Journal de bord

miaou

Chats emmurés

Chat momifié

La tradition d’emmurer un chat vivant, si possible noir, lors de la construction d’un bâtiment, était très vivace du Moyen-Âge jusqu’à la Renaissance. Cela devait éloigner le Malin et porter chance (mais certainement pas au minou choisi). De ce que j’en sais, cette coutume aurait été depuis abandonnée.

Ce chat là a été trouvé vers 1862, au début des travaux de restauration du château de Saint-Germain-en-Laye dirigés par l’architecte Eugène Millet. […]

Vergue : “Le chat momifié de Saint-Germain”.

Mademoiselle Fifi

Mademoiselle Fifi

Mademoiselle Fifi, chatte aviatrice, en tenue de grand deuil, 1er janvier 1911.

This is serious shit

Je vous ai déjà averti sur le sujet, les chats vous rendent con.

Cette récente présentation de Kevin Slavin au Eyeo Festival revient sur le problème :

Chats morts

Euthanasie de chats

In the time it takes for you to read this statement, 15 pets will have entered into life in an animal shelter somewhere in the United States. Ninety percent of these animals are not spayed or neutered. Approximately half will be euthanized.

In North Carolina alone, the state in which I live, every year over 250,000 dogs and cats have to be euthanized because there is no place to put them. That is almost 700 animals every day, which I find shocking and heartbreaking.

Although heroic efforts are made daily by animal control officers, shelter employees, veterinarians, and volunteers, they are faced with a Sisyphean task. We are simply breeding more animals than we have homes for.

This series explores the impact of this epidemic, focusing on what remains when there are no regulations on breeding, spaying or neutering.

Mary Shannon Johnstone.

Cat lobby

La parallèle entre les défenseurs des chats et ceux des armes à feu me paraît tout à fait intéressant.

The Atlantic : “The End of Cats: An Interview With the New Zealand Economist Calling to Eliminate All Kitties.”

Je pense qu’il faudrait éliminer les chats errants et imposer des amendes aux propriétaires qui laissent leurs chats en liberté.

Pouvoir poser des pièges dans son jardin et de livrer les chats capturés à un centre d’euthanasie me semble aussi souhaitable. Surtout pour les salopards qui confondent mon jardin avec une gigantesque litière publique.

(Je propose également de taxer la publication de photos de chats sur Internet afin de financer la création ainsi que l’accessibilité au haut-débit pour tous.)

#CatsToGo

Soyez écolo, tuez votre chat.

Trop longue infographie, mais la cause est bonne, éliminer les chats

Cats to go: “That little ball of fluff you own is a natural born killer.”

Le nombre de propriétaires irresponsables, coupables de cruauté envers les animaux, est stupéfiant.

À moins d’être en laisse, ou étroitement surveillé, un chat ne doit jamais sortir dehors.

Comment gagner en bourse ?

Confiez une somme de £5000 à une équipe de financiers aguerris et la même somme à un chat, en l’occurrence nommé Orlando.

La mission : bâtir un portefeuille performant d’actions du FTSE.

Qui gagne à la fin ? Le chat bien sûr.

Orlando remporte ainsi le Observer Portfolio Challenge :

[…] Each team invested a notional £5,000 in five companies from the FTSE All-Share index at the start of the year. After every three months, they could exchange any stocks, replacing them with others from the index.

By the end of September the professionals had generated £497 of profit compared with £292 managed by Orlando. But an unexpected turnaround in the final quarter has resulted in the cat’s portfolio increasing by an average of 4.2% to end the year at £5,542.60, compared with the professionals’ £5,176.60.

While the professionals used their decades of investment knowledge and traditional stock-picking methods, the cat selected stocks by throwing his favourite toy mouse on a grid of numbers allocated to different companies.

The challenge raised the question of whether the professionals, with their decades of knowledge, could outperform novice students of finance – or whether a random selection of stocks chosen by Orlando could perform just as well as experienced investors.

The result indicates that the “random walk hypothesis”, popularised in economist Burton Malkiel’s book A Random Walk Down Wall Street, is perhaps truer than we thought. Burkiel’s book explores the idea that share prices move completely at random, making stock markets entirely unpredictable. […]

The Observer, Mark King: “Investments: Orlando is the cat’s whiskers of stock picking.”

Zoomed Cat

28-105-cat-zoom-2013.

I used my cat to demonstrate the effect of focal length and zoom (29mm to 105mm).

Yep. This was all “oh wow this is perfect I need to catch this right now”, and my camera happened to be f1.8 in the wide angle picture, with focus on her nose.

I could probably have afforded to close it up to at least get her ears into focus, which probably would have made for a better picture, but I figured twiddling with knobs and buttons would disturb the delicate equilibrium and cause her to get up and walk off.

Popocuffs

Le Sphynx

The Dowager Countess of Grantham

The Dowager Countess of Grantham.

[Kim Parkhurst. Toadbriar.]

Scratching lesson one

Les débuts de DJ hip hop sont parfois difficiles.

Nap Time

Misao et Fukumaru - みさおとふくまる

Misao et Fukumaru

[Photos Miyoko Ihara.]

The Telegraph: “Photo series of the bond between a grandmother and her odd-eyed white cat.”

Misao et Fukumaru

Lancer de chats

C’est la vidéo d’une performance de l’artiste, dans laquelle on voit plusieurs personnes en train de lancer des chats en l’air, dont certains retombent lourdement sur les marches de l’Hôtel de ville, qui a suscité la polémique, rapportent vendredi des médias belges.

Jan Fabre s’est excusé publiquement. « Je regrette vivement que ces chats soient mal retombés. Je veux m’excuser auprès des amis des chats. Ce n’était pas mon intention de blesser ou faire mal aux chats. Les chats vont bien », a-t-il dit à la télévision publique néerlandophone VRT.

Mais il a aussi minimisé l’incident. « J’ai l’impression qu’on a voulu faire du sensationnalisme et que c’est exagéré », a-t-il dit dans une interview diffusée par la RTBF, l’équivalent francophone de la VRT.

La municipalité d’Anvers avait autorisé le tournage dans l’Hôtel de ville d’un film français consacré à la carrière de Jan Fabre, sans savoir que le lancer de chats serait au programme, explique la RTBF sur son site internet.

Elle rapporte que l’échevin (adjoint au maire) chargé du bien-être animal, Luc Bungeneers, a déposé plainte, de même que l’association de défense des animaux Gaïa.

L’affaire a pris un tour politique inattendu: c’est en effet la municipalité socialiste sortante qui a autorisé le tournage, et l’élu qui a porté plainte est membre du parti nationaliste flamand N-VA, vainqueur des élections communales d’octobre

Jan Fabre a été agressé physiquement à la suite de la diffusion de cette vidéo, et est sous protection policière. « J’ai dû courir pour sauver ma vie », a-t-il témoigné, disant dormir « depuis trois, quatre jours à des adresses différentes ».

AFP.

La Libre Belgique : “Jan Fabre agressé après son lancer de chats”.

Philippe Halsman : Dali Atomicus. 1948.

Moustache + minou + mohawk

= Purrfect combo.

Merci Jean.

Metal Cat

Le genre “metal” a perdu toute crédibilité à mes yeux. D’autres preuves accablantes.

Nous noterons également l’indifférence féline. Cats just don’t give a f*ck

Cat Bill Murray and Shaun Callaghan

[Photo © Keith E. Jacobson/Wicked Local Waltham.]

I Haz a Catnip in Mah Head

Tout ça pour vendre de la litière…

[Agence J. Walter Thompson, NYC.]

Pouvoir des chatons

Nittono H, Fukushima M, Yano A, Moriya H (2012)
The Power of Kawaii: Viewing Cute Images Promotes a Careful Behavior and Narrows Attentional Focus.
PLoS ONE 7(9): e46362. doi:10.1371/journal.pone.0046362

Cute kitten

[Photo Corrado Alisonno.]

