
Dominique

Est-ce que Paris Hilton n’est pas influente pour le comportement des jeunes filles ?

2. Le 15 février 2008,
gonzague

Dominique lirait donc le blog de Paris Hilton… ;-)

3. Le 15 février 2008,
Deeder

Tiens, ça fait du bien de lire un tel article. Je me tue à répéter depuis des lustres que les blogueurs influents n’existent pas, ou du moins pas dans le sens employé communément. L’influence est tour à tour considéré comme un terme vendeur ou comme un qualificatif pour blogueurs en mal d’égo qui cherchent à se vendre. Enfin, je trouve quelqu’un qui partage mes dires et conclusions et qui les exprime comme toujours d’une manière fort claire. Sur ce, après la lecture de cet article, je peux enfin souffler et reposer en paix, merci Laurent. ;-)

4. Le 15 février 2008,
Matoo

J’espère tout de même avoir contribué à la réhabilitation des narvals et des mitochondries !!!! :-)

5. Le 15 février 2008,
Mox Folder

Ben oui t’es influent dans ta sphère d’influence, plus la sphère d’influence est grande et plus on est influent.

Je pense que par “influent” il faut comprendre le nombre de personne que l’on peut potentiellement toucher… Mais bon de toutes façons il est clair que c’est un terme qui n’intéresse que ceux qui veulent monétiser le phénomène d’une manière ou d’une autre (agences, bloggueurs et autres parasites en tout genre).

6. Le 15 février 2008,
Franck

…”Si je fais la publicité d’une machine à laver ou d’une cafetière, je serai la risée de mes lecteurs et ce ne serait que bien mérité.”

http://embruns.net/logbook/2007/11/21.html#005873

….

7. Le 15 février 2008,
koz

Mauvais exemple, Laurent. Je suis moi-même un homme d’une influence remarquable. Comment ose-tu seulement penser m’influencer, moi ?!

Et puis, figure-toi qu’en lisant, comme tu l’as certainement fait également, Le Guide des difficultés de la foi catholique, du Père Descouvemont, il m’est soudain apparu que, me croyant croyant, je ne serais peut-être en fin de compte qu’agnostique. Enfin, ce n’était qu’une lecture hasardeuse, je n’ai pas fini l’ouvrage.

8. Le 15 février 2008,
Bob

Influent dans le sens où tes écrits atteignent de nombreuses personnes. Qui connaissait le Rudeboy avant que tu n’en causes. Il suffit que tu parles d’un sujet pour qu’il touche en une journée quelques milliers de personnes. C’est pas le skyblogue de Jean Kévin qui va en faire autant. Donc bien sûr tu ne modifies sans doute pas l’opinion de tes lecteurs, mais tu peux les amener à s’intéresser à un sujet dont ils n’ont jamais entendu parler avant, ou présenter une personne dont tu trouves les écrits intéressants. C’est ça ta vraie influence, une sorte d’énorme agrégateur humain.

9. Le 15 février 2008,
Aranno

Koz > Bon, agnosticisme c’est fait! Il ne reste plus qu’à te convertir au socialisme, ahem… Blague à part, cette lecture m’a l’air fort intéressante, l’athée que je suis se laisserait bien tenter.

Laurent > Totalement hors-sujet : c’est normal cette redirection embruns.fr vers groupama.fr ?

10. Le 15 février 2008,
Bob

Ah au fait tu as oublié de tordre le cou à « Blogosphère » en passant ;)

11. Le 15 février 2008,
GreG

Je suis d’accord pour préférer le terme “populaire” à celui d’influent.

Pour ce qui est des barons de la blogosphère, il y a bien les ténors du barreau, les papes de l’industrie, les éléphants de la politique, et même les dieux du stade. Il faut le prendre comme une forme de reconnaissance parce que moi-même je suis bien placé pour dire qu’il n’est pas donné à tout le monde de tenir un blog durant des années et d’avoir au moins 5000 visites par jour.

12. Le 15 février 2008,
Jujupiter

Je ne suis pas un blogueur influent et pourtant, je soutiens Hillary Clinton et elle perd!

J’etais aussi pour le “oui”, pro-Bayrou, je suis toujours anti-Sego.

13. Le 15 février 2008,
Laurent Gloaguen

(H.S. @Aranno : merci de l’info.)

14. Le 15 février 2008,
versac

+1.

Next : “les blogueurs” (comme généralité), “la blogosphère”, “les influenceurs” (comme statut générique), “les blogs comme concurrents annoncés des journalistes”, “l’éthique sur les blogs”…

Bref, toujours la même chose. Au moins, ça occupe. Et c’est un peu vain. Mais que veux-tu, ils font du business avec ce genre de conneries.

-

J’ai une histoire drôle. Une agence avait vendu une belle action d’influence auprès d’influenceurs du web (quelques blogueurs qui aiment boire du champagne) à un client sous le charme d’être enfin dans le 2.0. Journée truc, cadeau, resto, champagne, sourires et mains dans le dos. Beau fric claqué. Dont une bonne partie d’honoraires de pipoïsation de ce qui n’était qu’un .

Deux mois plus tard : crise. Consommateurs mécontents. Découverte que les blogueurs en question ne servent à rien, et que tout se passe sur un vulgaire forum. Quoi ? Unforum ? OMG ! Et c’est toto42 et youplaboum27 qui sont les leaders du truc ? Quoi ? On m’aurait menti ? Ces barons du blog et blogs influents ne serviraient pas à grand chose ? Rhôoooo.

C’est à peu près ça qui se passe en permanence. Le modèle des relations-presse dans le domaine hi-tech ne sont heureusement pas extensibles à l’infini, et les blogocrevards (à étudier) ne sont pas légion. Il est facile de s’en détourner.

15. Le 15 février 2008,
koz

Aranno, je te le confirme. D’autant que l’auteur me semble faire preuve d’une réelle lucidité sur les objections les plus fondamentales à la foi, et ne les esquive pas. Bon, mais je dévie, et je n’aime pas qu’on le fasse chez moi.

16. Le 15 février 2008,
Briscard

A la suite d’Arrano, il y a aussi ça

17. Le 15 février 2008,
Laurent Gloaguen

Merci de bien vouloir cesser avec les hors-sujets dans tous les sens :-)

18. Le 15 février 2008,
Aranno

Koz > Ah oui mais chez Laurent, c’est pas pareil :-)
C’est sans doute là aussi un frein à ton influence, Laurent : tu voudrais nous vendre un aspirateur qu’on se retrouverait bien vite à causer religion, politique ou Rude Boy…

19. Le 15 février 2008,
Je est un autre

Qu’est-ce qui te gêne, Laurent ? les hors-sujets ou dans tous les sens ?

20. Le 15 février 2008,
versac

Je peux témoigner de ton absence totale d’influence : ta proposition d’opération “1€ pour acheter un rudeboy à versac” n’a pas marché du tout. j’ai eu une bière et un verre de vin blanc à la place (et, crois moi, ça ne remplit pas la même fonction).

21. Le 15 février 2008,
Laurent Gloaguen

@Versac : cette opération n’est pas de moi, mais de Celui. Rendons à César… (Je peux te prêter le mien si tu veux.)

22. Le 15 février 2008,
celui

Un César-blogueur, c’est mieux ou moins bien qu’un Baron autoproclamé influent ?

23. Le 15 février 2008,
Mr Peer

Dans les ventes générées, tu peux ajouter “Objectif Zéro-sale-son” (post en préparation) :]

24. Le 15 février 2008,
versac

Laurent : ah flute. Me suis fourvoyé. Tu penseras à le nettoyer, s’il te plait ?

25. Le 15 février 2008,
Laurent Gloaguen

@Versac : il est écrit sur la boîte que ça passe au lave-vaisselle et qu’on peut le faire bouillir… Bon, si nous revenions au sujet de ce billet ?

26. Le 15 février 2008,
celui

Laurent, tu as vu, pour 4999$, tu peux acheter embruns.com !

27. Le 15 février 2008,
Bob Marcel

En ce qui me concerne, je ne connais pas de de bloggueurs influents, mais des bloggueurs qui m’influencent : ce sont les blogs d’experts. ainsi Maître Eolas sur le droit et la justice, Embruns sur l’homosexualité et la lutte anti-chats, Le standblog pour le projet mozilla et le logiciel libre, etc. Ces blogs là m’influencent clairement sur mes opinions sur ces sujets.