Fluffy and furry

A guy and a cat

Grrr Meow!

Photo by Vladimir. Models: Vladimir (Bear) and Harun (Maine Coon).

A Nerd and a Cat

Max Odgen + cat

[Max Odgen and unidentified cat.]

JavaScript For Cats. Via Xave (qui d’autre…).

Pervers

chien-pervers-2012.jpg

(Si j’en crois YouTube, la pratique n’est pas exceptionnelle…)

[Source : Dog Shaming.]

Curiosity killed the cat

Curiosity killed the cat

Chat au micro-ondes

La Société Royale pour la Prévention de la Cruauté envers les Animaux a lancé une enquête sur le cas d’un garçon de huit ans qui aurait mis le chat de son voisin dans un four à micro-ondes.

Le propriétaire du chat a expliqué qu’il était à l’étage de sa maison de Rochester quand il a entendu qu’on utilisait son four à micro-ondes.

Le propriétaire est descendu et a découvert le fils du voisin, âgé de huit ans, qui regardait l’intérieur du four.

L’incident a été signalé à la SRPCA le samedi 11 août et les officiers enquêtent actuellement sur cette affaire.

Le chat a été amené à une association prodiguant des soins médicaux aux animaux, il récupère, mais il pourrait y avoir des dommages irréversibles à ses organes internes.

L’inspecteur de la SRPCA Ray Bailey a déclaré : “C’est un incident vraiment épouvantable, d’autant plus choquant du fait de l’implication présumée d’un si jeune enfant.”

Comme l’enfant est âgé de moins de dix ans, la SRPCA et la police ne peuvent le poursuivre.

[…] La SRPCA a dû engager des poursuites contre 82 mineurs au cours des trois dernières années, pour des infractions comme les meurtres d’un hérisson et d’un cochon d’Inde à coups de pieds, le vol d’un poulet de compagnie qui fut torturé et décapité.

KentNews, Chrissie Daniels : “Eight-year-old boy puts cat in microwave in Rochester.”

À huit ans, je ne sais pas si mettre un chat dans un micro-ondes tient de la cruauté ou de la curiosité scientifique.

Kitty Crack

Stone, le chat est stone

DIY Kitty Crack: ultra-potent catnip extract. 99% pure nepetalactone!

À la mi-août, il y a de la joie pour les matous.

Ceiling cat falls

(The University for Peace, Costa Rica.)

Killer Cams Project

Kitty Cams Project

The National Geographic & University of Georgia: “Kitty Cams Project”.

While only 30% of roaming house cats kill prey — two animals a week on average — they are still slaying more wildlife than previously believed, according to research from the University of Georgia.

Wildlife advocates say it is a frightening level of feline foul play. Based on a U.S. house-cat population of 74 million, “cat predation is one of the reasons why one in three American birds species are in decline,” says George Fenwick, president of American Bird Conservancy.

“The previous estimates were probably too conservative because they didn’t include the animals that cats ate or left behind,” University of Georgia researcher Kerrie Anne Loyd says.

The cats brought home just under a quarter of what they killed, ate 30% and left 49% to rot where they died.

The carnage cuts across species. Lizards, snakes and frogs made up 41% of the animals killed, Loyd and fellow researcher Sonia Hernandez found. Mammals such as chipmunks and voles were 25%, insects and worms 20% and birds 12%. The researchers will present their findings this week at an Ecological Society of America conference in Portland, Ore.

Seeking a window into the hidden lives of cats, the researchers recruited 60 owners in the Athens, Ga., area. Each owner put a small video camera mounted on a break-away collar on the cat in the morning and let the cat out, then removed the camera and downloaded the footage each night. Each cat’s activities were recorded for seven to 10 days. The cats usually spent four to six hours outside every day.

USA Today, Elizabeth Weise: “House cats kill more critters than thought”.

Please, keep your cute killer indoors!

2007, “Cat Cam”.
2009, “Soyez écolo, tuez votre chat”.

Le chat crevé

Faisant ma tournée d’inspection matinale du jardin, que ne découvré-je ?

Un gros matou roux derrière les rosiers, complétement étalé sur le dos, comme aplati sur le sol, les pattes écartées, la tête en arrière, les yeux clos, la gueule ouverte, tout à fait immobile. Des mouches vertes rôdent déjà autour. J’approche. Aucune réaction de l’animal qui semble mort. Je tente un pitoyable “Minou, minou ! Minou ?”… Rien.

Je dois me rendre à la fatale évidence : “Zut, un chat crevé !” J’ai déjà l’expérience du moineau, qui est venu se fracasser dans une fenêtre, ou de l’écureuil, qui s’est probablement loupé dans un arbre tout en travaillant sans filet, mais un chat qui vient mourir dans mes plates-bandes, c’est une grosse et pénible première…

Immédiatement, je trouve l’explication rationnelle : nous avons été réveillés vers deux heures du matin par un gros bruit de métal, comme si une plaque à pâtisserie était tombée dans la cuisine. Une ronde dans la maison ne nous avait pas permis de déterminer la cause de ce vacarme.

C’est à présent presque sûr : le chat a probablement chuté cette nuit du balcon à l’étage, ou pire, du toit, et il s’est écrasé sur le barbecue, d’où le bruit qui nous réveilla. Il a utilisé ses dernières forces pour se cacher dans mes rosiers et y attendre la mort. Quelle tristesse.

Déjà, les questions s’entrechoquent dans mon esprit : je ne sais même pas comment on se débarrasse d’un cadavre de chat à Montréal… Il faudrait trouver le propriétaire… mais le chat au poil long ne semble pas avoir de collier, et l’idée de manipuler cette dépouille en quête d’élément d’identification me répugne. En plus, il va faire chaud aujourd’hui, la décomposition sera rapide, ça va empester la charogne… Putain, con de chat, ne pouvais-tu pas aller dépenser ta dernière vie ailleurs que dans MON jardin ?

Légèrement bouleversé, je monte consulter le voisin à l’étage. Il sort sur le balcon offrant une vue panoramique sur mes rosiers chéris : “Ah, oui, l’a l’air bien mort.” Voilà une information qui ne m’est pas d’un grand secours, j’avais déjà fait cette observation. Je redescends et retourne voir le chat, agacé de cet événement qui va à coup sûr pourrir ma journée.

Et là, là. Le choc ! J’ai cru voir la bête bouger de façon infime. Oui, oui, il semble respirer, très, très faiblement. “Allo ? Minou ?”. Toujours rien. Je n’ose pas le toucher. Bordel, la situation devient vraiment angoissante : le chat n’est pas mort, il agonise ici depuis deux heures du matin ! Il faut vite agir !

Il faut absolument trouver le maître, qu’il assiste aux derniers instants de son cher animal (et qu’il récupère la charge du cadavre par la même occasion). Je me vois déjà sonner à toutes les portes du voisinage “Pardon de vous déranger, il ne vous manque pas un chat ?”. Je m’imagine annoncer alors la terrible nouvelle : “J’ai un chat en train de mourir dans mon jardin, c’est peut-être le vôtre.” Je vois le ou la propriétaire, agenouillé devant mes roses anglaises, pleurant à chaudes larmes auprès de son ami qui se meure. Tragique, forcément tragique.

Le soleil commence à taper, je rentre dans la maison me rafraîchir le visage et tenter de faire calmement le point sur la situation. Je retourne chez le voisin qui me suggère de lui donner un bon coup de jet d’eau pour vérifier son état. Comment peut-on être aussi cruel avec une pauvre bête qui va sans doute expirer son dernier souffle d’une minute à l’autre ? Accablé, je vais une dernière fois observer la scène du drame avant d’aller enquêter chez le voisinage.

Et là, là. Bis repetita. Le choc ! Le chat, le même chat, au même endroit, mais tout à fait vivant, ressuscité sur son postérieur, en train de se débarbouiller avec application. Le gros con me regarde un instant, puis continue sa toilette sans plus s’inquiéter de ma présence, tout à fait insouciant des inquiétudes qu’il a pu me causer.

Je suis entre soulagement et colère. Sa toilette terminée, il migre derrière les bambous, au frais de l’ombre de la fontaine, et se couche, s’apprêtant à continuer sa sieste, à poursuivre paisiblement sa vie de gros lard fainéant… tout à fait indifférent à mes regards noirs. Crisse de connard de chat !

Et dire que j’ai failli me ridiculiser auprès de tous les voisins à cause de cet ahuri qui, croyez-moi, sait parfaitement imiter le mort.

Enfin, l’horrible bête se décide à se diriger indolemment vers la porte du jardin que j’avais laissée ouverte, d’un pas des plus nonchalants. Et le voisin du dessus, regardant la scène, de dire “Tiens, il est au ralenti comme toi le matin quand t’es pas tout à fait réveillé”.

Argh ! C’en est trop, je me réfugie dans la quiétude de mon bureau et partage sur mon blogue le récit du jour où j’ai fait rire de moi à cause d’un putain de chat.

En parlant de minous cons, la méga-panne d’électricité à Dehli, c’était la faute d’un chat.

Miaou du jour

Nobody Beats The Drum: “Natural Thing.”

He loves his cat

Je ne sais pas ce qu’ils consomment dans la vallée de la Maurienne…

[Merci Joachim.]

Chtatique

peanuts-cats.

Comment rendre votre chat encore plus ridicule qu’à l’ordinaire.

Lolcat Ipsum

C’est effarant cette manie des développeurs web de mettre des chatons dans leurs maquettes en guise d’images de placement.

lolcal-ipsum-2012.

[Maquette Thibault Jouannic, titre par Karl.]

Cela doit cesser, je vous demande de vous arrêter.

Le choc de la chatte baisée

Maïa se souvient de ses premiers contacts avec la pornographie lorsqu’elle était enfant. Cela l’avait laissée indifférente, des trucs d’adultes. Le vrai traumatisme infantile, ce fut avec les chats.

J’ai été vraiment choquée en voyant des chats copuler, en revanche. J’avais trouvé ça dégueu. Sans doute parce que justement c’étaient des animaux, et que me projeter dans cette image-là du sexe était dégradant, avec la femelle en dessous qui regarde ailleurs…

Sexactu, Maïa Mazaurette : “My first porno”.

Bonus Embruns : Cat Porn sur une Fiat Uno. Un black dominateur. Un film amateur. Une bonne baise sur la terrasse au soleil couchant. Et un peu de romance interraciale

Sultan, chat irresponsable

Pause chat

“Henri 2, Paw de Deux”. Précédemment en 2007.

La chatte sur un routeur brûlant

L’histoire trouvée sur Reddit me fait trop rire.

router-cat-be-2012.

Un gars nommé Liam poste le message suivant sur le forum d’aide de son fournisseur internet Be, avec une photo illustrant son problème :

J’ai un problème avec mon routeur.

Le problème est que le routeur semble être très attirant pour ma chatte. Elle dort dessus presque toute la journée et cogne souvent dans l’antenne, et ça fiche en l’air mon réseau sans-fil.

Elle reste dans la position montrée ci-dessus pendant des heures, avec son front collé sur le dessus du routeur, un peu comme si elle s’interfaçait avec.

J’en ai marre que ma connexion Internet n’arrête pas de se couper à cause de ça. Il y a une solution ?

Je pensais que peut-être Be pourrait m’envoyer un routeur leurre, alors je pourrais cacher le vrai ailleurs. Je ne suis pas sûr qu’elle ferait la différence.

Réponse de l’ISP :

Je vous contacte à propos de votre message sur notre forum.

Ça fait des années que ce problème affecte nos clients. Comme vous pouvez le voir dans le fil de discussion, ce n’est pas seulement notre BeBox qui est sujet à des agressions félines. Nous y avons réfléchi des heures, mais malheureusement, nous n’avons pas été capables de trouver une solution viable.

Nous avons décidé de vous envoyer un routeur leurre comme vous le demandiez, mais nous avons besoin de preuves que le chat sur la photo est un vrai. Pourriez-vous, s’il vous plaît, nous envoyer plus d’adorables photos de l’agresseur ?

Liam envoie ses photos supplémentaires et reçoit un autre routeur avec ces conseils :

Pour la fonction leurre, une solution serait de brancher sur le secteur les deux routeurs, de voir lequel attire le plus l’agresseur félin et de brancher le câble de la ligne sur l’autre routeur.

Une autre solution serait d’empiler les deux routeurs de façon que ce soit le routeur supérieur qui supporte les agressions.

Visiblement, la chatte préfère toujours le routeur d’origine (le Thomsom BeBox à droite), même s’il n’est plus connecté à Internet, au nouveau routeur envoyé (le Technicolor à gauche) :

router-cat-be-2012-1.

router-cat-be-2012-2.

Nous trouverons dans cette histoire une preuve supplémentaire, si besoin était, que les chats sont des ennemis de l’Internet. Et que nous devons être habiles à déjouer leurs incessants complots.

Post-scriptum :

N’hésitant pas à pousser l’enquête, j’ai trouvé une autre sauvage agression de routeur (encore un pauvre Thomson sans défense).

router-cat-be-2012-3.

Le chat menace votre cerveau

cat-bio-hazard.jpg

Non seulement les chats ont empoisonné Internet, mais ils empoisonnent aussi votre cerveau et vous transforment en mou du bulbe. Quand ils ne vous poussent pas au suicide…

Vous avez peut-être déjà observé que bien des propriétaires de chats semblaient un peu “neu-neu”. En fait, ce ne sont pas les “neu-neus” qui aiment particulièrement les chats, ce sont les chats qui modifient le fonctionnement du cerveau de leur propriétaire grâce à un parasite.

Vous apprendrez également que les chats sont responsables de milliers de morts sur la route.

Pour ma part, je n’avais pas besoin d’études scientifiques pour savoir que les chats rendent con.

[…] The parasite, which is excreted by cats in their feces, is called Toxoplasma gondii (T. gondii or Toxo for short) and is the microbe that causes toxoplasmosis—the reason pregnant women are told to avoid cats’ litter boxes. Since the 1920s, doctors have recognized that a woman who becomes infected during pregnancy can transmit the disease to the fetus, in some cases resulting in severe brain damage or death. T. gondii is also a major threat to people with weakened immunity: in the early days of the AIDS epidemic, before good antiretroviral drugs were developed, it was to blame for the dementia that afflicted many patients at the disease’s end stage. Healthy children and adults, however, usually experience nothing worse than brief flu-like symptoms before quickly fighting off the protozoan, which thereafter lies dormant inside brain cells—or at least that’s the standard medical wisdom.

[…] The subjects who tested positive for the parasite had significantly delayed reaction times. Flegr was especially surprised to learn, though, that the protozoan appeared to cause many sex-specific changes in personality. Compared with uninfected men, males who had the parasite were more introverted, suspicious, oblivious to other people’s opinions of them, and inclined to disregard rules. Infected women, on the other hand, presented in exactly the opposite way: they were more outgoing, trusting, image-conscious, and rule-abiding than uninfected women.

The findings were so bizarre that Flegr initially assumed his data must be flawed. So he tested other groups—civilian and military populations. Again, the same results. Then, in search of more corroborating evidence, he brought subjects in for further observation and a battery of tests, in which they were rated by someone ignorant of their infection status. To assess whether participants valued the opinions of others, the rater judged how well dressed they appeared to be. As a measure of gregariousness, participants were asked about the number of friends they’d interacted with over the past two weeks. To test whether they were prone to being suspicious, they were asked, among other things, to drink an unidentified liquid.