28. Le 15 février 2008,
Laurent Gloaguen

@Bob : veux-tu dire que je vais te faire virer homosexuel ? (Je n’ai pourtant fait aucun prosélytisme particulier…)

29. Le 15 février 2008,
Bob Marcel

@Laurent : certainement pas. En revanche tu as très largement contribué à enlever les clichés que j’avais dans la tête sur les homosexuels.

30. Le 15 février 2008,
Laurent Gloaguen

Tu m’en vois fort content :-)

31. Le 15 février 2008,
AlSquire
j’ai eu une bière et un verre de vin blanc à la place (et, crois moi, ça ne remplit pas la même fonction).

“fonction” est le bon terme ?

32. Le 15 février 2008,
gonzague

“En revanche tu as très largement contribué à enlever les clichés que j’avais dans la tête sur les homosexuels”

tu vois Laurent que tu as de l’influence et en plus une bonne influence (je ne parle pas du rudeboy, non) :-)

33. Le 15 février 2008,
Jordane
34. Le 15 février 2008,
Mussipont

Mais si; Laurent vous êtes influent : c’est sur votre conseil que j’ai acheté, et lu, le livre de Bénédicte Desforges. Je vous en remercie à double titre, d’une part parce que c’est un excellent livre, et d’autre part parce que si je n’avais pas acheté ce livre, j’aurais probablement investi mes 5,20€ dans des actions SocGen…

35. Le 15 février 2008,
Vanch’

“En revanche tu as très largement contribué à enlever les clichés que j’avais dans la tête sur les homosexuels.” T’ain ! c’est triste.

36. Le 15 février 2008,
xave

Vanch’> Non, c’est bien, ça aurait pu être dans l’autre sens. Moi, j’avais une bonne opinion des pédés avant de connaître Laurent.

37. Le 16 février 2008,
Vanch’

toi j’te cause pas. J’aime pas les pd inféodés au grand capital…

38. Le 16 février 2008,
eustazio

Ça marche alors de s’autoproclamer ? Si j’avais su, mince. En même temps on s’y habitue à ses 3 lecteurs quotidiens :D

Oui donc euh je suis un baron de la blogosphère, tout ça.

39. Le 16 février 2008,
Brad-Pitt Deuchfalh

Quand je pense aux mecs de LePost qui devaient se dire “wahou trop cool on a un article chez Embruns, LE blogueur influent, et on va rester 3 mois sur sa page d’accueil, minimum, ça va nous faire une sacrée pub” et PAF, seulement un jour plus tard l’article n’est déjà plus qu’un souvenir… Laurent, tu manies l’influence avec une perfidie exemplaire…

40. Le 16 février 2008,
eustazio

Brad> Quelle perfidie, en effet que son ire est donc délectable. N’oublie pas de rajouter un petit zguègue ou une phrase mal découpée de temps en temps quand tu commentes sinon ça va finir par se voir. Ah ces adolescents…

41. Le 16 février 2008,
Laurent Gloaguen

@Brad-Pitt Deuchfalh : “Laurent, tu manies l’influence avec une perfidie exemplaire”. Je vais prendre cela pour un hommage.

42. Le 16 février 2008,
Brad-Pitt Deuchfalh

Laurent > tu fais bien.

43. Le 16 février 2008,
mry

c’est le sujet à la mode, un forumer m’a interpellé sur le sujet. La suite lundi et mercredi sur mon blog ou l’influence comme sédimentation ou l’hypocrisie du blogueur influent pour paraître comme les autres blogueurs… j’hésite.

44. Le 17 février 2008,
Kamizole

Vous avez très certainement raison en ce qui concerne LePost… j’y ai atterri quelques fois à la suite de recherches sur Wikio et ce que j’y ai “senti” plutôt que lu, parce que c’est le genre de site qui n’est pas franchement explicite sur ses partis pris idéologiques et intellectuels, tout est trop noyé (comme d’ailleurs, “les Ogres” qu’il faut lire à fond pour comprendre qu’ils sont violamment antisémites… c’est le site de Dieudonné mais même ça n’est pas annoncé !). Je ne sais si LePost est lié au Monde. En tout cas au site de blog du Monde.fr. Quant à savoir l’influence des blogs, cela fait partie des mythes… Je n’avais pas encore de blog au moment où nous protestions contre la guerre en Irak non plus qu’au moment du référendum (mais j’avais opté pour le non… or donc, ce n’est pas du tout moi qui ai fait pencher la balance !) et quant à Ségolène Royal, si vous avez manqué d’influence chez les militants socialistes, moi ce fut le fiasco inverse lors de l’élection… Il vaut mieux prendre le parti d’en rire et éviter de se gonfler la tête et les chevilles… Un peu plus ou un peu moins de visites ? Et que l’on ne nous dise pas que nous serions concurrents des journalistes. Comment pourrions-nous réagir à l’actualité sans être suffisamment informés ? J’avoue prendre beaucoup de plaisir à écrire. C’est autant un exercice de style. Et si j’ai aussi un certain nombre de visites, c’est un peu la cerise sur le gâteau mais très éphémère. Et comme le dit Boileau “cent fois sur le métier”.

45. Le 17 février 2008,
garfieldd

“Relais d’information, initiateur de débat, oui, “blogueur influent” non.”

Relayer une information, prendre la peine de la faire émerger de la masse, en débattre et porter l’éclairage sur elle, c’est - surtout quand il y a infléchissement du cours des choses - la marque tangible du statut de blogueur influent… Non ?

46. Le 17 février 2008,
Laurent Gloaguen

@garfieldd : j’imagine que tu penses à une certaine “affaire garfieldd” en écrivant ça… non ? ;-) J’étais loin d’être seul à l’époque et le sujet mobilisait de lui-même (par son caractère inique et sa relation à l’acte de bloguer).

Cela dit tu pointes la faiblesse de mon argument.

47. Le 17 février 2008,
Pascale

Je confirme Laurent : tu n’es pas un blogueur influent !

La preuve : depuis le temps que je te lis, j’aime toujours les chats et je n’utiliserai jamais le RudeBoy (mais certes n’ayant pas de prostate, je ne peux pas comprendre) ;-)

48. Le 18 février 2008,
Denis

Ce sont les publicitaires qui doivent bien se marrer en lisant certains blogs se comparant la quéquette à coup de « je suis influenceurs » car c’est quand même peanut par rapport à une campagne de pub télé ou presse (au niveau impact). Mais comme cela ne coûte pas cher aux annonceurs on laisse les bloggeurs se vendre pour un simple échantillons. Dans le genre je vous raconte ma vie après un courte page de publicité, cela est pathétique. Et le pire c’est que c’est toujours un sujet qui déclenche les passions chez les bloggueurs.

49. Le 18 février 2008,
François

La plupart de ceux qui utilisent l’expression « blogueurs influents » qui moi aussi m’exaspère ne savent pas définir l’influence. Proposition de définition : l’influence, c’est la capacité à modifier les représentations / opinions / comportements d’un public.

Ca suppose deux choses : un public influençable (je suis influent si ce public me reconnaît une expertise supérieure à la sienne) et un périmètre d’influence bien défini (on ne peut reconnaître à un individu donné qu’un nombre limité de champs d’expertise, 3 ou 4 maximum).

Etre influent, c’est aussi beaucoup une affaire de circonstances, c’est savoir dire ce qu’un public a besoin d’entendre à un moment donné. Pourquoi pas des blogueurs influents… mais seulement sur un sujet donné, auprès d’un public donné, à un moment donné. Ce qui rétrécit déjà beaucoup la notion d’influence.

L’influence n’est pas un truc qui se décrète, c’est au contraire quelque chose que l’on constate souvent a posteriori : untel a été influent sur tel sujet. Ca arrive rarement. C’est - par exemple - peut-être un peu le cas de Jaï sur le cas de la Société Générale. Blogueur « inconnu » en dehors de son milieu avant l’affaire, il a été remarqué par un public (un peu) plus large par ses éclairages qui tendent à crédibiliser le discours officiel de la banque. Jaï a peut-être été un peu influent à un moment donné sur un cas donné et auprès d’un public donné (dont des journalistes).

Enfin l’influence c’est plutôt celle des médias auprès des blogueurs, ne serait-ce que parce qu’ils font largement l’agenda. Le fait que les « grands » médias se mettent à commenter ce qui se dit dans la blogosphère peut conférer une influence à certains, mais cela confirme la média-dépendance d’Internet.