The results meshed well with the questionnaire findings. Compared with uninfected people of the same sex, infected men were more likely to wear rumpled old clothes; infected women tended to be more meticulously attired, many showing up for the study in expensive, designer-brand clothing. Infected men tended to have fewer friends, while infected women tended to have more. And when it came to downing the mystery fluid, reports Flegr, “the infected males were much more hesitant than uninfected men. They wanted to know why they had to do it. Would it harm them?” In contrast, the infected women were the most trusting of all subjects. “They just did what they were told,” he says.

Why men and women reacted so differently to the parasite still mystified him. […]

When they merged the MRI results with the infection data, however, he went from being a doubter to being a believer. “I was amazed at how pronounced the effect was,” he says. “To me that suggests the parasite may trigger schizophrenia in genetically susceptible people. […]

Just as worrisome, says Torrey, the parasite may also increase the risk of suicide. In a 2011 study of 20 European countries, the national suicide rate among women increased in direct proportion to the prevalence of the latent Toxo infection in each nation’s female population. According to Teodor Postolache, a psychiatrist and the director of the Mood and Anxiety Program at the University of Maryland School of Medicine, a flurry of other studies, several conducted by his own team, offers further support of T. gondii’s link to higher rates of suicidal behavior.

The Atlantic, Kathleen McAuliffe: “How Your Cat Is Making You Crazy”.

Chats dangereux pour l’aviation civile

Flight 603 from Halifax to Toronto had been scheduled to leave at 5:40 a.m. before Ripples the cat escaped from its carrier and ran into the cockpit.

The crew scoured the plane as the cat’s owner called out to her pet.

Eventually they determined that the cat had “weaseled its way down into the wiring of the cockpit,” Spurway said.

The cat was found and returned safely, but the flight remained grounded until the cockpit wiring could be checked for damage.

“The maintenance folks had to take panels off… inside the cockpit in order to get at the cat,” Spurway said. Once Ripples was removed, they had to reassemble the cockpit and ensure that no damage had been done to the wiring or hardware.

In the end, though, “there was no real damage done.”

He said despite the delay and some rescheduling, most passengers took the excitement in good humour.

Toronto Star, Molly Hayes: “Cat in the cockpit grounds Toronto-bound airplane”.

P.S.

Un appareil d’Air Canada effectuant la liaison Halifax-Toronto a décollé avec plus de quatre heures de retard, mercredi matin, en raison d’un chat qui a échappé à son propriétaire à bord de la cabine et qui s’est réfugié dans la cabine de pilotage.

« Un passager est entré dans l’avion avec son chat qui était dans une cage. Pour des raisons inexpliquées, le chat s’est retrouvé en liberté, et il a fait son chemin jusque dans la cabine. Il a trouvé un orifice, et personne ne pouvait le récupérer », a expliqué Peter Spurway, vice-président à l’aéroport international de Halifax.

Des employés d’entretien d’Air Canada ont été appelés en renfort. Ils ont détaché des panneaux dans la cabine de pilotage, et le félin a ainsi pu être sorti de sa fâcheuse position trois heures après le départ prévu de l’appareil, a ajouté M. Spurway.

Les panneaux ont été replacés, et les passagers ont pu retourner dans l’avion.

Le vol, qui devait décoller à 5h40, est parti vers 10h.

Agence QMI.

Chat ne sert à rien

cat-during-emergencies.

Yasmine Surovec: “Cat versus Human”.

Pussyweight Boxing Cats

Chevrolet Motor Division, General Motors Sales Corporation, presents “The Leader News”. Produced by The Jam Handy Organization. 1937.

Ragoût de chat mortel

Un ragoût de chat empoisonné serait la cause de la mort soudaine d’un milliardaire dans le sud de la Chine, au Guangdong, le 23 décembre dernier. La police a arrêté un suspect, M. Huang Guang, un haut-fonctionnaire de la province. Cet homme a dîné au restaurant en compagnie du milliardaire de la sylviculture, M. Long Liyuan, et il est soupçonné d’avoir ajouté une plante toxique dans le ragoût de chat de ses convives.

M. Huang, fonctionnaire de l’agriculture, a accompagné le 23 décembre M. Long pour la visite d’une concession forestière. Puis, ils sont allés au restaurant pour partager la spécialité locale renommée, le ragoût de chat longuement mijoté. Un ami de M. Long était également présent.

Un communiqué de la police indique qu’il existait un différend entre les deux hommes, M. Huang, fonctionnaire corrompu, ayant probablement détourné des fonds de M. Long.

M. Huang est accusé d’avoir ajouté du Gelsemium elegans, une plante toxique qui provoque des arrêts cardiaques, au plat de chat mijoté.

Les médias locaux disent que M. Long, se sentant malade et nauséeux, a été transporté à l’hôpital où il est mort d’un arrêt cardiaque.

Cependant, l’ami de M. Long a survécu. Un journal local rapporte qu’il a juste goûté à ce plat d’ordinaire délicieux parce qu’il avait un goût inhabituellement amer, “ça n’avait pas le bon goût du ragoût de chat”.

La police avait d’abord arrêté le couple propriétaire du restaurant, soupçonné d’être à l’origine d’une intoxication alimentaire, avant d’approfondir l’enquête sous la pression de la famille du milliardaire défunt. Les propriétaires du restaurant rapportent qu’ils ont vu M. Huang traîner du côté de la cuisine, disant qu’il venait s’assurer si le chat était bien cuit.

Le Guandong est réputé pour la variété et l’inventivité de sa cuisine, et ses habitants aiment à dire qu’ils mangent “tout ce qui vole tant que ce n’est pas un avion, tout ce qui est à quatre pattes tant que ce n’est pas une table”.

Source : BBC.

Chatons pyromanes

Pet kittens are suspected of sparking a fire that burned down a young family’s home.

Fire investigators believe the cats, Jesse and Dora, may have walked across a touch-sensitive hob in the kitchen – turning it on.

The cats’ owners – Reina and Andrew Ainscough – were visiting relatives for New Year with their young twins when the blaze broke out.

The fire ripped through their home and a neighbouring property in Newton Road, Lowton, near Leigh, causing £250,000 of damage. The kittens died.

Manchester Evening News:Kittens blamed for starting fire which gutted owners’ home in Leigh”.

Curiosity killed the cats…

HTTP Status Cats

414-error.jpg

HTTP Status Cats.

Cats and sex toys

Silicone will hold up under a lot of abuse — but not infinite abuse. A small tear in a silicone toy will very quickly become a big tear, and then a bigger tear, and soon after that your silicone toy will become two silicone toys, neither of which is very usable. So keep it away from anything sharp that could tear or scratch it. (That includes the cats — it’s been reported that cats adore silicone sex toys and think they’re the best cat toy ever.) And don’t bend it too outrageously; silicone is pretty darned resilient, but not infinitely so.

Blowfish.com: “Caring for Silicone Toys”.

Un “caticide” efficace

Grâce à Rue89 et à Laurel, j’ai découvert un moyen simple et manifestement efficace de se débarrasser des chats.

Je ne savais pas que la perméthrine, un pesticide courant, tuait les chats, le “felicide” presque parfait. Je sais donc désormais quoi faire contre ces chats errants qui confondent mon jardin avec une litière géante et qui tuent sauvagement oiseaux et écureuils

Fulgator, je t’aime.

Actualité du jour

capitaine-tue-chat-2011.jpg

Photo Araignée au jardin. Via @MGZALLP.

Chat phosphorescent

chat-vert-2011.

LiveScience: “Glow-in-the-Dark Kittens Lend a Paw to AIDS Fight”.

Chat emballé

Merci Pascale !

Katzenklavier

Wikipedia : Cat organ.

Je vote pour une vraie reconstruction de cet instrument (tous les “baroqueux” devraient me soutenir…). Et pas une stupide parodie de reconstitution.

Minou

En classant des vieilles photos personnelles, je suis tombé sur une photo de chat !

2011-minou-nb.

Dédicace à Samantdi, la lady gaga des chats.