50. Le 19 février 2008,
raph

(j’ai un peu envie de dire, ça fait 2 ans que je le dis)(si seulement j’étais influent, le monde saurait depuis belle lurette que ça veut rien dire, influent)

51. Le 19 février 2008,
Thibault

garfieldd > Oui je suis d’accord. La finalité même du blog est celle de la diffusion d’information et/ou de la diffusion d’opinions.

A partir du moment où un blog participe à une prise de position médiatique - de manière assez importante -, il joue un rôle d’influenceur.

52. Le 19 février 2008,
Christelle

Embruns: avec autant de lecteurs vous ne pouvez nier avoir une influence si vous décriez ou encensez telle ou telle personne ou propositions ? Depuis peu dans le monde de la blogosphère, je constate que la lecture de nos articles entraine inévitablement des réactions plus ou moins positives, de ce fait les bloggeurs ont une influence sur l’opinion.

53. Le 19 février 2008,
gasper

hum… j’ai cru un instant que cette note était écrite au second degré, et puis non… il s’agit bien d’un cri du coeur dans sa plus simple expression.

Ne m’appelez plus jamais Influent !!! J’influence que dalle ! la preuve je n’ai pas réussi à changer le cours du referendum ou celui de la présidentielle… voyez comme je suis petit, comme je ne suis rien…

à lire les commentaires, cette leçon de modestie a apparemment convaincu… preuve d’une certaine influence (toute relative bien sur) et d’une réelle ascendance sur vos pairs.

pas si mal finalement.

54. Le 19 février 2008,
Célina

J’aime bien la distinction entre influent et populaire. Mais la frontière, comme sur les les médias plus tradis, (oui on peut considérer un blog comme un média non?) est floue car quid de l’influence du monde VS 20 minutes L’un est lu par une audience “éclairée”, si je peux me permettre l’expression, et dans un sens “leaders d’opinion” (oui le raccourci est vite fait entre cadres sup Bobo et leaders d’opinion)et l’autre est lu par la masse, c’est à dire un peu tout le monde. Tout est question de quantité et qualité de lectorat. Et celles ci sont intrinsèquement liées à la qualité de la plume et de la ligne éditoriale. L’influence est super dure à mesurer mais concrètement je pense que l’on peut dire que ton soutien temporaire à Bayrou a eu un impact. La population internaute le soutenait à 40% VS la population francaise offline … Mis bout à bout, tous les blogs qui l’ont soutenu ont eu de l’influence sur les lecteurs de blogs. Donc tu es influent! (ou populaire c’est toi qui vois)

55. Le 19 février 2008,
Stanislas

C’est finalement Vinvin qui en parle le mieux :

“Prisonnier de nos images, jouant de nos amitiés, nous gesticulons pour exister et ne pas disparaître dans ce flot d’expression qui nous submerge de tous côtés. http://cdelasteyrie.typepad.com/sidiese/2006/12/blogueursuccs.html”

56. Le 19 février 2008,
Laurent Gloaguen

Heu, non, pas vraiment, je ne gesticule pas pour exister, enfin, je ne crois pas.

57. Le 20 février 2008,
L’Hérétique

Pas du tout convaincu par l’argumentaire. Il y a les explications, et il y a les faits. Les faits ont ceux-ci de fâcheux que l’on ne peut pas leur tordre le cou. Et quand on examine de près les réseaux de liens et de citations, on ne manque pas de constater que ce ne sont pas des réseaux différents, comme vous tentez de le faire croire qui coexistent les uns à côté des autres, et parfois qui inter-agissent, mais bien des sphères d’influence hiérarchisées, à quelques notables exceptions. En tout cas, ces questions agitent quelques acteurs de la blogosphère, ces derniers temps : http://cratyle.net/2008/02/19/quest-ce-quun-blogueur-influent/ http://heresie.hautetfort.com/archive/2008/02/18/que-pese-la-blgopshere.html http://www.versac.net/2008/02/blog-influ.html

58. Le 20 février 2008,
bénédicte

C’est étonnant que personne n’ait encore évoqué l’excellente méthode de Brad-Pitt Deuchfalh : “comment devenir un blogueur influent” :D

http://keiser.over-blog.com/5-categorie-10050688.html

59. Le 21 février 2008,
Seb

C’est drolement en vogue ce débat en ce moment ! Sur ce point je crois que Versac ne se trompe pas trop, ce qui compte c’est autant la pluralité et la complémentarité de plusieurs blogs dans son propre cheminement intellectuel que la puissance d’un tel ou d’un autre ? non ?

60. Le 21 février 2008,
chroniques blondes

Cher Laurent marin, je dirais plutôt que tu es un blogueur “pollen” - comme ces fines molécules qui s’épivardent au vent du web pour parfois féconder ailleurs, au gré des affinités et des occasions.

Est-ce de l’influence? Je ne sais pas. Mais c’est fertile et c’est tout ce qui compte.

61. Le 21 février 2008,
kudasai

En parlant de trafic d’influence … ben moi j’aimerais bien en avoir un peu plus … du trafic sur mon blog ! :-) http://20six.fr/kudasai/

62. Le 23 février 2008,
Artémis

Blog intéressant aussi…Quand l’influence est bonne, pourquoi s’en plaindre ?

63. Le 25 février 2008,
Stéphanie

“Loic Le Meur blog [FR]: Je voterai pour Nicolas Sarkozy.” T’as défendu un vainqueur aussi, t’as plus envie de t’en vanter ? :)

64. Le 25 février 2008,
fred2baro

J’ai lu ton article, embruns, la baronnie et l’influence est le résultat d’une certaine ancienneté. En cela, les blogs influents ont un certain nombres de reflexe qui font d’eux les gardiens d’une certaines éthique. pas d’une moral d’une éthique avec les liens, avec la fréquence des billets, de la variété des sujets traités. Cet ensemble fait de ces blogs des repères. être cités par ces blogs influence le trafic et drainent du monde vers d’autre blogs. Ils sont donc influents en termes de traffic. Sont-ils influents en terme de marketing ? Tu semble donner la réponse. En tout cas une chose est certaine ils participent au buzz et contribue au lancement du buzz compte-tenu du trafic. Cela s’additionne à la première partie de mon message. Globalement c’est comme un carrefour ancien et bien entretenu, il y aura logiquement beaucoup de passage, du coup on y mettrait bien un mac do et un revendeur de bagnoles… parce qu’il y a des bonnes chances qu’ils y est adéquation entre la demande et l’offre.. bon zut je vais le dire: en fait le billet ne règle pas la question .. loin de là.. cela ne m’empêche d’apprécier Laurent.

65. Le 27 février 2008,
tonvoisin_depalier@

le concept de blogueur influent est assez simple à comprendre : ) contre souvent meme l’avis ou le souhait des “blogueurs influents” ce que tu exprimes fort justement, c’est imposé quelque part discretement et fort subtilement une maitrise des flux informationnels en conditionnant les surfs des utilsateurs sur des sources identifiées : ) c’est ideal pour les gouvernances! amicalement TD http://www.vivreavecdescons.com

66. Le 27 février 2008,
Docteur Peuplu

«vous aurez énormément de difficultés à faire changer d’opinion quelqu’un.»

Si ce quelqu’un a une opinion. S’il est indécis, je pense que son entourage, les blogs, les journalistes, etc. peuvent influencer ses décisions.

Les blogueurs influents ça existe. Après, l’étiquette, c’est autre chose. Et il faut effectivement faire la différence avec la popularité.

«influencer v. <[e˜]flyãsé> : 1. Agir sur. 2. Orienter.»

Quand on donne son opinion et que cette opinion est argumentée, ça influence forcèment. Ça veut pas dire qu’on fait adhérer les gens à nos opinions, mais ça les influences dans leur réflexion, même si ça ne marche pas.

C’est plus un rapport de confiance, basé aussi sur l’argumentation.

Ceux qui donnent leur opinion sont-ils influents ?

67. Le 16 mars 2008,
FdM

Je confirme, tu n’es pas influent car je n’ai pas acheté de rude boy. Je crois que la démonstration est maintenant faite !

68. Le 3 août 2008,
Jul

Ahah, je ne connaissais pas vraiment le terme “Barons du blogue”, mais là je comprends mieux. Hallucinant :)

Blah ?