Citation du jour

Pour moi, un mec qui a un chat, même s’il a une bite de 25 cm, c’est comme si sa bite ne faisait plus que 20 cm.

Didier Lestrade : “Le pédé à chat”.

I paused my porn for this… Glad I did

Habiter chez son chat

Un chat reste un animal très particulier. Indépendant, n’obéissant qu’à un seul maître, il ne peut jamais être apprivoisé. On habite chez son chat. On devient dépendant de ses caprices et de ses envies. On est charmé en permanence, lorsqu’il saute sur vos genoux, vous donne des coups de tête en ronronnant, dépose ses petits coussinets sur votre joue. On reste exaspéré lorsqu’il transforme votre appartement en champ de bataille, vous griffe, vous mordille ou se venge d’une absence. Le félin ne peut qu’être le centre de votre attention, vivant sa vie en véritable pacha.

le blog de chondre : “Chat Roulette, téléchat, chabada, cha cha cha”.

J’ai toujours pensé que les propriétaires de chats avaient des dispositions masochistes pour accepter cette situation de soumission à l’égard d’un animal, par ailleurs peu réputé pour son intelligence.

Libérez Korkuc !

Cheektowaga man who skipped town after being arrested in August for marinating his own cat for a meal was returned to Buffalo late Thursday from Maryland, Buffalo police said.

Gary L. Korkuc, 52, was apprehended by Maryland authorities not long after he failed to show up Aug. 17 for a Buffalo City Court hearing in the cruelty case. The original charge has since been upgraded to a felony count of cruelty to animals, officials said.

His return was delayed because Korkuc decided to fight his extradition, law enforcement sources said Thursday.

Two Buffalo police officers left Wednesday for Maryland to pick up Korkuc, who is currently in custody in the Erie County Holding Center pending court action.

A resident of Williamstowne Court apartments in South Cheektowaga, Korkuc was arrested by Buffalo police at about 7:45 p.m. Aug. 8, after he had been stopped by Ferry-Fillmore Officers Jerry Guilian and John Poisson for running a stop sign, police said.

The officers, however, heard a cat in the trunk and found the 4-year-old cat in a cage — “marinating” in a concoction of crushed red peppers, chili pepper, salt and oil, police said.

Buffalo News: “Man accused of marinating cat is apprehended in Maryland”.

Ces atteintes à la liberté de cuisiner sont intolérables. Cela dit, il est nettement préférable de tuer le chat avant de le faire mariner (de plus, un chat mort ne miaule pas).

Solidarité avec Beppe Bigazzi

Beppe Bigazzi, un célèbre chef cuisinier italien, a été suspendu jusqu’à nouvel ordre de l’émission de télévision culinaire « La Prova del Cuoco », sur la RAI, pour avoir exprimé avec un peu trop de ferveur son goût pour la viande de chat, rapporte le site Sky News.

Au cours de l’une des émissions, qui passe le midi en Italie, le chef de 77 ans, avait même donné quelques indications pour préparer de la « viande de chat, blanche et tendre ». « Je peux vous assurer, c’est un délice, mais maintenant je vais recevoir beaucoup de lettres », avait malicieusement déclaré Beppe Bigazzi.

Bonne prédiction pour le chef qui a provoqué la fureur des associations italiennes de défense des animaux et de nombreux téléspectateurs alors que le pays fête ce mercredi la journée nationale du chat.

Parlant d’un « malentendu », Beppe Bigazzi s’est défendu en expliquant que, dans sa région, « la viande de chat était très populaire dans les années 1930 et 1940 ». Mais la sous-secrétaire italienne à la Santé, Francesca Martini, a jugé ces propos « honteux », rappelant au cuisinier qu’en Italie, « tuer et manger des chats est illégal depuis 1991 ».

20 Minutes : “Un célèbre cuisinier italien viré de la RAI pour avoir vanté les mérites de la viande de chat”.

Rappelons qu’en France, pays de la gastronomie, il n’est pas illégal de cuisiner le chat.

Précédemment : “Ragoût de chat”.

Artistes moscovites

Moscow Cat Theatre.

Актеры хвостатые.

2009-moscow-cats-theater.

Pause chaton

Miaou.

2009-surprised-kitty.

17 choses

j’apprends que j’ai un certain point commun avec Dwight David Eisenhower et Adolph Hitler…

2009-hitler-cat.

Soyez écolo, tuez votre chat

Then there are the other environmental impacts of pets. Every year, for example, the UK’s 7.7 million cats kill over 188 million wild animals (Mammal Review, vol 33, p 174). That works out at about 25 birds, mammals and frogs per cat. Similar figures have emerged from surveys in the US and Australia. There is also a knock-on effect because cats feasting on wildlife can leave wild predators such as hawks and weasels short of food.

Every year the UK’s 7.7 million cats kill over 188 million wild animals. That’s 25 per cat.

[…] Cat excrement is particularly toxic. In 2002, it emerged that sea otters along the Californian coast are dying from a brain disease caused by Toxoplasma gondii. The parasite, which is found in cat faeces, ends up in rivers and estuaries thanks to cat owners who flush their cat litter down the toilet or allow their cats to defecate outside. Dolphins and whales are also affected.

New Scientist: How green is your pet?

À bas le synthétique !

Guitar strings were originally made of cat gut.

(Dédicace spécial à M. Xave.)

Sinon, le chocolat, c’est bon.

50 choses tuées par l’Internet

Le Daily Telegraph recense 50 choses en voie de disparition, ou déjà complètement disparues, à cause de l’Internet : “50 things that are being killed by the internet”.

La plus savoureuse étant le mythe de l’intelligence féline.

Contre la surpopulation féline

Imaginez-vous un Web envahi par les chats ?

2009-surpopulation-feline.

What Font Are You?

What Font Are You?

You are Helvetica. You’re like an industry standard. Classic. Reliable. Okay, maybe boring.

What Font Are You?

[Via Mouche.]

Cat Art

Des chats errants couverts de graffitis aux couleurs vives ont trouvé refuge au Calgary Humane Society, un organisme de défense des animaux qui s’est dit en colère contre les artisans de ce geste considéré comme de la cruauté.

Au moins quatre chats peints de couleurs différentes avec des bombes aérosols ont été recueillis par l’organisme de Calgary au cours des derniers mois.

Selon la porte-parole du refuge, Lindsay Jones, l’un deux est arrivé couvert de rose, et un autre de rayures bleues et vertes. « Maple », quant à lui, semblait avoir été victime de mauvais traitements puisque le bout de son oreille était endommagé et qu’il saignait du nez.

Le pelage de certains de ces félins ayant servi de toile à des artistes inconnus a dû être rasé. Mais aucun d’entre eux ne semble avoir été affecté par la toxicité potentielle de la peinture.

La Presse Canadienne.

De la cruauté ? Laissez-moi rire. (Sans doute l’œuvre de lecteurs de “Why Paint Cats, The Ethics of Feline Aesthetics”.)

Peignez les chats ! (Ce qui n’est pas synonyme de peigner la chatte…)

(Merci Michel :-)

2009-chat-rose.

Bonne année du bœuf

Et pour fêter ce nouvel an, rien ne vaut du bon chat.

(Merci Dave, homme de goût.)

P.S.

In the markets of Guangdong, cats cowering in small cages are a common sight. At the Nanjin poultry market about forty stalls sell cats, which are divided according to size. The larger the cat, the higher the price. A cat weighing more than 3kg (7lbs) can fetch 70p a kilo, while smaller animals cost about 40p a kilo. A local newspaper quoted one trader as saying that he sold up to 300kg (660lb) of cat meat a day.

He said: “Today I’ve sold 200 cats. Tonight another 100 will arrive. No matter how many you need, I can satisfy demand.” Catching cats offers an alternative source of income for farmers in China’s poorer central provinces who sell them for up to 40p each.

One Guangzhou restaurant offers a braised cat meat dish for £3, but charges £12 for cat stewed with snake and chicken.

Times Online : “Chinese give cat food a whole new meaning”.

(Je préfère le Main Coon américain, il y a plus à bouffer.)

Bûcher de greffiers

Plus de 150 chats périssent dans un incendie. J’ai un alibi.

Environ 150 chats, deux chiens et une quarantaine de petits animaux ont péri mercredi dans un incendie qui a ravagé les locaux d’une organisation de protection des animaux à Oshawa, en Ontario.

Lorsqu’ils sont arrivés sur place, un peu après 2h30, les pompiers ont trouvé les locaux de la Humane Society of Durham Region en flammes. Cette organisation est affiliée à la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de l’Ontario. Des employés des services d’urgence sont entrés dans l’immeuble et ont été en mesure de sauver dix chiens, deux chats et un rat nommé Bernard. Les autres animaux sont morts après avoir inhalé la fumée de l’incendie, a indiqué la police de la région de Durham.

2008-chat-durham.

Esprit de Noël

Silent Night, Holy Night

2008-silent-night-cats.

Éthologie pratique

Votre chat prépare-t-il votre meurtre ? Un guide indispensable pour déceler les signes avant-coureurs.

2008-killer-cat.

[Via Éric Dupin.]

Sous surveillance

Sous surveillance.

PhotoFunia, via Le Roncier.

Hôtellerie spécialisée

Entre Nîmes et Montpellier, Le Jardin des Chats, 5 étoiles luxe.

À Montréal, l’hôtel Muzo. Ne ratez pas la Suite présidentielle.

2008-hotel-muzo.

Meow

“It’s not Simon’s Cat. It’s my cat.”

2008-its-my-cat.

Miaou

Miaou.

Ragoût de chat

Cooking a cat.

[…] C’est le cas de Stéphanie, une agricultrice jurassienne. Lorsqu’on l’appelle pour lui faire part de notre étonnement, « Vous mangez vraiment du chat ? » , elle répond tout simplement: « Oui, c’est vrai. Vous savez, c’est excellent. » Puis elle poursuit d’une voix chaleureuse. « C’est une viande très fine. Moi je dis toujours que ça ressemble au lapin, mais c’est bien moins filandreux. Evidemment, il ne faut pas prendre de trop vieux matous… »

Stéphanie donne ensuite sa recette pour apprêter au mieux la viande de chat, de préférence en ragoût. Le plat serait-il donc fréquemment au menu chez Stéphanie? « Ça dépendait vraiment du nombre de chats à la ferme, souligne Stéphanie. Mais, parfois, d’autres gens venaient aussi amener leurs chats à mon mari pour les tuer. »

Ce qui donne des sueurs froides à la présidente de l’association SOS Chats, Tomi Tomek, qui ne s’en remet pas. « Je suis dégoûtée. Elle en parle comme si c’était de la viande de vache ! Depuis que j’ai appris que des Romands mangeaient des chats, je fais des cauchemars, je vois ce ragoût qui cuit dans une marmite… On critique toujours la Chine, mais là, on peut balayer devant notre porte. Comment peut-on laisser faire ça ? »

Tomi Tomek réagit avec le cœur. Reste que Stéphanie est dans son bon droit. Selon la loi suisse, elle peut cuisiner du chat si cela reste pour une consommation personnelle.

Le Matin, Gaëlle Cajeux : “Le chat, c’est une viande très fine”.

La recette pour mitonner du matou. Selon l’agricultrice jurassienne, la meilleure façon d’apprêter du chat, c’est le ragoût.

Faire mariner. « Si on peut, après avoir tué le chat, il faut le mettre quelque temps au congélateur, conseille l’agricultrice. Et lorsqu’on veut le cuisiner, il suffit de le dégeler et de le laisser tremper une nuit dans du lait cru. » D’autres proposent de le faire mariner une dizaine de jours dans du vin rouge.

Faire revenir. « Comme pour un ragoût de lapin, on peut le faire revenir dans de l’oignon, de l’ail… »

Assaisonner. « En plus d’une sauce à rôti, on peut finalement ajouter des feuilles de laurier, des clous de girofle. »

Précédemment sur nos ondes ,”Chat rôti”.

(Merci Fabien.)

(P.S. Je cherche un gîte rural en Suisse romande pour week-end gastronomique.)

Chats en boîte

J’aime quand Narvic nous parle des chats et des marmottes, en voulant nous dire que ces objets-là ne sont guère digne d’attention. Parce que je me souviens très bien que la première chose que je me suis dit lorsque j’ai découvert Flickr, c’est précisément: c’est incroyable tous ces chiens et ces chats ! Un vrai choc. Cela faisait plus de vingt ans que j’étudiais la photo, mais aucun de mes livres, analyses savantes, kilos de doc, ne m’avaient révélé ce trait de la photographie privée: l’importance de cette présence-là. Narvic, ne ris pas, mais c’est fou ce qu’on voit dans une photo de chat. D’abord on voit qu’on ne l’avait pas vu, que Flickr nous fait découvrir quelque chose qu’aucun corpus n’était capable de nous dire. Ensuite, photographier son chien ou son chat nous raconte exactement à quoi sert la photographie. Avec Bourdieu, on peut admettre que photographier ses enfants, sa femme ou son beau-frère comporte une dimension sociale d’affichage et de convention. Mais lorsque Miranda, 14 ans, met en ligne trente photos d’affilée de son affreux matou, ces photos-là ne nous disent qu’une seule chose. Que la photo, ça sert à mettre de l’amour en boîte. Pour le consommer plus tard, comme des tranches d’ananas. Oui, je sais, c’est à peu près la même chose que ce que tente de nous dire Roland Barthes dans La Chambre claire - mais il ne le dit pas, il nous parle de présence, il nous parle d’histoire, mais il n’arrive pas à énoncer cette chose-là, autour de laquelle tourne tout son livre. Peut-être lui a-t-il manqué un chat. Il y a des évidences si difficiles à comprendre, qu’il faut beaucoup de temps et de patience pour les entrevoir.

André Gunthert : “Les chats, les marmottes et les fins de la participation”.

Exterminons les immigrés

Les chats immigrés représentent souvent une grave menace pour l’équilibre et la diversité des écosystèmes. Ce fut le cas pour la plupart des îles dans le monde entier.

Par exemple, aux Kerguelen :

Un couple de matous domestiques partageant l’existence des premiers hivernants des TAAF au début des années 1950 a en effet produit plusieurs milliers de descendants sauvages qui ont surtout fait d’irréparables dégâts sur l’avifaune endémique. Les millions de petits pétrels qui nichaient dans des terriers ont ainsi été décimés jusqu’à quasiment disparaître de la Grande Terre, ne subsistant que sur certaines îles préservées des rats, leur autre ennemi mortel.

Après une vaine campagne d’élimination dans les années 1970 où dix queues s’échangeaient contre une bouteille de Pastis, le génocide de félins a été suspendu, probablement pour mettre fin aux problèmes d’alcoolisme, sans plus de succès d’ailleurs…

[Les manchots de la République, Yann Libessart : “Petits meurtres entre amis”.]

Si le génocide félin a été provisoirement abandonné aux Kerguelen, il a été mené avec succès sur l’île de Baltra. Le Parc national des Galapagos a mené une campagne d’éradication de trois ans, afin de restaurer l’écosystème naturel et d’assurer la sauvegarde de l’espèce d’iguanes terrestres Conolophus subcristatus.

Les chats ont été tués grâce à des pièges mécaniques et des appâts de poisson empoisonné au fluoroacétate de sodium. Les gardiens du parc ont pu également donner libre cours à leur entraînement au tir au fusil.

Après ce succès, le programme d’extermination devrait être transposé à d’autres îles de l’archipel, comme Santa Cruz.

Source : Galapagos Invasive Species, “Eradication of feral cats from Baltra island.

Camps de la mort

Daily Mail: “Inside Beijing’s shocking death camp for cats”.

(Merci Karl :-)

The round-up has been particularly intense in areas around Olympic venues and in streets and alleys surrounding five-star hotels where guests will stay during the summer games.

Despite the health warnings, the round-up of cats has led to a surge in the number of restaurants in the capital serving cat meat, according to Ms Hu.

She said hundreds of cats were also being sent to Guangzhou in southern China, an area infamous for restaurants that serve meat from cats and dogs and exotic animals such as snakes and tigers.

(Dis-moi, Kozlika, toi qui habite dans le quartier chinois, tu n’as pas une bonne adresse de restaurant de spécialités cantonnaises ?)

Je ne doute pas que le sort des chats pékinois émeuve plus les gens en Occident que les droits de l’homme.

Vive les jeux olympiques de Pékin !

Simon’s Cat

Simon’s Cat, ‘Let Me In!’.

2008-simon-cat-letmein.

Dédié à Samantdi.

P.S. Précédemment, Simon’s Cat ‘Cat Man Do’.

Retour des prochats

NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN

je naurai jms pensé sa
UN BLOG ANTI CHAAAAAAAT
ils meritrai la peine de mort pour avoir voulu faire sa
pour lutté cntre ce blog
laché un comm et soyé avé moi
cher amis des chat
et cmme dirai mimi mathi:
“je conte sur vous”

Skyblog de kamel-du-69.

Friday Dog Blogging

Fail Dog.

Fail Dogs.

Délinquance domestique

Il est là, tapis sous la table, le nez rose en l’air, humant l’odeur du poulet qui vient de sortir du four.
La volaille croustillante arrive sur la table. Les gosses s’impatientent.
L’heure du crime approche…
La découpe, c’est mon boulot ; on distribue l’aile et la cuisse et puis un peu de blanc pour “pitchoune” ; je ne devine pas que pendant ce temps là, je suis épié par “la bête”…
Ah mais ou est la moutarde ?
Direction la cuisine.
Erreur fatale…
En une seconde il est sur la table, en deux secondes il a le nez dans le plat et attrape une cuisse qu’il emporte maladroitement sur la nappe en renversant un verre , sous les rires complices des gosses.
- NON !!!?
La sale bête est déjà en train d’emmener sa proie.
Une peluche le manque de très peu, suivie d’une pantoufle et d’un courrier international froissé “Spécial St Valentin” ; madame me lance un regard noir 
Le greffier a juste le temps d’avaler une bouchée avant de prendre la fuite, en empruntant le couloir du salon, la cuisine , et la chatière dans un “clac-clac” reconnaissable.
Il est treize heures, en ce magnifique dimanche de février.
- Ah le voleur !
- C’est pas vrai ça !
[…]

Nichevo : “Un voleur présumé à domicile”.

Eureka

Chat et ordinateur portable.

Ça y est ! En tombant sur cette photo, j’ai eu l’illumination. Je sais maintenant pourquoi tant de geeks ont des chats.

C’est pour lutter contre les TMS ! Le quadrupède vous oblige à faire des pauses salvatrices pour vos articulations !

CatNip

When I am using my computer, my cat often walks across the keyboard. Sometimes she renames files, selects and deletes text—once, she replied to an email. This became such a problem that I had to unplug my keyboard whenever I left my home.

But then, I developed CatNip—a program which, while running, detects “cat-like typing” and locks the keyboard, usually in under a half second. Optionally, CatNip will fade your desktop and display a warning message to your cat (which is of dubious value, since if your cat can read, your cat can probably type, too).

[K is one cat: “CatNip”.]

(Merci Phire.)

Tom was delicious

Tom was delicious.

Que voulez-vous… ça me fait rire ! (Merci Houssein.)

Kitty Wigs

Votre chat n’a pas naturellement l’air assez ridicule ? La solution ultime : Kitty Wigs.

2007-kitty-wig.

[Via Garoo.]

(Quel modèle choisir pour Nini ? Pink Passion ?)

Freaking cute

Wake Up Cat.

2007-wake-up-cat.jpg

Le détail

Cartographie de la blogosphère - détail.

Sur ce nouveau planisphère blogo-poétique, vous observerez que, hormis quelques pavillons nationaux, il n’y a qu’un seul pays marqué d’un sceau distinctif. Est-ce pour y indiquer l’œuvre du diable ?

Face à face

Miaou ?

2007-samantha-wolov.

[Via Karl.]

Sourire du jour

Heureusement, il y a les commentaires de mon blogue pour me faire rire…

257. Le 30 avril 2007, une meuf a dit :
moi je trouve que c dégue tt ceu qui n aime pa lé chats parce que c dé annimaux comme lé autre alor franchement c deguelace bon é ben voila c tou ce que jé a dire C DéGUELACE .é l adrsse né pas la mienne

258. Le 10 août 2007, Ox a dit :
@une meuf Ah non, ce ne sont pas des animaux comme les autres: ils sont bien plus laids, ils sentent très mauvais et ils ont une très faible tolérance à la sodomie.

Je préfère les chèvres.

(Dédié à Nini.)

Vie de chat

Zerwan : ça doit être sympa d’être un chat…
Zerwan : Dormir - Manger - Jouer - Dormir - Manger - Jouer - Dormir - Manger - Jouer…
Melysoph : Les chats sont des geeks \o/
[#5709.]

Cute Kittens

Stephanie Booth publie d’horribles vidéos et participe à l’invasion du Web par les vilaines créatures.

2007-chatons-velib.

Allez donc plutôt tester Vélib

iChattes

iChattes

Où je me fais agresser sur iChat…

Meoow !

[http://www.lolornot.com/lolcats/top] LolCats Top. (Lien mort…)

[Via Garoo.]

Au secours !

Un pirate corse a détourné mon Touitteur !

Cat Cam

A cat, a cam: a catcam.

2007-cat-cam-lee.

Chat fait cher

Un chat à 22 000 $.

The Ashera is priced at $22,000, plus any applicable sales taxes and is due at time of order. Once we have spoken with you and answered all of your questions, we will forward a sales agreement that will include payment instructions. Generally, the delivery date from receipt of payment is 9-12 months. However, for those customers who simply can’t wait to own an Ashera, a few selected kittens are available earlier for an additional cost of $6,000. All Ashera kittens are provided with a Certificate of Authenticity that will include an image of each kitten’s DNA “fingerprint”.

All Ashera kittens are hand delivered to their new owners and hand carried on the transporting aircraft by a Lifestyle Pets representative. Total cost of delivery within the United States is approximately $1,500; outside of the USA we will quote you by location.

2007-chat-hypoallergenique.

“Allerga GD Hypoallergenic Cat”.

Drame de la mondialisation

Des chats, des chiens qui meurent par milliers, des plaintes déposées par dizaines de milliers, des millions de boîtes d’aliments retirées du marché, l’affaire émeut l’Amérique du Nord depuis plus d’un mois. Le mystère est levé depuis hier, avec un aveu des autorités sanitaires chinoises : deux entreprises locales ajoutaient de la mélamine, un composant utilisé dans la fabrication de colle, de plastique ou d’engrais, à la pâtée destinée aux animaux, exportée sans contrôle.

Vers la mi-mars, alors que les animaux, des chats pour la plupart, mourraient comme des mouches aux Etats-Unis, une centaine de marques a été retirée du marché. Dans le même temps, l’Agence américaine de l’alimentation et des médicaments (FDA, Food and Drug Administration) avait reçu 17 000 plaintes de propriétaires d’animaux malades ou morts.

[Libération : “Des chiens et des chats américains victimes d’aliments chinois avariés”.]

Autres temps…

In sixteenth-century Paris, a popular form of entertainment was cat-burning, in which a cat was hoisted in a sling on a stage and slowly lowered into a fire. According to historian Norman Davies, “[T]he spectators, including kings and queens, shrieked with laughter as the animals, howling with pain, were singed, roasted, and finally carbonized.” [MeFi.]

Cats In Sinks

Il n’y a plus qu’à ouvrir le robinet en grand… [Via Peer.]

2007-cat-in-sink.

Sur IRC…

<tueur-de-chats> Miaou ?
<JulieKitty> Miaou !
<tueur-de-chats> Chic, mon appeau fonctionne.

Friday Cat Blogging

“Des branleurs, des grosses feignasses, des bestioles arrogantes et égocentrées.”

Qui ça ? Les chats bien sûr.

Adoptez un chat

Adoptez une chatte.

[Hara Kiri, n°217, octobre 1979]

Si je combats les photos de chats sur les blogues, il n’était pas dit qu’il n’y aurait jamais de chatte sur le mien.

Merci Briscard :-)

(“Private Joke” : Bien au contraire mon frère Jones, la recherche ne restera pas dans le vide longtemps.)

Hécatombe

Encore une bonne raison de voter Bayrou

2007-bayrou-kitty.

Escalade

Chats assassins.

Malgré les menaces d’atteinte à ma vie, le combat continue.

Notons également dans les hostilités, cette provocation

Et cette nouvelle tentative de désinformation

Je vous le dis, ça vole bas.

Comité Contre les Chats sur les Blogues.

Des nouvelles du CCCB

(CCCB : Comité Contre les Chats, en particulier sur les Blogues.)

La lutte contre notre courageuse initiative de dénoncer la félino-mièvrerie sur les blogues s’internationalise et donne lieu à de révoltantes tentatives de désinformation.

Nos ennemis ne reculent vraiment devant rien. Qu’il sachent que nous ne céderons devant aucune attaque, encore moins d’aussi basses.

2007-desinfo-chat.

Blogue sans chat, le retour

Parce qu’il y a des combats plus importants que d’autres, qu’il faut avoir le courage de parler des vrais sujets qui fâchent, j’ai décidé de ré-activer la campagne “Blogue sans chat”.

Blogue Sans Chat - Blog Without A Cat

Comme vous pourrez l’observer, j’ai commencé à ajouter une galerie illustrant les pires méfaits de nos ennemis. Je la compléterai au fur et à mesure de mes découvertes (et de vos délations).

Vous pouvez faire partie du Comité de soutien en publiant un billet défendant la cause sur votre blogue.

P.S. Je me dois de saluer un grand héros de la Résistance, un combattant de la première heure.

Saturday Sex

Monsterbait

Meow!

Monsterbait.net, monster sex, sexy demons and horny beasts.

Friday Kitty

Kitty Washing Machine (Merci Charles).

2007-kitty-washing-machine.

P.S. J’ai trouvé le site de cette invention qui fait avancer l’humanité.

Manifestation féline

Punaise, ça n’hiberne donc pas les chats ? J’ai l’impression que tous les chats du quartier viennent à tour de rôle se balader sur la terrasse, jouer dans la neige devant les fenêtres, miauler à la porte de la cuisine… De quoi ressentir un sentiment de persécution. Cela ne peut être qu’une opération hostile orchestrée par la gente féline…

Seule consolation, je vais pouvoir faire des photos de chats pour Samantdi, des photos de chats dans la neige :-)

Chat, es-tu là ?

Je lance donc un appel : où sont passés les blogs avec chats ? Je crois qu’il n’y en a plus depuis la terrible campagne d’éradication menée par le Capitaine et ses sbires. Amis des chats, mobilisez-vous et entre deux billets sur la tronche de Nicolas, les néologismes de Ségolène ou les effrayantes prophéties du borgne qui se voit revenir en deuxième semaine, photographiez vos chats, prenez exemple sur Enki-le-chat qui vient de se payer un nouveau décor pour son canapé…

[Samantdi : “Y-a-t-il encore un chat dans la blogosphère ?”]

Miaou Wii

Je n’aime pas les consoles de jeu (Fred de Mai peut en témoigner… enfin, non, je préfère qu’il ne dise rien), je n’aime pas les chats.

Je ne remercie donc pas celui qui m’a envoyé ce lien, je le voue aux gémonies : [http://wiikitty.com/wiikitties.html] WiiKitties !

2007-wii-kitty.

Chatmouraï

Armures pour chats et souris [via MeFi].

2006-cat-armor.

Blagueurs

Choc en découvrant la maquette d’un site actuellement en développement, un collègue blagueur a foutu des chats partout !

Chat alors…

Ils sont taquins mes petits collègues…

Adieu roubignoles

Une vidéo, comment dire, terrifiante [via “Ma maison à Quéménéven”].

2006-couilles-bingo.

Encore une bonne raison de se méfier des femelles (blondes, de surcroît). Arrêtez la sauvagerie sur nos pauvres amis les chats !

CatBacon

2006-cat-bacon.

So, would you mind if I tape bacon to the cat? [Via Mefi.]

Chaque fois que…

je me branle, un chat miaule.

2006-karl-masturbation.

Il est déjà possible de vérifier l’axiome.

“Mon chat n’arrête pas de miauler aujourd’hui. Je me demande si c’est Laurent qui…” — Martine Pagé.

(Chaque fois que Karl se masturbe, une rose éclôt.)

Tableau de chasse

Tableau de chasse.

Chat grippé

BERLIN (AP) - La présence de la souche H5N1 de la grippe aviaire a été confirmée sur un chat en Allemagne, a annoncé mardi le laboratoire national auteur des tests. Selon l’OMS, c’est la première fois en Europe que le virus hautement pathogène est identifié sur un mammifère.

(Merci Chrydinou.)

Notez donc qu’il faut bien cuire le chat avant de le consommer, afin d’éviter tout risque de transmission du virus H5N1 qui est détruit par la chaleur.

Blogue avec chat

Grand initiateur de la campagne “blogue sans chat”, pourfendeur de ces photos de matous niais qui envahissent la blogosphère, me voilà à prendre la défense d’un chat orange et de me sentir dans l’obligation de lier ce genre de billets. On aura tout vu.

Idées cadeaux

Si vous voulez savoir quoi m’offrir pour Noël, j’ai trouvé sur ce site plein de beaux objets qui me feraient plaisir :

(*) Special “Friday Cat Blogging”…

J’ai une petite faiblesse pour la sirène…

(Tiens, en parlant de sirènes, une jolie collection.)

Chat rôti

boucherie-1871.

Lors du siège de 1870, le chat rôti était au menu ordinaire des grands restaurants parisiens (le chien était moins apprécié). Cependant, pour fêter Noël dignement, il fut décidé d’abattre les animaux de la ménagerie du Jardin d’Acclimatation (que l’on n’arrivait plus à nourrir), dont les deux éléphants, Castor et Pollux, et le 25 décembre les meilleures tables de Paris purent offrir des plats de fête :

Pour les méfiants à l’égard de l’exotisme culinaire, le traditionnel chat rôti flanqué de rats demeurait à la carte du réputé Café Voisin, rue Saint-Honoré.

Les animaux du Jardin des Plantes finirent également dans les assiettes des gourmets parisiens… Et si le chat complet coûtait 8 francs, le kilo de trompe d’éléphant en coûtait 80.

C’est ce qu’on appelle le “système D”.

Et comme on dit en guise de bénédicité français : “Encore un que ces boches de Prussiens n’auront pas”.

Profession de foi

Après le blogue sans chat, le blogue sans dieu.

Terrorisme pro-chats

Yvo*NET, courageux soutien de la cause “blogue sans chat”, attaqué par des fanatiques pro-chats (voir les commentaires).

N’oubliez-pas…

Blogue Sans Chat - Blog Without A Cat

La lutte continue.

Catblogging

Blogue Sans Chat - Blog Without A Cat

Les chats ont envahi les blogs. Ils sont partout. Il faut que cette mièvrerie félinophile cesse !

La lutte ne fait que commencer.

Campagne “Blogue sans chat”

Halte au “catblogging” !